La nouvelle routine capillaire : l’huile de coco

Le 10 décembre 2015
4f301674268d49db72fb9bc6315fe6c8 - La nouvelle routine capillaire : l’huile de coco

Aujourd’hui, j’ai décidé de dédier cet article à une huile que nombreuses d’entre vous connaissent : « l’huile de coco ».  J’ai découvert ce produit par le biais de diverses bloggeuses et Youtubeuses. Vous avez raison, de nombreux articles ont déjà été écrits sur cette huile mais il me semblait intéressant d’y ajouter mon expérience personnelle.

Après de nombreux passages chez le coiffeur (coloration, décolorations, mèches, extensions) mes cheveux sont devenus très fragiles et cassants. Et malheureusement, après des mois sans toucher à ma couleur le problème reste le même…

J’ai pourtant testé de nombreux produits de grandes surfaces ou de salon de coiffure… rien à faire. Et surtout, j’avais peur d’appliquer sur mes cheveux un excès de produits chimiques. J’ai donc décidé de me tourner vers le « bio », et c’est là que j’ai découvert l’huile de coco.

L’huile de coco et ses vertus :

L’huile de coco a de nombreuses vertus dont la défense du système immunitaire, l’aide à la digestion ainsi qu’à la perte de poids, le traitement des vergetures, et de nombreuses autres utilités que je n’aborderai pas ici. Utilisée en masque, elle a aussi une action sur notre système capillaire.

L’huile de coco permet de nourrir le cheveu, de le fortifier, de le faire briller mais aussi elle peut diminuer la chute de celui-ci. Encore mieux, elle traite les pellicules et les poux.

 

Avec tous ces avantages, je ne pouvais qu’avoir envie de tester l’huile de coco smiley smile - La nouvelle routine capillaire : l’huile de coco !

Je me suis donc rendu chez Naturalia (un magasin bio) et j’ai fouillé. De nombreuses huiles sont à disposition, mais je me suis fiée aux lectures que j’avais faites auparavant.

Une bonne huile de coco doit répondre à certains critères :

 

– Elle doit être « vierge » : l’huile (dite non raffinée) a été obtenue grâce à la fermentation naturelle de la pulpe du fruit ou alors par simple pression mécanique.

– Elle doit également être « de première pression à froid » : les résidus n’ont en aucun cas été réchauffés pour obtenir plus d’huile.

– Enfin, l’huile doit présenter le label bio : Il garantit qu’il n’y a pas eu d’engrais, d’herbicides ou bien des pesticides chimiques, dans l’environnement de la culture du fruit. Pensez donc bien à vérifier que votre pot d’huile contient le sigle « certifié Agriculture Biologique ».

Celle que j’ai choisie est l’huile de coco de chez « bio planète ». Elle m’a coûté environ 5€ (encore un avantage à la vue de ce bas coût).

Comment réaliser son masque pour les cheveux ?

 

Déjà, l’huile se présente sous forme solide, ce qui peut d’abord paraitre un peu surprenant. Pas de problème : elle se liquéfie à la chaleur. Ensuite quelle dose ? Combien de temps ? Voici les étapes que j’ai personnellement réalisées mais cela n’est qu’une manière de procéder parmi tant d’autres ; chaque utilisatrice peut adapter selon ses besoins.

Pour faire un masque pour les cheveux à base d’huile de coco, j’ai besoin :

 

– D’un bol

– D’un pinceau (les pinceaux pour colorations par exemple) : il permet de bien étaler la matière

– De cellophane : l’huile à tendance à couler

– D’une serviette : à placer sur le dos que j’accroche avec une pince.

– D’une autre huile (facultative) : pour mon cas, j’ajoute une cuillère à café d’huile de ricin pour fortifier encore plus mes cheveux. L’huile essentielle de romarin ou encore de la cire d’abeille sont aussi les bienvenues. A vous de choisir selon vos besoins.


Les étapes :

 

Je commence tout d’abord par mettre 2 voire 3 cuillères à soupe d’huile de coco dans mon bol. La quantité dépend de la longueur de vos cheveux ; pour vous donner une idée, mes cheveux arrivent jusqu’au milieu du dos. Je rajoute mon huile de ricin. Je mets le tout au micro-onde environ 10-15 secondes, pas plus, sinon l’huile devient trop liquide et donc difficile à appliquer. Ensuite je mets ma serviette pour protéger mes vêtements et je démêle mes cheveux. Certaines YouTubeuses préconisent de mouiller ses cheveux à l’eau chaude avant l’application afin d’ouvrir les écailles. Personnellement, je n’ai pas encore testé cette méthode. Pour étaler mon mélange, je fonctionne par raie sur mon crane (comme si vous appliquiez une coloration). Lorsque le haut de ma tête est fait, je passe aux longueurs. Vous n’êtes pas obligées d’appliquer comme moi le mélange en racines, je vous le déconseille même fortement si vos cheveux sont à tendance grasse. L’application terminée, je les attache en chignon et j’enroule le papier de cellophane autour. Je laisse poser 2 à 4 heures (vous pouvez laisser poser toute la nuit). Enfin, je rince puis je lave mes cheveux 2 à 3 fois.

Mon avis après un mois d’utilisation (sachant que je fais un à deux masques par semaine) :


Les avantages :

– Les cheveux sont doux

– Ils sont brillants

– L’odeur est très agréable

– Ils sont moins fourchus

Les inconvénients :

 

– Mes cheveux même après plusieurs lavages restent difficiles à démêler. Mais il s’agit peut-être de mon shampoing actuel. A tester avec un autre !

– Qui dit démêlage, dit pas mal de cheveux dans la baignoire… mais je pense que mes cheveux d’un naturel cassant  ont du mal à supporter trois shampoings ajoutés à  pas mal de coups de brosses.

Je trouve mes cheveux vraiment beaux et brillants depuis le début de cette routine capillaire, j’en perds par contre beaucoup lors du rinçage et démêlage. Mais une fois mes cheveux secs (et entre deux shampoings) il faut bien avouer que l’huile de coco a eu un effet bénéfique sur leur chute ; de plus ils sont moins secs et cassants. Mission accomplie !

 

Mon expérience avec l’huile de coco s’est donc avérée positive. Et vous qu’en pensez-vous ?

Crédits photo : Anaïs Riou pour Femmes Références