Mythes fondateurs : D’Hercule à Dark Vador

Le 11 mars 2016
sardines frites - Mythes fondateurs : D’Hercule à Dark Vador

5df19d77428573cd1b2ef0af1ca756bf - Mythes fondateurs : D’Hercule à Dark Vador
Tanuki, Japon © 2015, musée du quai Branly, photo Claude Germain / Scala, Florence. Héraklès au repos, d’après Lysippe © RMN Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski. Dark Vador © & TM. Lucasfilm Ltd.

Etant intimement persuadée qu’il n’est jamais trop tôt pour s’initier à l’Art, je suis ravie de présenter une exposition à priori destinée aux enfants mais qui peut plaire également aux plus âgés.

Projet nouveau et pérenne pour s’initier à l’art, la Petite Galerie du Louvre propose désormais chaque année aux jeunes et à leur accompagnateurs (parents, enseignants, animateurs…) d’explorer un thème grâce à des oeuvres majeures de la préhistoire à la création contemporaine – See more at: http://petitegalerie.louvre.fr/article/la-petite-galerie#sthash.jG5AbAir.dpuf

Projet nouveau et pérenne pour s’initier à l’art, la Petite Galerie du Louvre propose désormais chaque année aux jeunes et à leur accompagnateurs (parents, enseignants, animateurs…) d’explorer un thème grâce à des oeuvres majeures de la préhistoire à la création contemporaine – See more at: http://petitegalerie.louvre.fr/article/la-petite-galerie#sthash.jG5AbAir.dpuf

Projet nouveau et pérenne pour s’initier à l’art, la Petite Galerie du Louvre propose désormais chaque année aux jeunes et à leur accompagnateurs (parents, enseignants, animateurs…) d’explorer un thème grâce à des oeuvres majeures de la préhistoire à la création contemporaine – See more at: http://petitegalerie.louvre.fr/article/la-petite-galerie#sthash.jG5AbAir.dpuf

Il s’agit de l’exposition : Mythes fondateurs, d’Hercule à Dark Vador.

Projet nouveau et pérenne pour s’initier à l’art, la Petite Galerie du Louvre propose désormais chaque année aux jeunes et à leur accompagnateurs (parents, enseignants, animateurs…) d’explorer un thème grâce à des oeuvres majeures de la préhistoire à la création contemporaine – See more at: http://petitegalerie.louvre.fr/article/la-petite-galerie#sthash.jG5AbAir.dpuf
Projet nouveau et pérenne pour s’initier à l’art, la Petite Galerie du Louvre propose désormais chaque année aux jeunes et à leur accompagnateurs (parents, enseignants, animateurs…) d’explorer un thème grâce à des oeuvres majeures de la préhistoire à la création contemporaine – See more at: http://petitegalerie.louvre.fr/article/la-petite-galerie#sthash.jG5AbAir.dpuf

Du 17 octobre 2015 au 4 juillet 2016 soit tout au long de l’année scolaire, l’exposition « Mythes fondateurs, d’Hercule à Dark Vador » raconte comment dessinateurs, sculpteurs, peintres, marionnettistes, cinéastes ou musiciens du monde entier se sont nourris des mythes et leur ont donné forme et vie.

Projet nouveau et pérenne, la Petite Galerie du Louvre située dans l’aile Richelieu, propose désormais chaque année aux jeunes et à leurs accompagnateurs (parents, enseignants, animateurs…) d’explorer un thème grâce à des œuvres majeures de la préhistoire à la création contemporaine.

 

La Petite Galerie du Louvre :

Dans l’aile Richelieu, le public pourra donc découvrir, tout au long de chaque année scolaire, une exposition mêlant, selon le thème choisi, peintures, sculptures, arts graphiques, objets d’art et de design, musique, cinéma, théâtre et photographie, reflétant ainsi la diversité de la création artistique.
Grâce à une scénographie inventive jouant avec la lumière et les couleurs et à une médiation novatrice (cartels ludiques, parcours de visite, médiateurs présents dans les salles,…), les visiteurs vont pouvoir apprendre à regarder une oeuvre, la comparer à une autre, s’interroger sur les intentions de l’artiste, développer leur culture générale, leur esprit critique et leur imaginaire.

 « Mythes fondateurs. D’Hercule à Dark Vador » est la première exposition de la Petite Galerie, présentée du 17 octobre 2015 au 4 juillet 2016.

Qu’est-ce qu’un mythe ? Comment les mythes sont-ils représentés ? Comment les artistes s’en sont-ils emparés ? Racontés, chantés, transcrits, illustrés, les  mythes sont présents dans toutes les cultures et civilisations, jusqu’à la culture populaire contemporaine.

L’exposition présente environ 70 œuvres, réparties en quatre sections.

On y découvre les récits imaginés par différentes civilisations pour tenter d’expliquer la création du monde. Les contes évoquant les cycles de la nature dans le monde grec, égyptien, ou dans les civilisations de l’Islam, les héros mythologiques, comme Gilgamesh, Orphée, Hercule ou Icare, et la façon dont les artistes de l’Antiquité ou de l’époque moderne les ont représentés; et l’on s’interroge pour finir sur l’interprétation contemporaine des mythes et métamorphoses…

De Jean Cocteau à Star Wars, des mangas japonais à Fantômas, les mythologies de la culture populaire ne puisent-elles pas toujours dans le même répertoire d’histoires et de récits ?

Mais la Petite Galerie, c’est également :

Une offre numérique complète, avec des ressources innovantes et interactives (site internet, application pour smartphone à télécharger gratuitement sur l’AppStore ou sur Google play)

Des livres pour tous : pour les plus jeunes, Le Grand Livre de la Petite Galerie (coédition Courtes et longues / musée du Louvre éditions); pour les plus grands, un beau livre, enrichi d’une anthologie de textes sur les mythes (Mythes fondateurs. D’Hercule à Dark Vador, coédition Seuil / musée du Louvre éditions)

Une programmation à l’auditorium du Louvre : lectures, projections, concerts,… Nouveau rendez-vous présenté par Ali Rebeihi, journaliste et producteur à France Inter, les « Mercredis de la Petite Galerie » proposeront chaque mois un débat avec des intervenants d’horizons divers

Une programmation associée dans les institutions partenaires : concerts du Choeur de Radio France, cycle de films jeune public à la Cinémathèque française

Des dispositifs itinérants pour aller au-devant de tous les publics (écoles, médiathèques, centre sociaux, entreprises, hôpitaux, …)

«J’ai voulu concentrer nos efforts autour d’une mission du musée qui me paraît essentielle: l’accueil du public, de tous les publics, quels que soient ses origines, les raisons de sa venue, le temps dont il dispose ou son niveau de connaissance, déclare Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre. La question n’est plus tant d’augmenter le nombre de visiteurs que de savoir comment les accueillir et les aider à tirer un maximum d’enseignements de leur visite. La Petite Galerie est un projet qui me tient particulièrement à cœur, car elle nous permet d’offrir à nos visiteurs un Louvre plus accueillant, plus accessible et plus généreux. »

Une excellente initiative qui devrait certainement avoir sur le long terme, des effets bénéfiques sur les générations à venir vous ne pensez pas ?

Infos pratiques: Du 17 octobre 2015 au 4 juillet 2016

Lieu : Petite Galerie, aile Richelieu du Musée du Louvre

Horaires :
Tous les jours de 9h à 18h, sauf le mardi.
Nocturnes, mercredi et vendredi jusqu’à 21h45.

Tarifs : Billet unique (collections permanentes et expositions) : 15€

Renseignements : 01 40 20 53 17 ou sur le site de la Petite Galerie

 

Grâce à une scénographie inventive jouant avec la lumière et les couleurs et à une médiation novatrice (cartels ludiques, parcours de visite, médiateurs présents dans les salles,…), les visiteurs peuvent apprendre à regarder une oeuvre, la comparer à une autre, s’interroger sur les intentions de l’artiste, développer leur culture générale, leur esprit critique et leur imaginaire. – See more at: http://petitegalerie.louvre.fr/article/la-petite-galerie#sthash.jG5AbAir.dpuf
Projet nouveau et pérenne pour s’initier à l’art, la Petite Galerie du Louvre propose désormais chaque année aux jeunes et à leur accompagnateurs (parents, enseignants, animateurs…) d’explorer un thème grâce à des oeuvres majeures de la préhistoire à la création contemporaine – See more at: http://petitegalerie.louvre.fr/article/la-petite-galerie#sthash.jG5AbAir.dpuf

Pour ne rien rater de notre actualité, suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google + et abonnez-vous à notre Newsletter.

Crédits photos : Claude Germain / Scala, Florence