Construire un lien d’attachement sûr avec votre bébé

building a secure attachment bond with your baby 5f09c41b34d23 - Construire un lien d'attachement sûr avec votre bébé

Vous voulez créer un lien fort avec votre nouveau-né ? Ces conseils aux parents peuvent vous montrer comment répondre aux signaux de votre bébé et lui assurer les meilleures bases possibles pour la vie.

Qu’est-ce que l’attachement sécurisé ?

C’est un facteur clé dans la façon dont le cerveau de votre bébé s’organise et dont votre enfant se développe socialement, émotionnellement, intellectuellement et physiquement. La qualité du lien d’attachement varie.

  • A attachement sécuriséle lien découle de l’échange émotionnel sans paroles qui vous rapproche tous les deux, garantissant que votre bébé se sente suffisamment en sécurité et calme pour connaître un développement optimal de son système nerveux. Un attachement sécurisant donne à votre bébé les meilleures bases pour la vie : un désir d’apprendre, une conscience de soi saine, la confiance et la considération pour les autres. Un attachement insécurisant, qui ne répond pas au besoin de sécurité et de compréhension de votre enfant, peut entraîner une confusion sur sa propre identité et des difficultés d’apprentissage et de relations avec les autres plus tard dans la vie.
Mythes et faits sur l’attachement sécurisant
Myth : « Mon bébé est attaché à moi parce que je lui ai donné naissance. »

<Fact: Les bébés ont un système nerveux indépendant qui peut être différent du vôtre. Ce qui vous fait vous sentir bien n’est peut-être pas la même chose que ce qui fait que votre bébé se sent bien. Ainsi, si vous ne regardez pas et n’écoutez pas les signaux émotionnels de votre enfant, vous ne comprendrez pas ses besoins individuels.

Myth : « L’attachement sécurisant et l’amour sont la même chose. »

<Fact: L’attachement et l’attachement se produisent instinctivement entre les mères et les bébés, mais, malheureusement, aimer son bébé n’entraîne pas automatiquement un attachement sécurisé. L’attachement sécurisant se développe à partir de votre capacité à gérer votre stress, à répondre aux signaux de votre bébé et à le calmer avec succès.

Myth : « J’ai du mal à lire les signes de mon bébé et je ne peux pas toujours comprendre ce qu’il ou elle veut, donc mon bébé ne doit pas être attaché de manière sécurisante. »

<Fact: Il n’est pas possible ni nécessaire de comprendre en permanence les besoins émotionnels de votre bébé pour développer un lien d’attachement solide. Tant que vous reconnaissez le décalage et que vous tentez de le réparer, la relation restera forte et pourrait même se renforcer à la suite de la réparation du décalage.

Myth : « Le fait de toujours répondre à leurs besoins fait que les bébés sont gâtés. »Fact: Au contraire, plus vous répondez aux besoins d’un nourrisson, moins il sera « gâté » en grandissant. Le lien d’attachement crée la confiance, et les enfants qui ont un attachement sécurisant ont tendance à être plus indépendants, pas moins.
Myth : « Les bébés peuvent avoir un lien d’attachement sécurisant avec plus d’une personne. »

Fact: Les bébés forment un attachement sécurisant avec une seule personne – celle qui passe le plus de temps à s’occuper d’eux. Cependant, il peut se lier ou se connecter de manière affectueuse avec toutes les personnes qui prennent soin de lui.

Myth : « L’attachement sécurisant est un processus à sens unique qui se concentre sur la lecture précise des signaux de mon bébé. »

<Fact: L’attachement est un processus interactif à double sens dans lequel votre bébé lit vos signaux comme vous lisez les leurs.

<

Qu’est-ce que le processus d’attachement sécurisé ? Vous et votre bébé participez à un échange de signaux émotionnels non verbaux qui font que votre bébé se sent compris et en sécurité. Dès les premiers jours de sa vie, votre bébé capte vos signaux émotionnels – le ton de votre voix, vos gestes et vos émotions – et vous envoie des signaux en pleurant, en roucoulant, en imitant des expressions faciales, et finalement en souriant, en riant, en montrant du doigt et même en criant aussi. En retour, vous observez et écoutez les cris et les sons de votre bébé, et répondez à ses signaux, en même temps que vous vous occupez de son besoin de nourriture, de chaleur et d’affection. L’attachement sécurisant se développe à partir du succès de ce processus de communication non verbale entre vous et votre bébé.

Pourquoi l’attachement sécurisant est-il si important?

Un lien d’attachement sécurisant apprend à votre bébé à vous faire confiance, à vous communiquer ses sentiments, et éventuellement à faire confiance aux autres aussi. Au fur et à mesure que vous et votre bébé établissez des liens entre vous, votre bébé apprend comment à avoir une saine perception de soi et à être dans une relation aimante et empathique.

L’attachement sécurisant permet aux parties du cerveau de votre bébé responsables du développement social et émotionnel, de la communication et des relations de se développer et de se développer de la meilleure façon possible. Cette relation devient le fondement de la capacité de votre enfant à se connecter avec les autres de manière saine. Les qualités que vous pouvez considérer comme allant de soi dans les relations avec les adultes – comme l’empathie, la compréhension, l’amour et la capacité à réagir aux autres – s’acquièrent d’abord dans la petite enfance.

Lorsque les bébés développent un lien d’attachement solide, ils sont plus aptes à le faire :

<

  1. Développer des relations intimes épanouissantes
  2. Maintenir un équilibre émotionnel
  3. Se sentir confiant et bien dans sa peau
  4. Aimer être avec les autres
  5. Rebondir après une déception ou une perte
  6. Partager ses sentiments et chercher du soutien

Un lien d’attachement sécurisant est bon pour vous, too

<

Nature a programmé les mères ainsi que leurs enfants pour qu’ils vivent une expérience de « tomber amoureux » grâce à un attachement sécurisé. La joie que vous éprouvez en vous liant à votre bébé contribue grandement à soulager la fatigue due au manque de sommeil et le stress lié à l’apprentissage des soins à donner à votre bébé. Le processus d’attachement libère des endorphines dans votre corps qui vous motivent, vous donnent de l’énergie et vous rendent heureux. Créer un attachement sécurisant avec votre bébé peut demander un petit effort, mais les récompenses sont énormes pour vous deux.

Conseils aux parents pour créer un attachement sécurisant

L’attachement sécurisant ne se fait pas du jour au lendemain. Il s’agit d’un partenariat permanent entre vous et votre bébé. Avec le temps, il deviendra plus facile de comprendre les pleurs, d’interpréter les signaux et de répondre aux besoins de votre bébé en matière de nourriture, de repos, d’amour et de confort – essayez de rester patiente avec vous et votre bébé pendant que vous apprenez à vous connaître.

<

L’attachement sécurisant commence par prendre soin de vous

<

Les bébés communiquent plus efficacement lorsqu’ils sont dans un état calme et alerte, et vous aussi. Aussi difficile que cela puisse être, il est important de prendre soin de vous afin de créer un lien d’attachement solide avec votre bébé.

Essayer de dormir suffisamment. Le manque de sommeil peut vous rendre grincheux, apathique et irritable. Certains parents ont trouvé utile d’échanger leur service de nuit (deux nuits de travail, deux nuits de repos) ou de prendre au moins une matinée par semaine pour dormir tard.

Ask pour obtenir un soutien à la maison. Surtout au stade du nouveau-né, obtenez autant d’aide que possible de votre conjoint, de votre famille ou de vos amis.

<Programmez un temps d’absence. S’occuper d’un jeune enfant est exigeant, et prendre un temps d’absence peut vous aider à être un parent plus efficace. Une heure dans un café, une promenade, un cours de yoga ou une activité que vous souhaitez faire peut vous donner une certaine perspective et une énergie renouvelée.

Trouver des moyens de vous calmer en période de stress

Les bébés ne pouvant pas communiquer verbalement, ils sont particulièrement sensibles aux signes d’anxiété ou de stress. Les bébés ont besoin d’une aide extérieure pour se calmer. Mais un soignant anxieux peut en fait ajouter au stress du bébé, le rendant plus difficile à apaiser. Lorsque vous vous sentez stressé, essayez de trouver des moyens de vous calmer avant d’interagir avec votre bébé.

Prenez une grande respiration. Cela peut signifier de laisser votre bébé pleurer une minute de plus pour que vous puissiez prendre une grande respiration avant de le prendre dans vos bras et d’essayer de le calmer.

Team up. Ne pensez pas que vous devez tout faire vous-même. Essayez de demander l’aide de votre conjoint, de vos amis, des membres de votre famille ou d’une baby-sitter pour vous aider à tenir votre bébé ou à en prendre soin pendant les moments difficiles de la journée.

Prenez une marche. L’air frais et le changement de décor peuvent faire des merveilles pour vous et votre bébé. Pendant les périodes particulièrement stressantes, essayez de changer d’environnement et voyez si cela vous aide, vous et votre bébé, à vous calmer.

Créer un attachement sûr Conseil 1 : Apprenez à comprendre les signaux uniques de votre bébé

<

Comme le savent les parents de plusieurs enfants, il n’existe pas de formule unique et simple pour répondre aux besoins d’un bébé. Dès la naissance, chaque bébé a une personnalité et des préférences uniques. Le système nerveux de chaque bébé est également unique. Certains bébés peuvent être apaisés par le bruit et l’activité, tandis que d’autres préfèrent le calme et la tranquillité. La clé est d’apprendre les signaux de votre bébé et d’y répondre en conséquence.

Même si tous les sons et les cris peuvent se ressembler au début, votre bébé communique avec vous de différentes manières, en utilisant le son et le mouvement. Un dos voûté, un visage recroquevillé, les yeux bien fermés, les poings recroquevillés, les yeux qui se frottent, un mouvement hyperactif ou frénétique – tous ces signes communiquent quelque chose de spécifique sur l’état émotionnel et physique de votre bébé. Votre tâche consiste à devenir un « détective sensoriel » et à découvrir ce que votre bébé communique et comment y répondre au mieux.

  • Attentionnez les expressions du visage et les mouvements du corps de votre bébé pour obtenir des indices sur ses besoins sensoriels. Par exemple, votre bébé peut ajuster la position de son corps ou changer son expression faciale, ou encore bouger ses bras et ses jambes en réponse à votre voix, pour indiquer qu’il a froid ou qu’il a besoin d’être tenu et câliné.
  • Devenez familier avec les types de sons que votre bébé émet et la signification de ces sons. Par exemple, le son « J’ai faim » peut être un cri court et grave, tandis que le son « Je suis fatigué » peut être un cri rauque. Notez le type de toucher que votre bébé apprécie et la pression qu’il subit comme étant agréable. Avec presque chaque contact, votre nouveau-né apprend à connaître la vie. Plus votre toucher est tendre, plus votre bébé trouvera le monde réconfortant. Faites attention aux types de mouvements, de sons et d’environnements que votre bébé apprécie. Certains bébés sont réconfortés par le mouvement, comme se bercer ou marcher d’avant en arrière, tandis que d’autres réagissent à des sons comme la musique douce ou à un changement d’environnement comme le fait d’être porté à l’extérieur.

<

Parfois, les bébés s’agitent quoi que vous fassiez, comme quand vous faites vos dents, quand vous êtes malade ou quand vous subissez un grand changement de développement. Lorsque cela se produit, continuez à vous efforcer de communiquer avec votre bébé et de le calmer. Votre patience, votre amour et vos soins sont bénéfiques pour votre bébé, même s’il continue à s’agiter.

Attention à la pression exercée par la famille et les amis bien intentionnés. Ce qui a fonctionné pour leur bébé peut ne pas fonctionner pour le vôtre. En apprenant ce qu’il faut pour calmer et apaiser votre bébé, vous instaurez la confiance et votre bébé commence à apprendre à s’apaiser lui-même. Augmenter la fréquence des tétées ou ajouter du temps supplémentaire pour se reposer, le cas échéant, peut faire une grande différence dans la capacité de votre bébé à s’engager et à interagir lorsqu’il est éveillé.

Sans un repos approprié, un bébé ne peut pas être calme et alerte et prêt à s’engager avec vous. Les bébés dorment beaucoup (souvent de 16 à 18 heures par jour au cours des premiers mois) et leurs signaux de sommeil seront plus fréquents que vous ne le pensez. Souvent, les bébés trop fatigués peuvent agir de manière hyper-alerte et bouger frénétiquement. Vous pourriez prendre cette énergie pour une invitation à s’engager, mais en réalité, c’est la façon dont votre bébé vous dit que la sieste aurait dû avoir lieu il y a 30 minutes.

La faim sera également la cause de nombreux signaux précoces de votre bébé. Les horaires sont utiles, mais les poussées de croissance et les changements de développement peuvent entraîner un changement des besoins de votre bébé toutes les quelques semaines. Il est donc utile de prêter une attention particulière à leurs signes et signaux uniques.

Conseil 3 : parlez, riez et jouez avec votre bébé

<

On ne saurait trop insister sur l’importance de s’amuser, de jouer avec, de tenir et de partager le bonheur avec votre bébé. Les sourires, les rires, le toucher et l’interaction sont aussi importants pour le développement du bébé que la nourriture ou le sommeil. Votre langage corporel, le ton de votre voix et votre toucher affectueux sont tous des moyens importants de communiquer avec votre bébé. Lorsque vous voyez des signes indiquant que votre bébé veut jouer, essayez de vous détendre et d’apprécier l’échange de sourires, de visages amusants et d’amusements avec votre bébé. Les jouets, les livres et la musique peuvent constituer un point de départ utile pour jouer, mais il suffit souvent d’un jeu de coucou ou d’une voix stupide pour inviter votre bébé à interagir. Les nourrissons dont le système nerveux n’est pas encore développé peuvent s’épuiser très rapidement, alors soyez attentifs aux signes indiquant que votre enfant doit se retirer du jeu parce qu’il est trop stimulé. Si vous vous sentez mal à l’aise ou incertain sur la façon de jouer avec votre bébé, continuez à essayer. Tout malaise ou embarras devrait disparaître lorsque vous ressentirez les joies de l’interaction avec votre enfant.

Conseil 4 : Un attachement sûr n’exige pas que vous soyez le parent « parfait »

Il n’est pas nécessaire d’être un parent parfait tout le temps pour créer un lien avec votre bébé. Faites simplement de votre mieux, et ne vous inquiétez pas si vous ne savez pas toujours ce que votre bébé veut. Ce qui rend l’attachement sécuritaire, plutôt qu’insécurisant, c’est la qualité et la réactivité de l’interaction avec votre bébé et la volonté de remarquer et de réparer un signal manqué.

Vous devez comprendre les signaux de votre bébé un tiers du temps, et non toujourstemps

<

Vous n’avez pas besoin d’être parfait pour avoir un attachement sûr avec votre bébé. Tant que vous remarquez que vous avez manqué le signal de votre bébé et que vous continuez à essayer de comprendre ses besoins, le processus d’attachement sécurisant reste sur la bonne voie. En fait, le fait de réaliser qu’il y a une coupure entre vous et de tenter de la réparer peut même renforcer la relation que vous avez avec votre bébé. Il est étonnant qu’un tout petit être puisse demander autant de travail. Mais personne n’est capable d’être pleinement présent et attentif à un nourrisson 24 heures sur 24. Chaque parent a besoin d’aide et de soutien pour rester détendu, calme et engagé.

Tip 5 : Ne négligez pas les pères dans le processus d’attachement sécurisé

Dans les foyers où la mère est le soutien de famille et le père reste à la maison, il est tout aussi important pour le père – en tant que principal responsable du nourrisson – de se connecter émotionnellement avec son bébé. Le type de multitâche nécessaire pour s’occuper d’un bébé tout en se connectant émotionnellement avec le nourrisson peut être plus difficile pour les pères (l’information voyage plus facilement à travers la partie du cerveau connue sous le nom de corps calleux chez les femmes, ce qui rend ce type de multitâche plus facile). Cependant, avec un peu plus d’efforts, les pères peuvent toujours obtenir les mêmes résultats.

Les pères, en tant que principaux responsables de la garde de leur bébé, peuvent partager des activités qui incluent:

  • L’alimentation au biberon. Le père peut créer un lien spécial avec son bébé lorsqu’il s’occupe des tétées et des changements de couches en le regardant dans les yeux, en lui souriant et en lui parlant.
  • Parler, lire ou chanter à votre bébé. Même si votre bébé ne comprend pas ce que vous dites, entendre la voix calme et rassurante de votre père est un gage de sécurité.
  • Jouer à faire coucou et refléter les mouvements de votre bébé.
  • Imiter les roucoulements et autres vocalisations de votre bébé.
  • Prendre et toucher votre bébé autant que possible. Les pères peuvent garder leur bébé près d’eux en utilisant un porte-bébé, une poche ou un porte-bébé pendant les activités quotidiennes.
  • Laisser le bébé sentir les différentes textures du visage de son père.

Défis pour créer un attachement sûr avec votre bébé

<

Idéalement, un attachement sûr se développe sans problème. Mais si vous ou votre bébé êtes confrontés à un problème qui vous empêche de vous détendre et de vous concentrer sur l’autre, le lien d’attachement sécurisant peut être retardé ou interrompu.

Défis chez les bébés qui peuvent affecter l’attachement sécurisant

<

La plupart des bébés naissent prêts à se connecter à leurs soignants, mais parfois les bébés ont des problèmes qui font obstacle à l’attachement sécurisant. Ces problèmes sont notamment les suivants

  • Bébés dont le système nerveux est compromis
  • Bébés qui ont eu des problèmes dans l’utérus ou à l’accouchement
  • Bébés ayant des problèmes de santé à la naissance ou à un très jeune âge
  • Bébés prématurés qui ont passé du temps en soins intensifs
  • Bébés qui ont été séparés de leurs principaux soignants à la naissance
  • Bébés qui ont connu une série de soignants

Les problèmes les plus difficiles sont identifiés le plus tôt possible, plus elles sont faciles à corriger. Pour obtenir de l’aide, vous pouvez vous adresser à votre pédiatre, à un spécialiste de la santé mentale des nourrissons ou à une personne formée à l’intervention précoce.

Défis chez les parents qui peuvent avoir une incidence sur l’attachement sécurisant

<

Les parents qui n’ont pas eux-mêmes vécu un lien d’attachement sécurisant lorsqu’ils étaient nourrissons peuvent avoir des difficultés à établir un lien émotionnel avec leur bébé. Parmi les autres difficultés qui peuvent entraver votre capacité à créer un lien avec votre bébé, citons:

  • Dépression, anxiété ou autres problèmes émotionnels
  • Problèmes liés à la drogue ou à l’alcool
  • Niveau élevé de stress (problèmes financiers, manque de soutien, surcharge de travail, etc.)
  • Un passé d’enfance abusif, négligé ou chaotique
  • Vivre dans un environnement peu sûr
  • Résultats principalement négatifs de vos propres expériences d’enfance


Le portage rend-il son bébé dépendant ?

Connu et pratiqué depuis un assez long moment, le portage de bébé et les accessoires pour le pratiquer a évolué et ne cesse de progresser depuis Existant en plusieurs types, un porte-bébé peut être dorsal, ventral, polyvalent, etc Les différents types conviennent aux différents âges des bébés Le portage bébé est bénéfique à la...
Le portage rend-il son bébé dépendant ?


Pourquoi un bébé demande de l'attention ?

Si vous êtes un nouveau parent, ou déjà parent d’autres enfants, vous êtes sûrement surpris à quel point votre bébé commence à se forger sa petite personnalité En effet, à chaque nouveau-né sa propre personnalité, tout comme les adultes, ils sont différents les uns des autres et eux aussi sont l’incarnation du calme lorsque tous...
Pourquoi un bébé demande de l'attention ?