Cake aux olives, tomates séchées et dés de comté

Par Victoria Gambetta , le 23 décembre 2015 , mis à jour le 26 février 2021 - 2 minutes de lecture

Sabine Vermorel, chroniqueuse pour Femmes-Références
Cake salé à la graisse de canard

Le cake au gruyère et aux olives est l’un des grands classiques du plateau télé du dimanche soir, dans les foyers français. Un bon cake (ou encore une tarte, quiche,…) accompagné d’une grosse salade, d’un yaourt et d’un fruit (ou d’une compote) : ultra réconfortant et ultra traditionnel. 

 

Dans cette recette, je vous propose de couper l’huile de tournesol avec de la graisse de canard en tant pour tant. La graisse de canard apporte plus de moelleux et de gourmandise. 

 

C’est la grande période des plats en sauce, mijotés,… alors lors de votre prochain confit aux pommes de terre sautées : conservez la graisse (filtrée au préalable, pour en retirer les petits bouts de viande qui risquent de moisir) dans un pot à confiture au frigo. 

 

Tellement gourmand… que je n’ai pas eu le temps de faire une photo du cake entier !

 

Ma liste de courses pour un délicieux cake :

 

– 3 oeufs
– 150 g de farine
– 1 sachet de levure 
– 50 ml de graisse de canard
– 50 ml d’huile de tournesol
– 125 ml de lait
– 100 g de comté, coupé en dés 
– 1 vingtaine d’olives vertes piquantes, coupées en lamelles
– 5/6 tomates séchées tranchées en lamelles
– 1 pincée de poivre

 

Préchauffer le four à 180°C (th. 6).

 

Dans un saladier, bien travailler au fouet les oeufs avec la farine, la levure et la pincée de poivre. Incorporer petit à petit l’huile et la graisse de canard (tiédie), ainsi que le lait préalablement chauffé. Ajouter les dés de comté, les lamelles d’olives et de tomates séchées.

 

Verser le tout dans un moule en silicone non graissé et mettre au four pendant 45 minutes.

 

Laisser tiédir, démouler et servir accompagné d’une salade.

 

Et vous, votre cake tradi, vous lui donnez une touche de peps ?

Pour ne rien rater de notre actualité, suivez-nous sur FacebookTwitter et Google + et abonnez-vous à notre Newsletter.

Crédits photo : Sabine Vermorel, chroniqueuse pour Femmes-Références