Le jour où j’ai testé le plastique dingue grâce à Créavéa !

Le 3 août 2014
cheveux courts 10 1 e1547742334444 - Le jour où j'ai testé le plastique dingue grâce à Créavéa !

16fb50ff776de4c5b59c949cb6203874 - Le jour où j'ai testé le plastique dingue grâce à Créavéa !
Mon collier oiseau en plastique dingue

Ayant gardé un très bon souvenir de notre précédente collaboration, quand Créavéa m’a proposé de tester du plastique dingue (ou plastique fou), j’ai dit oui avec plaisir !!! C’était quelque chose qui m’intriguait depuis longtemps, et que je n’avais jamais testé auparavant (même pas en maternelle ni en primaire !). Donc totale découverte pour moi !

Mon choix s’oriente donc sur plusieurs types de plastique dingue : Déjà un joli kit oiseau, qui comprend 2 feuilles de plastique, les modèles, deux chaines et des anneaux. C’est de celui là dont je vais vous parler aujourd’hui.

Ensuite, un ensemble de feuilles noires, et un de feuilles transparentes et blanches, je détaillerai des tutos dans une autre chronique.

 

Après avoir longtemps hésité entre crayons couleur et feutres posca, mon choix s’oriente vers ces derniers. Déjà parce que je pensais qu’on verrait moins les traits, ensuite parce que j’ai lu un peu partout que la cuisson intensifiait les couleurs, enfin parce qu’on me les a conseillés.

Je reprends aussi le motif du grand oiseau, que je trouve un peu chargé à mon goût, et réalise une plume à la place du second oiseau. 

 

Matériel nécessaire :

 

– Le kit, 

– Un choix de feutres posca de couleurs variées : bleu, jaune, rose, noir, violet, orange et argenté pour moi, j’avais aussi choisi d’autres feutres. Je pense qu’il ne faut pas prendre de couleurs aquarellables ou feutres à encre lavable (la couleur, même après cuisson, pourrait filer au contact de l’eau, de la sueur, ou d’un vernis à l’eau).

– Une trouillotteuse (autrement appelée perforatrice de bureau 🙂

– Un cutter de précision ou un petit ciseau, au choix,

– Une pince à bijoux,

– Un four tradtionnel (le micro ondes ne marche pas -enfin, j’ai pas testé !-),

– Une tasse ou un objet à fond plat et lisse

– Un vernis brillant (optionnel, j’ai ici opté pour du vernis colle).

 

plastique dingu 1 - Le jour où j'ai testé le plastique dingue grâce à Créavéa !

 

Pas à pas :

 

– Mettre vos motifs à décalquer sous vos feuilles transparentes, face dépolie sur le dessus.

– Commencer à décalquer. Attention, ne faites pas comme la blonde que je suis : commencez par dessiner les contours et motifs intérieurs (points, traits, arabesques, etc), tout simplement parce que sinon, ces motifs ne se verront pas si vous faites le contraire.

– Attendez que cela sèche, pour colorier par la suite à l’intérieur. Attention à ne pas faire trop de couches avec les feutres posca, parce que sinon, à la cuisson, cela créera des motifs en relief (et donc j’ai des petits picots à la place des points sur mes médaillons smiley surprised - Le jour où j'ai testé le plastique dingue grâce à Créavéa ! !).

– Découper vos motifs en prenant bien soin, dans les angles, de ne pas trop forcer (le plastique peut casser).

– Avec la trouillotteuse, faire les trous là où vous souhaitez que les anneaux soient.

 

plastique dingue 2 - Le jour où j'ai testé le plastique dingue grâce à Créavéa !

 

– Bien nettoyer la face brillante avec un chiffon doux (genre lingette microfibre), car les traces de doigts qui resteraient pourraient se fixer lors de la cuisson.

– Disposer sur du papier sulfurisé côté colorié sur le fond (j’ai fait le contraire, et sont restées des traces sur le côté brillant, je pense que c’est lié à cela), tasse près de soi et mettre dans un four préchauffé à 150°, de préférence à convection (sans chaleur tournante).

 

ATTENTION, cela va très vite : les formes vont se recroqueviller, rapetisser, et se remettre à plat. C’est à ce moment qu’il faut les sortir, et immédiatement finir de les aplatir avec la tasse.

Parfois, les côtés peuvent se coller. Dans ces cas là, il faut ressortir un peu la plaque du four, et avec, par exemple, deux aiguilles à tricoter, écarter les bords pour les décoller, et remettre au four afin que la cuisson s’achève.

Vos pièces auront diminué de plus de la moitié ! 

 

plastique dingue 5 - Le jour où j'ai testé le plastique dingue grâce à Créavéa !

 

– Une fois les pièces refroidies, vous pouvez les vernir, ou pas. J’ai préféré le faire car, du fait de mon erreur au moment du coloriage, mon motif était côté mat, et donc moins joli que ce que je souhaitais. J’ai mis une couche de vernis colle afin de donner un petit côté brillant.

Sur les photos ci dessous, vous pourrez constater mes petites erreurs (absence des motifs intérieurs sur la face brillante, points qui ressortent, etc.). Faudra que je teste les crayons couleur aussi ! 

plastique dingue 2 faces - Le jour où j'ai testé le plastique dingue grâce à Créavéa !

 

– Une fois le tout sec, j’ai ouvert les anneaux et les ai passés dans la chaîne grâce à ma pince à bijoux (un peu difficilement, car j’avais choisi la chaîne à maillons fins), puis ai disposé mes « médaillons ».

 

Me voilà parée d’un joli collier bucolique, qui me plait beaucoup malgré mes petites erreurs. Je trouve que le plastique dingue/fou est un matériau vraiment très intéressant à travailler, et j’ai plein de petites idées qui fourmillent là haut (à côté des araignées smiley laughing - Le jour où j'ai testé le plastique dingue grâce à Créavéa !) que je vous présenterai bientôt (les idées, hein, pas les araignées smiley tongue out - Le jour où j'ai testé le plastique dingue grâce à Créavéa !)!

 

Merci encore à Créavéa pour ce nouveau test !

 

Et vous, aviez-vous déjà testé le plastique fou au auparavant ? Vous êtes plutôt feutres ou crayons ? 

 

Crédits Photos : Kat Alpa pour Femmes Références