Soupe « bien-être » aux saveurs épicées

Le 30 décembre 2013

ad18d219429f3ba3bf197068408f17ae - Soupe "bien-être" aux saveurs épicées
Soupe bien être aux saveurs épicées

A voir la météo, la carte de la France n’est pas très (chaleur)euse pour la semaine à venir… du froid, du froid, du froid pour toutes les régions, et ce n’est que le début. Je ne sais pas pour vous, mais chez moi une bonne soupe réconfort est toujours la bienvenue.

 

 

Cependant, et pour changer de la soupe traditionnelle, je vous propose une soupe de carottes, épicée aux douces saveurs du Maghreb.

 

Voici ma liste de courses pour 4 bols :

 

– 500 g de carottes

  • – 2 pommes de terre moyennes

  • – 4 gousses d’ail

  • – 1 cs d’huile d’olive

  • – 1 cc de raz el hanout

  • – 1 cc de curry

  • – 1 cc de curcuma

  • – 500 ml de bouillon de légumes

  • – 250 ml de lait demi-écrémé

  • – Pain

  • – 30 g de beurre

  • – Mélange de 3 algues

  • – Sel et poivre

 

Sortir le beurre du frigo et le laisser ramollir à température ambiante.

 

Éplucher les gousses d’ails, les couper en deux et en retirer les germes. Les faire revenir et dorer dans l’huile d’olive.

 

Éplucher et couper en morceaux les carottes et les pommes de terre. Ajouter les légumes aux gousses d’ails dorées et mouiller avec le bouillon de légumes. Ajouter les épices.

 

Porter à ébullition, couvrir et laisser mijoter votre soupe durant 30 min, jusqu’à ce que les légumes deviennent tendres (vérifier à l’aide d’un pique à brochette ou de la pointe d’un couteau).

 

Mixer, verser le lait et mélanger. Rectifier l’assaisonnement avec du sel et du poivre si besoin est.

 

Écraser le beurre devenu mou et lui mélanger 2 cs de mélange d’algues.

 

Toaster des tranches de pain et les couper en rectangle. Les laisser refroidir avant de les tartiner de beurre d’algues.

 

Verser la soupe dans les bols et servir accompagnée de mouillettes (3 par personne).

 

Et vous les épices dans la soupe, ça vous tente ? Des drôles d’associations épicées dans vos soupières ?

Crédits photo : Sabine Vermorel, chroniqueuse pour Femmes-Références