Carnets noirs de Stephen King

Le 7 avril 2016
4decbcdf5b133bad0e0d8a66ca02d115 - Carnets noirs de Stephen King

4decbcdf5b133bad0e0d8a66ca02d115 - Carnets noirs de Stephen King
Carnets noirs

En prenant sa retraite, John Rothstein a plongé dans le désespoir les millions de lecteurs des aventures de Jimmy Gold.

 

Rendu fou de rage par la disparition de son héros favori, Morris Bellamy assassine le vieil écrivain pour s’emparer de sa fortune, mais surtout, de ses précieux carnets de notes. Le bonheur dans le crime ? C’est compter sans les mauvais tours du destin. Bellamy se retrouve en prison avant d’avoir pu lire ces récits inédits. Et quand enfin il sort, c’est pour s’apercevoir qu’un adolescent, Peter Saubers, a mis la main sur son précieux butin !

 

Stephen King

Stephen King, c’est un peu ma madeleine de Proust, j’ai découvert l’amour des livres grâce à ses histoires. Et si mes goûts de lecteurs ont évolué, force est de constater que ses livres ont eux aussi changés.

Avec le temps les livres de Stephen King sont un peu moins fantastiques, plus réalistes mais toujours aussi bien ficelés. Il ne se renie pas pour autant et on retrouve toujours son style, sa patte et cette faculté à créer des univers et des personnages.

En s’éloignant un peu de l’horreur et du fantastique, Stephen King est devenu un écrivain encensé par la critique (particulièrement pour 22/11/63), sans perdre ses lecteurs de la première heure.

Carnets noirs est donc le deuxième tome d’une trilogie basée sur le personnage de Bill Hodges, policier à la retraite, après Mr Mercedes.

Ce n’est pas à proprement parler une suite puisque l’on peut à mon avis lire Carnets noirs sans avoir lu le premier. Mais il reprend certains personnages principaux, dont Hodges évidemment, qui va aider le jeune Peter Saubers à se tirer des griffes de Bellamy.

Ce que j’ai pensé de Carnets Noirs

Ce roman est un bon roman, même si pour un Stephen King j’ai trouvé l’histoire très classique, je n’ai pas été étonné de son déroulement mais c’est un grand plaisir de retrouver les personnages et le cadre de Mr Mercedes.

Peters Saubers, héros malheureux de cette histoire est un très bon personnage, très attachant, élève et fils modèle il se retrouve en possession d’un trésor, on s’est tous un jour ou l’autre posé la question de ce que l’on ferait dans un tel cas.
A l’opposé Bellamy est un personnage noir, sans scrupules, il personnifie parfaitement l’obsession que peuvent avoir certains fans pour une œuvre de fiction. Il ne vit que pour lire la suite des histoires de son personnage préféré, il n’a aucune autre raison de vivre.

Le style est toujours aussi efficace chez King et il sait parfaitement distiller la tension et le suspense jusqu’au dénouement. Il parvient même à la fin du roman à ouvrir la porte pour le prochain chapitre de cette trilogie (End of watch qui devrait sortir en France en 2017).

Carnets noirs est un bon Stephen King, beaucoup plus classique que ses précédents il reste dans la veine de Mr Mercedes qui était déjà excellent. Bill Hodges, personnage principal de cette trilogie, devient petit à petit un des personnages phare de son univers.

Ma note : 8/10

Et vous quel est votre Stephen King préféré ?

Pour ne rien rater de notre actualité, suivez-nous sur FacebookTwitter et Google + et abonnez-vous à notre Newsletter.

Crédits photos : Albin Michel