Mon bébé ne tète pas beaucoup : est-ce grave, comment il faut-s’y prendre ?

Par Chamss Bachiri
Modifié le
Lecture: 5 minutes
mere allaitant son bebe.jpg
Mere Allaitant Son Bebe.jpg - © DepositPhotos
Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Certains bébés refusent soudainement de s’allaiter ou diminuent fortement les tétées alors qu’ils se nourrissaient convenablement jusque là sans problèmes. On se demande alors quoi faire dans ses situations là et si c’est grave… Pas de panique, votre bébé traverse juste probablement ce qu’on appelle la période de la « grève de la tétée ». Découvrez dans cet article les causes de cette grève de tétées, mais aussi comment faire revenir bébé à l’allaitement naturellement et sainement.



Note importante : cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de santé. Veuillez consulter votre médecin pour toute inquiétude concernant la santé de votre enfant.

À quel âge un bébé commence-t-il à faire une grève de tétées ?

La grève de tétées se manifeste chez les bébés avant leur premier anniversaire. Mais encore, elle peut également survenir avant la diversification alimentaire, durant la période où le bébé ne se nourrissait que du lait maternel, ce qui réveille l’inquiétude des parents. Contrairement à un bébé dont l’allaitement n’est plus une nécessité, et qui suit une diversification alimentaire, sa santé n’est plus en danger. De plus, le lait maternel peut être remplacé par du lait infantile dans un biberon.

Quelles sont les causes de la grève de tétées chez un bébé ?

L’arrêt soudain de la tétée peut être issu de différentes causes :

  • Votre bébé souffre d’une maladie qui l’empêche de téter vos seins normalement, comme la fièvre ou le rhume ;
  • La bouche de votre bébé est irritée à cause d’un muguet ;
  • L’ambiance autour du bébé ne lui convient pas pour téter les seins de sa mère ;
  • Vos seins sont enduits d’un produit qui lui déplait ;
  • La saveur du lait maternel a changé en raison d’un nouveau plat que vous avez goûté ;
  • Votre bébé a des poussées dentaires, ce qui gêne un peu la succion des mamelons dans sa bouche.

Il est important de reconnaître que les problèmes d’alimentation habituellement mineurs peuvent parfois s’aggraver rapidement. Les symptômes peuvent inclure un regain de poids très lent, des pleurs constants, des selles claires, des problèmes respiratoires ou encore une faible température corporelle.

Ces signes nécessitent une consultation urgente chez le pédiatre.

La grève de tétées est-elle grave ?

Si en général une grève de tétées n’est pas inquiétant, il faudra se préoccuper de la santé de bébé si ce dernier n’est pas encore entré dans la diversification alimentaire, et qu’il ne se nourrit que du lait maternel.

En effet, une grande perte de poids sera constatée chez le bébé qui a arrêté de prendre les seins de sa maman. La santé de l’enfant devient alors vulnérable face aux maladies infantiles. Il faut convaincre le bébé de revenir téter le lait maternel pour éviter de contracter les maladies pouvant être dangereuses pour sa santé.



Chaque bébé a son propre rythme de tétées. Remarquer les différences entre les habitudes de votre bébé avec un autre bébé n’est pas toujours évident. Certains auront besoin de plus d’attention durant l’allaitement et donc passeront plus de temps au sein tandis que d’autres seront plus enclins à téter et à s’endormir rapidement. Faire attention aux signaux que votre bébé vous envoie est ainsi primordial.

Y a-t-il un risque pour la lactation de la mère si bébé ne prend pas sa tétée ?

 Mère buvant du café en allaitant son bébé

Le lait maternel va s’accumuler dans les seins si le bébé évite de s’allaiter, ce qui peut entrainer des engorgements. La maman peut maintenir sa lactation et nourrir son bébé en utilisant un tire-lait. Cela permettra de nourrir convenablement le bébé, durant sa grève de tétées. Après avoir tiré le lait maternel, la maman peut le mettre :

  • Dans une tasse ;
  • Dans un DAL (Dispositif d’Aide à la Lactation) ;
  • Dans un biberon.

La mère peut tirer son lait avant de se coucher pour éviter des engorgements durant la nuit.

Comment faire pour faire retourner un bébé à s’allaiter à nouveau sur les seins de sa maman ?

Il existe plusieurs moyens pour faire revenir bébé à l’allaitement. Vous pouvez suivre ces conseils pour accomplir cette mission :

  • Privilégier le contact de peau à peau avec votre bébé ; 
  • Allaiter dans un endroit calme où votre bébé pourra se détendre ;
  • Organiser votre travail et commencer à passer beaucoup plus de temps avec votre enfant : prenez un bain ensemble, etc. ;
  • Éviter d’enduire vos seins, plus particulièrement vos mamelons avec des produits qui peuvent transformer le goût de votre lait maternel ;
  • Éviter si possible la prise de médicaments pour ne pas alterner la production et le goût du lait maternel. 

Il faut savoir qu’un bébé qui ne se nourrit que du lait maternel ne se laissera pas mourir de faim très longtemps. Montrez-lui votre amour dans vos gestes, et vous verrez que votre bébé reviendra petit à petit vers vous.

Est-il nécessaire de consulter un médecin ?

Si la grève est de courte durée, il n’y a en général pas matière à s’alarmer, sauf si bébé présente d’autres signes inquiétants. Cependant, si la grève de tétées ne s’arrête pas au bout de deux jours, vous devez consulter un médecin pour voir s’il y a un problème sur la santé du bébé. En effet, le bébé va prendre du poids et va devenir vulnérable. Le problème peut aussi venir d’une infection dans la bouche du bébé (un muguet). Dans le doute, demandez toujours conseil à votre médecin ou un spécialiste de l’allaitement pour remédier à la situation.

Dès la naissance à six mois, les bébés sont très vulnérables, côté santé, ce qui a tendance à inquiéter les parents. Une grève de tétées devient un énorme problème, car la santé du bébé en dépend. Il est toujours recommandé de consulter un spécialiste pour déterminer la source du problème et trouver des solutions adéquates.

Chamss Bachiri