L'histoire de la fête des pères.

Le 11 juin 2012

La fête des Pères est une fête annuelle célébrée en l’honneur des pères dans de nombreux pays.

Histoire  

Dans les pays catholiques, on a célébré les pères de famille dès le Moyen Âge à la date du 19 mars, jour de la saint Joseph, ce dernier étant le père putatif de Jésus. Cette date du 19 mars a été conservée depuis dans quelques pays de tradition catholique comme l’Espagne, l’Italie et le Portugal.   L’une des premières fêtes des pères non religieuses fut créée en 1910 aux États-Unis.

En France, c’est le fabriquant de briquets Flaminaire qui eut l’idée, le premier, de créer une fête des pères, en permettant d’offrir un briquet à son papa pour cette occasion. La fête fut par la suite fixée par un décret de 1952 au troisième dimanche de juin.

La Fête des Pères a été fondée le 19 juin 1910 par Sonora Smart Dodd, né dans l’Arkansas qui fut la force motrice derrière sa création. Son père, William Jackson Smart, vétéran de la guerre civile, était son seul parent qui a élevé seul ses six enfants. Après avoir entendu un sermon sur la Fête des Mères créée par Anna Jarvis en 1909 (voir article sur la fête des mères), elle dit à son pasteur que les pères devraient avoir un jour similaire en leur honneur. Même si elle avait initialement suggéré le 5 juin, l’anniversaire de son père, les pasteurs n’avaient pas assez de temps pour préparer leurs sermons, et la célébration fut reportée au troisième dimanche de Juin. Cette fête n’eut pas beaucoup de succès au départ. Dans les années 1920, Dodd a cessé de promouvoir la célébration, car elle dût poursuivre ses études à l’Art Institute de Chicago, Cette fête est dès lors tombée un peu dans l’oubli. Dans les années 1930 Dodd est retournée dans l’Arkansas afin d’à nouveau promouvoir la célébration des pères et de la sensibiliser au niveau national. Elle eut l’aide de divers groupes commerciaux qui en bénéficieraient le plus, par exemple les fabricants de cravates, pipes à tabac, et touts autres produits traditionnels réservés aux pères. Les Américains ont résisté longtemps à cette fête, la jugeant comme simplement une tentative par les marchands de reproduire le succès commercial de la Fête des mères .Les journaux reprennent fréquemment des attaques cyniques et sarcastiques ainsi que des blagues au sujet de cette fête mais les groupes commerciaux n’y ont pas renoncé. Ils ont même incorporé dans leurs promotions, les blagues et ont finalement réussi. Un projet de loi d’accorder une reconnaissance nationale de la fête a d’abord été présenté au Congrès en 1913. En 1916, le président Wilson s’est rendu dans l’Arkansas pour parler en l’honneur de la Journée des Pères en disant «  Je voulais rendre la chose officielle, mais le Congrès a résisté, craignant qu’il allait devenir commercialisé ». Le président Coolidge a recommandé en 1924 que cette journée soit célébrée par la nation, mais il s’est arrêté juste avant d’émettre une proclamation nationale. Deux autres tentatives pour reconnaître officiellement la fête ont été refusées par le Congrès. En 1957, dans le Maine, sénateur Margaret Chase Smith a écrit une proposition accusant le Congrès d’ignorer les pères pendant 40 ans tout en honorant les mères. Ce n’est qu’en 1966, que le président Lyndon B. Johnson a publié la première proclamation présidentielle honorant enfin les pères, en désignant le troisième dimanche de Juin comme la fête des pères. Six ans plus tard, le jour a déclaré jour férié national, lorsque le président Richard Nixon l a signé en temps que loi en 1972. Enfin, les papas ont bien leur journée et pour la plupart le méritent bien. Bonne fête Papa !