...

Du tri dans les armoires, un geste écologique et solidaire.

Par Chamss Bachiri
Modifié le
Lecture: 3 minutes
Du tri dans les armoires
© DepositPhotos

Du tri dans les armoiresA la fin de l’été, la rentrée est une période propice au rangement, au tri avant de repartir pour une année scolaire, de travail et d’occupations. Les enfants ont grandi, les besoins sont différents, armoires et meubles de rangement semblent avoir rétréci au fil de l’année…



Vêtements, chaussures, linge de maison, petite maroquinerie, tout ce qui ne vous va plus, ne vous sert plus, stagne dans les placards et ne sera pas réutilisé peut-être « re-valorisé ».

En regardant autour de vous, famille, voisins, amis, vous trouverez peut-être une personne, prête à recevoir. Si cela n’est pas le cas, ne jetez rien : enfouis ou incinérés ces « déchets » seraient polluants, perdraient toute chance de seconde vie, et représenteraient un vrai gâchis.

Savez-vous que 11 kg de textiles seraient jetés chaque année par habitant d’après « Le Relais » qui organise cette collecte. Agir autrement est pourtant simple : il vous suffit de déposer en sacs (50 litres maximum), bien fermés, du linge de maison ou des vêtements propres et secs, chaussures, maroquinerie dans l’un des 13 000 conteneurs du « Relais en France ».

Que deviennent vos dons ? S’il subsiste 10 % de déchets, 90 % sont valorisés :

– 6 % (seulement serais-je tentée de dire) repartent vers les boutiques pour être revendus ;

– 49 % à l’export (en Afrique) pour alimenter des friperies locales… ;

– 10 % deviendront des chiffons industriels ;

– 25 % serviront à la fabrication des matières premières, comme l’isolant Métisse utilisé dans le bâtiment.

(Source : chiffres du Relais)



Vous participerez ainsi, outre à la protection de votre environnement en évitant de jeter, à l’insertion de personnes en difficulté par la création d’emplois durables dans cette filière.

Et lorsque vous aurez rempli, plus ou moins régulièrement, vos sacs et déposé vos dons dans un conteneur du Relais, l’étape suivante pourrait être de réfléchir à la façon de changer vos comportements d’achats, notamment de vêtements et d’accessoires.

Tout est fait, vous le sentez bien, pour nous inciter à dépenser : l’époque n’est plus à une collection printemps-été, puis automne-hiver mais de multiples sorties intermédiaires et diverses pour créer l’intérêt, l’envie puis l’achat. Si les enfants, les jeunes et les hommes sont des cibles, il faut bien reconnaître que les femmes sont le « cercle rouge » du cœur de cible ! Nous avons de ce fait un vrai rôle à jouer.

Réfléchissez à cette partie importante de vos dépenses, limitez vos achats vestimentaires mais surtout, changez vos circuits ; votre budget « Habillement » s’en trouvera terriblement allégé. Ainsi, pour boucler la boucle et être cohérente jusqu’au bout, tentez une visite aux boutiques « Ding Fring », les friperies solidaires du Relais. Il en existe aujourd’hui plus d’une soixantaine en France. Les dons après avoir été triés, les alimentent très régulièrement ; elles foisonnent de marchandises à petits prix, pour toute la famille et toutes les tailles. Elles ont même leurs promos régulières et leur période de soldes !

Vous serez sans doute étonnée des trouvailles que vous y ferez. Si vous y goûtez, vous pourriez bien oublier plus d’une de vos habituelles enseignes de vêtements.

Et vous, avez-vous dejà acheter des vêtements d’occasion, pour vous, pour les enfants, votre amoureux… ?

Carla de Haut

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.