...

La contraception est en baisse chez les Françaises

Par Femme Magazine
Modifié le
Lecture: 2 minutes
© DepositPhotos

Grande première depuis son lancement : l’utilisation de la pilule est en baisse chez les femmes, en France. Depuis son lancement officiel en 1967, le nombre de consommatrices n’avait cessé d’augmenter. On pourrait alors se dire que les femmes ont décidé de passer à un autre moyen de contraception, comme l’implant, le préservatif ou même le patch contraceptif. C’est en partie vrai, sauf chez les jeunes femmes entre 20 et 24 ans. Ce sont d’ailleurs les moins diplômées d’entre elles qui sont les plus touchées par le phénomène.



Pourtant, la contraception est indispensable pour ne pas subir une grossesse non désirée. Et les méthodes ne manquent pas ! En voici une partie.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

La contraception, essentielle pour le couple mais surtout pour l’individu

La plupart des jeunes actifs de cette génération n’ont plus la même approche de la contraception que leurs parents. Pour eux, elle est considérée comme une gêne plus que comme une sécurité. C’est pourquoi il faut choisir avec précaution son moyen de contraception, comme le propose le site www.choisir-sa-contraception.com.



Elle reste à ce jour le meilleur moyen de contrôler l’arrivée d’une grossesse. Quand on sait que les études se finissent de plus en plus tardivement, c’est une priorité. A l’échelle d’une personne, c’est également la seule solution fiable pour ne pas être infecté par une MST.

Différentes méthodes pour convenir à tous les profils

En matière de contraception, les choix sont multiples. Malheureusement, ce sont souvent les femmes qui doivent se sacrifier. En effet, il existe par exemple des pilules pour les hommes, mais les principaux concernés veulent retarder l’arrivée du produit sur le marché, par peur de subir une baisse de libido. Une démarche quelque peu égoïste, quand on sait que des milliers de femmes en sont victimes.

Le stérilet est populaire, surtout chez les plus jeunes qui ne veulent plus subir les effets secondaires de la pilule : acné, sautes d’humeur…

Le préservatif, malgré des campagnes de sensibilisation poussées, ne connaît presque plus d’intérêt auprès des plus jeunes.

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.