Reine de Saba‏

Par Victoria Gambetta , le 16 novembre 2015 , mis à jour le 26 février 2021 - 3 minutes de lecture

Sabine Vermorel, chroniqueuse pour Femmes-Références
Reine de Saba – thé

Un gâteau aussi légendaire que la reine à qui il fait honneur, en en portant le nom !

 

L’histoire de la reine de Saba est l’histoire d’une reine issue d’un royaume extrêmement riche (allant du Yémen au nord de l’Ethiopie). Attirée par la réputation de sagesse du roi Salomon, elle décida de le mettre à l’épreuve. Elle lui donna un certain nombre d’énigmes à résoudre… auxquelles elle obtint des réponses brillantes, qui dépassèrent ce qu’elle avait entendu dire !

 

De grandes quantités de présent furent échangés entre les souverains avant que a reine reparte vers son pays… (la littérature éthiopienne a brodé sur ce thème en leur donnant un fils, appelé Ménélik).

 

Bien que toutes les sources ne racontent pas la même histoire concernant la rencontre entre la reine de Saba et le roi Salomon, une chose est commune à tous : elle est décrite comme étant une femme sublime, dôtée d’une extrême sagesse.

 

Ce gâteau lui rend hommage à juste titre : il est aussi bon que la reine était belle.

 

Ma liste de courses pour 6 personnes :

 

– 4 œufs
– 200 g de sucre semoule
– 200 g de chocolat noir amer
– 200 g de beurre
– 100 g de farine
– 1 cs de café très fort

 

Casser les œufs en séparant les blancs des jaunes. Fouetter vivement les jaunes avec le sucre dans une terrine jusqu’à l’obtention d’une consistance blanchie et mousseuse.

 

Faire fondre le chocolat en morceaux avec le café.

 

Faire fondre le beurre et le mélanger au chocolat fondu.

 

Mélanger l’ensemble et ajouter la farine.

 

Monter les blancs en neige.

 

Incorporer délicatement les blancs battus à la préparation.

 

Préchauffer le four à 180°C.

 

Beurrer un moule à manqué et y verser la pâte.

 

Faire cuire 30 min environ. La pointe du couteau plongée au cœur ne doit pas ressortir complètement sèche… d’autant plus qu’il va continuer à cuire à la sortie du four (à cause de la chaleur).

 

Bien laisser refroidir avant de démouler.

 

Conseil : Ce gâteau peut se servir accompagné d’une crème anglaise. D’après moi il est bien assez « riche » et se suffit à lui-même.

 

Le petit plus ? Pour en faire un Brownie… ajouter 100 g de cerneaux de noix concassés ! (ou autres : noix de pécan, cacahuètes, noisettes, amandes,…)

Reine de Saba thé

Et vous, votre recette de gâteau au chocolat fétiche ?

Crédits photos : Sabine Vermorel, chroniqueuse pour Femmes-Références