L'hyper-sexualisation des fillettes.

Le 15 février 2012

Enfin on s’y attaque :

La ministre Roselyne Bachelot a décidé de s’attaquer à l’hyper-sexualisation des fillettes dans les médias. Elle fera adopter une charte officielle pour mettre fin aux produits de « lolitas » qu’on peut trouver sur le marché comme des bas résilles, soutiens-gorges rembourrés, strings et j’en passe pour les petites filles dès 7 ans.

Difficile de gérer les fillettes qui voient dans les magasins les mêmes vêtements,sous-vêtements et chaussures que leurs ainées, à leur taille. Comment dès lors leur expliquer qu’elles n’ont pas encore l’âge ? Ceci renforce bien sûr leurs envies alors mieux vaut négocier qu’interdire suivant l’âge : jupe
courte mais collants épais et opaques, T-shirt sous un décolleté, un peu de gloss et du vernis incolore ou pastel pour les ongles comme maquillage.

Des explications s’imposent afin de faire comprendre à ces jeunes filles en herbe que faire plus âgée qu’on ne l’est peu attirer des regards
malveillants d’hommes et de garçons qui pourraient tenter de les embrasser ou de les toucher et à 10-12 ans les fillettes ne savent pas encore comment y faire face. Pour le string, lui dire qu’un tel sous-vêtement peut entrainer des mycoses ou des inflammations et que les hauts talons peuvent nuire à la formation encore en cours de la colonne vertébrale.

Si les copines le font ou le porte, tant pis pour elles car elles ont l’air ridicules et parfois même vulgaires mais comme il faut de tout pour faire un monde, il est important de ne pas interdire de les fréquenter car ce serait inutile et creuserait le fossé.
Plutôt encourager «  le déguisement » à la maison avec karaoké  où elles peuvent jouer les petites stars en toute sécurité.
Pas facile d’être parent aujourd’hui et d’opter pour « le juste milieu. »

www.ludo-lidia.com