La greffe capillaire fait-elle mal ?

Le 17 décembre 2020 — Calvitie Perte Cheveux, Cocon
visuel capillaire greffe 800x533 - La greffe capillaire fait-elle mal ?

Que ce soit suite à un traitement médicamenteux agressif, ou qu’il s’agisse de prédispositions génétiques, la perte de cheveux touche de nombreuses personnes, majoritairement des hommes. Dans tous les cas, la greffe de cheveux se présente comme une solution pour remédier à ce problème. Des techniques variées de greffe existent et nécessitent l’intervention d’un chirurgien esthétique. Qu’en est-il alors de la douleur pour cette intervention ? Voici quelques informations dans ce billet.

Greffe capillaire et douleurs

La transplantation capillaire relève d’une évolution dans la prise en charge de la calvitie. Également appelée greffe de cheveux, cette technique repose sur l’implantation de cheveux dans le cuir chevelu. La première description de cette expérience date de 1943. Elle semble avoir été réalisée au Japon. Cependant, il faudra attendre le début des années 90 pour parler d’une réussite dans la transplantation de cheveux.

Aujourd’hui, la greffe capillaire constitue une pratique courante. Elle fait partie intégrante du traitement de médecine esthétique. Malgré son succès, beaucoup se demandent pourtant si la transplantation capillaire fait mal. Pour répondre à cette question, il faut savoir d’abord relativiser. Il n’y a pas de douleur à proprement parler pendant l’opération, car celle-ci s’effectue sous anesthésie locale. Cependant, il faut reconnaître l’apparition de légers désagréments après l’intervention.

Par ailleurs, la sensation de désagrément existe toujours, quelle que soit la méthode utilisée. Il ne faut pas avoir peur, car on parle tout simplement de sentiment d’inconfort. Celui-ci sera accompagné de l’apparition de rougeurs et de croûtes qui ne durent que quelques jours. Justement pour garantir le confort du patient, certains professionnels de chirurgie esthétique préfèrent privilégier la greffe capillaire robotisée. Si vous souhaitez en savoir plus sur les nouvelles techniques de greffe capillaire nous vous conseillons de vous rapprocher d’un spécialiste de l’implant capillaire qui pourra répondre à vos questions portant sur la médecine esthétique.

La greffe de cheveux est loin d’être douloureuse. Le ressenti peut d’ailleurs dépendre de la méthode utilisée. Avec la technique de la FUE, par exemple, des douleurs légères peuvent être ressenties lorsque l’anesthésie se dissipe. Et pour la bandelette, ce sont les tiraillements qui pourront probablement gêner.

capillaire greffe - La greffe capillaire fait-elle mal ?

Qui peut choisir cette solution et quel est le résultat ?

Chez l’homme comme chez la femme, la greffe capillaire permet de remédier à l’alopécie. Cette dernière est souvent associée à l’hormone dihydrotestotérone. Il en résulte un impact négatif sur l’accroissement du follicule pileux. Et comme la production de testostérone est moindre chez la femme, la calvitie touche généralement la gent masculine. La gent féminine n’est pourtant pas épargnée, ceci peut se produire dès la puberté ou à cause de facteurs hormonaux liés à la ménopause par exemple.

En tout cas, tout sujet souffrant de calvitie ou de perte de cheveux peut recourir à l’implantation capillaire. Pour bénéficier de ce traitement, le sujet doit évidemment être en bonne santé. Il est recommandé aussi d’arrêter la consommation d’alcool et de tabac avant l’opération. Cette précaution vise à garantir la capacité de cicatrisation des tissus. Pour le résultat, cela dépend encore de la méthode choisie pour la transplantation. Avec la technique de la bandelette, le résultat est définitif environ 1 an après l’intervention. En revanche, il faut attendre 12 mois pour procéder à une nouvelle séance en cas de besoin. Notez d’ailleurs que les cheveux implantés ne vont plus tomber, car ils sont prélevés sur la zone occipitale. Ils seront définitifs et surtout naturels.

L’opération se déroule généralement en deux grandes parties. La première consiste à prélever les cheveux de la zone donneuse. Cette intervention se fait sous anesthésie et nécessite l’utilisation d’une solution d’infiltration renfermant de la xylocaïne adrénalinée. La seconde partie concerne la greffe capillaire proprement dite. Notez enfin que l’intervention s’effectue en ambulatoire.

Les traitements contre la douleur suite à une implantation capillaire

La greffe de cheveux fait parler d’elle depuis quelque temps. Et pour cause, elle constitue la solution idéale contre l’alopécie. En effet, il faut savoir que faire repousser les cheveux relève du miracle. La seule possibilité consiste à stabiliser la chute afin de limiter les dommages. Pour la suite, il faudra chercher les moyens pour dissimuler la zone dégarnie. Pourtant, la calvitie peut être un véritable problème pour l’homme et la femme. Face à ce souci, certains éprouvent un manque d’estime de soi. Pour d’autres, la chute de cheveux est simplement synonyme de perte d’identité. Bref, on peut avoir le sentiment de perdre bien plus que des cheveux.

Le spécialiste peut tout à fait vous prescrire des antidouleurs pour soulager les désagréments post intervention. Il existe aussi des méthodes douces comme le yoga pour mieux gérer la perception de la douleur et apprendre à s’auto soulager. Bien sûr, les compléments capillaires peuvent aussi être envisagés comme option face à une calvitie importante afin de compléter une intervention chirurgicale. Cependant, il n’y a pas de remède miracle, dans la plupart des cas il faut être patient et attendre que la cicatrisation se fasse.

Ainsi, aucune solution ne peut rivaliser avec la greffe capillaire en termes de résultat. C’est pour cela que cette technique est privilégiée par la gent masculine et féminine. Grâce à la transplantation, le bénéficiaire verra pousser ses cheveux. Le même résultat sera constaté chez les femmes qui souffrent d’alopécie. Cette technique chirurgicale va aider à pallier le souci lié aux chutes de cheveux. La greffe robotisée limite les douleurs suite à l’intervention grâce à la grande précision du matériel.

image capillaire greffe - La greffe capillaire fait-elle mal ?

Dans quel contexte se déroule l’implantation ?

La greffe capillaire ne nécessite pas d’hospitalisation, mais sera réalisée dans un institut spécialisé. Chaque patient bénéficie ainsi d’une prise en charge personnalisée. Une attention particulière sera aussi accordée à la qualité du soin. Votre chirurgien se charge aussi du suivi post intervention, si vous constatez des effets secondaires, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre spécialiste. Celui-ci réalise au préalable un diagnostic pour connaître l’origine de l’alopécie. En effet, l’alopécie n’est pas la seule cause de la chute des cheveux. Parfois, celle-ci est liée à des maladies touchant le cheveu ou le cuir chevelu. Ce dysfonctionnement peut également survenir suite à une maladie métabolique ou un bouleversement hormonal.

Lorsque le diagnostic est fait, on procède à la transplantation capillaire. Pour cela, le patient sera installé confortablement sur le fauteuil d’implantation en position allongée. Ensuite, le chirurgien va administrer l’anesthésie autour de la zone à implanter. Durant cette période, le patient peut évidemment ressentir des douleurs fugaces. Cependant, celles-ci vont disparaître rapidement. Cette prise en charge permet d’expliquer pourquoi la transplantation ne sera pas douloureuse. Après l’opération, il reste à patienter quelques jours pour voir disparaître les sensations de tiraillement.