Douces nuits…

Le 20 avril 2012

Depuis que bébé est né, vous êtes sur un petit nuage et vous voyez la vie en rose. Quelle fierté d’être la maman de ce magnifique petit être !
Là où le bât blesse, c’est la nuit. En temps normal, vous êtes une vraie marmotte, il vous faut vos 8 heures de sommeil (au moins). D’affilée, je précise, même si une pause pipi peut être envisageable vers 3-4 heures du mat’.

Mais votre adorable petit bébé a changé vos nuits. Dormir 3 heures d’affilée devient un don du ciel. Vous passez vos nuits à essayer de vous sortir de votre lit douillet, l’esprit embrumé, essayant de trouver quelque motivation dans les cris impérieux de bébé. Aïe, oui ça c’était le mur. Ca réveille. La fois d’après, gare à ne pas vous tromper de pièce, il ne serait pas bon d’aller réveiller le grand à 3 heures du mat’. Pas la peine d’en rajouter à vos ennuis. C’est en vivant ce genre de moments qu’on se demande qui des parents ou des enfants est maltraité hein.
Si vous avez la chance de vous rendormir rapidement après chaque réveil, vous arriverez à récupérer un peu. Mais s’il vous faut ½ heure pour vous rendormir et que bébé vous réveille toutes les 2 heures (ou moins), c’est chaud.
Une lueur d’espoir apparaît : les stats nous disent qu’à 5 mois, 50% des bébés arrivent à aligner leur sommeil sur celui de leurs parents. Formidable ! Vous comptez les jours. Puis, après 5 mois, vous vous dîtes que oui, c’est sûr, votre bébé se situe dans les 50% restants. Pas de bol.
Etre maman a carrément changé votre vie, on peut le dire. Vous buvez davantage de café pour tenir le coup toute la journée (enfin, si vous n’allaitez pas). Vous êtes accro aux vitamines, trouvées dans les fruits et légumes ou en gélules (tout est bon, tant que ça vous booste). Et même avec tout ça, vous vous couchez à 21 h30, exténuée, en vous demandant ce que vous réserve la nuit.
Mais le sourire de votre ange vaut tous les malheurs du monde, n’est-ce pas ? Allez, courage, c’est presque fini… enfin espérons-le !

 

Cet article nous est proposé par Sandrine Au Bon Mot 🙂