7 questions à Loïc Marie

Le 30 mai 2012

7 questions à Loïc Marie

Objet de l’interview : Parution du premier ouvrage de Loïc Marie, «Et si l’on vivait tous un 32 Mai…? », publié en autoédition.

1. Bonjour Loïc, vous n’êtes pas seulement écrivain, vous êtes comédien, auteur de sketchs et de pièces de théâtre, et avant tout, humoriste. Pouvez-vous nous expliquer votre parcours ? Comment arrivez-vous à tout combiné ?
Sûrement avec beaucoup d’organisation et aussi beaucoup de temps libre. Etant donné que j’ai arrêté mes études cette année, j’ai décidé de me consacrer entièrement à ma passion, je passe donc mes journées mais surtout mes nuits à écrire. Je suis très fier que certains projets prennent forme notamment celui réalisé avec l’humoriste Martial Léon pour lequel j’ai écris et mis en scène son premier one-man-show et que j’embrasse au passage (rire).

2. Ce premier ouvrage est assez particulier, il ne contient pas de résumé et traite essentiellement de dérision. Quel est son genre littéraire et de quoi parle-t-il ?
J’ai vraiment voulu faire un livre assez original et par conséquent faire un contre-résumé m’a paru une idée géniale. C’est un risque énorme mais je trouve que mettre les gens dans le doute est assez marrant en soi. Mais je propose toujours un extrait gratuit aux gens qui me le demande.
Parfois, il y a des gens qui prennent le risque de l’acheter sans et je trouve ça génial. Pour moi c’est alors un pari réussi et je tiens à les remercier pour la confiance qu’ils m’accordent car moi, je n’achèterai jamais un livre qui contient un résumé tel que le mien (rire).
De plus, pour rajouter une petite touche d’originalité, le livre contient une mise en page qui n’est pas celle qu’on peut trouver dans un livre normal. Il y a entre chaque nouvelles une petite image accompagnée d’une petite blague. Cette idée je la dois à Pierre Coullandreau, un de mes meilleurs amis, qui m’a conseillé de rajouter une petite touche absurde et fantaisiste pour que le livre marque les esprits. Mais je n’en dit pas plus car il y a d’autres surprises…
Si je devais décrire un genre littéraire je dirais, humoristique et absurdement réel. De quoi parle ce livre ? Il faut l’acheter pour le savoir (rire).

3. Pourquoi ce livre ?
Ça fait longtemps que je voulais sortir un livre. A la base, il devait contenir 3 parties : une humoristique, une romantique et une poétique. Finalement, je me suis concentré sur l’humour, mon domaine principal. C’était un projet qui me tenait réellement à cœur, mais aussi un moyen de savoir si j’avais du talent et si j’avais eu raison de persister dans ce domaine.

4. Avez-vous d’autres projets d’écriture ?
Oui je compte sortir un 2ème recueil de nouvelles humoristiques, mais cette fois, je l’espère, dans une maison d’édition. On y retrouvera quelques nouvelles du premier recueil, et pleins de nouvelles inédites. Pour le moment, je me consacre à l’écriture de mon one man show, qui est presque fini.

5. Si vous deviez vous définir en 3 mots, quels seraient-ils ?
–    Maladroit
–    Cœur d’artichaut
–    Et complètement dingue.

6. Vous avez très récemment donné vos premières représentations théâtrales, pouvez-vous nous en dire plus ?
Nous avons joué la première de notre spectacle  » les autres  » de Jean-Claude Grumberg, dans un petit village au nom de Crazannes, 40 personnes dans la salle, une petite soirée super, enrichissante aussi. Grâce à Christian, notre ingénieur son et lumière, j’ai appris beaucoup de chose et je le remercierai jamais assez…
Nous nous sommes ensuite rendus à Pont L’Abbé D’arnoult. Une soirée magnifique. 300 personnes dans la salle, de la joie, des rires, de la folie. Exceptionnel !
Je kiffe être sur scène, c’est un pied total, une merveille. Je voulais d’ailleurs faire une petite dédicace a Géry Defraine qui m’a donné le goût du théâtre en seconde au lycée, et que j’ai eu la joie de revoir cette année pour travailler ce spectacle. Je ne pouvais pas rêver mieux ! Merci à lui et à tous les autres comédiens avec qui je passe d’agréables moments et qui m’ont apporté énormément.

7. Que pouvons-nous vous souhaiter pour la suite ?
On peut me souhaiter 3 choses :
– d’avoir enfin mon permis ;
– de trouver l’amour ;
– et du succès (rire)

Merci à Loïc d’avoir répondu à cette petite interview. Pour avoir un aperçu de son premier ouvrage, rendez-vous sur ma critique ! Cliquez sur le lien ci-après pour l’acheter : Et si l’on vivait tous un 32 Mai…?
Pour lui faire un petit coucou : Ici et Là !