Tout, tout, vous saurez tout sur le LEGO

Le 7 mars 2012

Lego Group est une société danoise fabriquant des jeux dont la gamme de produits la plus connue est basée sur des briques élémentaires à assembler. Il s’agit en 2009 du cinquième fabricant de jouets mondial.Le nom de la société fut créé par Ole Kirk Christiansen en1932, à partir du danois leg godt, signifiant « joue bien ». En latin, lego peut signifier « j’assemble », mais il semble que Christiansen ignorait la coïncidence lorsqu’il choisit ce nom.

Depuis les années 1960, les éducateurs utilisent les briques pour développer la créativité et la capacité à résoudre des  problèmes.
Les couleurs d’origine des briques sont les couleurs primaires ; rouge, jaune, bleu, noir, blanc. D’autres couleurs furent disponibles à la fin des années 1990, comme le vert, le gris ou le rose. Les briques vertes furent proscrites pendant longtemps, car on craignait qu’elles ne soient employées à construire des    véhicules militaires, faisant du Lego un jouet militariste, mais cette peur semble avoir diminué.

Rien ne prouve que des astronautes n’ont pas embarqué avec eux, précédemment, dans leur navette, un Lego durant leur voyage, mais, au    mois de janvier 2012, deux jeunes adolescents canadiens de 17 ans ont réussi l’exploit d’envoyer leur Lego (qui tenait pour l’occasion un drapeau canadien dans une main), dans la stratosphère, à  24 km d’altitude, à l’aide d’un ballon météorologique gonflé à l’hélium, et transportant aussi quatre caméras vidéo et un téléphone mobile.
Les deux adolescents de Toronto ont pu retrouver leur Lego à 120 km du lieu où il avait décollé, grâce au GPS qui se trouvait dans le    téléphone mobile. Sa chute a pu être amortie par un petit parachute en nylon. Son périple aura duré 97 minutes, et le film de son aventure aura été largement diffusé sur internet.

A SAVOIR :
    Depuis1949, la compagnie Lego a fabriqué plus de 327 milliards d’éléments.
    Vingt milliards de briques ont été produites en 2005.
    Plus de 400 millions d’enfants et d’adultes jouent chaque année avec des briques Lego.
    Les produits Lego sont disponibles dans 130 pays.
    Sept boîtes de Lego sont vendues chaque seconde à travers le monde.
    Il existe 915 103 765 façons de clipser six briques 2×4.
    La tolérance d’erreur sur la dimension d’une pièce Lego est de 0,002 mm.
    Le plastique ABS utilisé est chauffé à 232 °C.

Malgré la qualité du processus de fabrication et à cause de la tolérance draconienne, dix-huit pièces sur un million fabriquées sont    refusées.

Le plus gros modèle commercialisé (en termes de nombre de pièces) est le Palais Taj Mahal qui comprend 5922    pièces[

En2008, le modèle Lego le plus cher est le Millennium Falcon en édition « collector », qui, avec ses 5 000 pièces et ses 90    centimètres de long, est le plus grand modèle Lego. Il coûte 549,99 €.

Le record du monde de la plus haute tour en Lego, avec une hauteur de 31,60 m, a été battu à Paris le 24    octobre 2011 et avait nécessité plus de 500 000 briques et la collaboration de 6 000 personnes.

HISTOIRE DU JOUET :

L’origine des jouets est préhistorique : des poupées représentant des enfants, des animaux et des soldats, ainsi que les représentations des outils utilisés par les adultes sont faciles à trouver sur les sites archéologiques.

Les premiers jouets ont été fabriqués à partir de matériaux trouvés dans la nature, comme des roches, des bâtons, et de l’argile. Il y    a des milliers d’années, les enfants égyptiens jouaient avec des poupées qui avaient des perruques et des membres mobiles en pierre, en céramique ou en bois. Dans la Grèce antique et la Rome    antique les enfants jouaient avec des poupées de cire ou de terre cuite, des bâtons et des yoyos, les garçons plus spécifiquement jouaient aux arcs et flèches ou faisaient des courses de char.    Depuis l’Antiquité, des rôles prédéterminés sont distribués selon les sexes, reproduisant des stéréotypes ancestraux.

Peu de jouets subsistent avant le XIXème siècle, laissant penser qu’ils étaient peu nombreux et uniquement réservés aux enfants de    familles nobles et riches. Des sources historiques (inventaires après décès, archives d’un grossiste parisien révélant 500 000 jouets en boutiques en 1782) suggèrent pourtant le contraire.

Les jouets, et les jeux en général, sont importants quand il s’agit de l’apprentissage sur le monde qui nous entoure. Les enfants    utilisent des jouets et des jeux pour découvrir leur identité, aider leur corps à grandir, apprendre les causes et les effets d’une action, explorer les relations et pratiquer les compétences    dont ils auront besoin une fois adulte. Les adultes utilisent les jouets et les jeux pour renforcer les liens sociaux, enseigner, se souvenir et renforcer les leçons de leur jeunesse, découvrir    leur identité, exercer leur esprit et leur corps, explorer les relations, pratiquer leurs compétences, et décorer leurs espaces de vie.

UN PEU DE PHILOSOPHIE.

Dans le livre, que je recommande vivement à ceux qui aime la philosophie, «  Le monde de Sophie » de Jostein Gaarder, auteur    norvégien, une question lui est posée :

Pourquoi le Lego est-il le jeu le plus génial du monde? (extrait d’une dissertation sur le sujet)

Cette question doit amener Sophie à réfléchir aux propriétés spécifiques du Lego même si elle ne    cerne pas bien le rapport de ce dernier avec la philosophie. Elle reçoit ensuite un cours de philosophie lui    présentant le dernier des grands philosophes de la nature : Démocrite. Le rapport entre Démocrite, ou plus précisément la théorie de l’atome de Démocrite, et le Lego    devient alors très clair. Pour Démocrite, tout ce qui est existe dans le monde est constitué d’une infinité de minuscules éléments, éternels et immuables, qui peuvent s’assembler indéfiniment    pour former n’importe quelle chose. Tout comme les Lego, ces éléments, qu’il appelle des atomes, sont de formes différentes pour permettre tous les assemblages    possibles. Bien qu’ayant des formes différentes ils ont néanmoins des propriétés communes : ils sont tous indivisibles, éternels et immuables. En effet, dès qu’un objet se décompose ou que    quelque chose dans la nature meurt, les atomes qui s’étaient assemblés pour le former se disperse et se réassemble par la suite, de manière différente, pour former un    autre objet. Pour Démocrite il n’existe, dès lors, dans le monde que le vide et les atomes puisqu’il ne fait pas appel, contrairement à ses prédécesseurs à une force extérieure ou à un principe    unique pour expliquer les changements dans la nature. La nature est comme une machine bien huilée ou tout se produit de manière mécanique.    Cette théorie des atomes est aussi valable, selon Démocrite, pour l’âme. Quand on meurt, notre âme se décompose en nombreux atomes qui pourront se réassembler par la suite pour former une  nouvelle âme.