Mode et militantisme : quand la mode affiche son soutien

Le 30 juin 2020
Mode militantisme - Mode et militantisme : quand la mode affiche son soutien

La mode est non seulement un vecteur d’identité mais est également utilisée pour envoyer des signaux forts lors d’événements historiques bouleversants le monde. Qu’elle se range du côté du pouvoir ou du côté des plus opprimés, la mode a aussi son mot à dire. Quel couturier a affiché un soutien controversé à l’Allemagne nazie au siècle dernier et quelles maisons de couture affichent aujourd’hui leur soutien aux communautés les plus exclues ? Présentation.

Un soutien controversé lors de la Seconde Guerre Mondiale

L’évolution vestimentaire de la mode du 20ème siècle fut extrêmement riche et rapide, comme nous le montre la frise chronologique du site Veillon. De nombreux bouleversements historiques contribuèrent à l’émancipation de la femme. Au niveau des vêtements, elle est marquée par la disparition progressive du corset et des tenues étriquées, remplacées par des robes courtes et amples et des costumes masculins. Les vêtements masculins ne furent pas en reste non plus en matière d’innovation, même si un couturier de renom attira la controverse.

Le styliste allemand Hugo Boss, fondateur de la marque de vêtements éponyme, adhéra au parti nazi en 1931 et réalisa un certain nombre de vêtements officiels dans son usine. Il recourut à des travailleurs forcés, en majorité des prisonniers de guerre français et polonais. Suite à son soutien au nazisme, Hugo Boss fut condamné, après la Seconde Guerre Mondiale, à une amende de 100 000 marks et se retrouva déchu de ses droits civiques. Il décéda peu de temps après, en 1948.

Pride month : la mode soutient la communauté LGBTQ+

La Pride month ou marche des fiertés, connue aussi sous l’appellation Gay Pride, est une manifestation du mouvement LGBT dont le but est de donner de la visibilité aux lesbiennes, gays, bisexuels, queer et transgenres. Le drapeau arc-en-ciel est l’emblème mondial de la communauté LGBT. Les marches des fiertés, organisées chaque année au cours du mois de juin, se déroulent dans de nombreux pays à travers le monde. Elles ont été créés à la suite des émeutes de Stonewall aux Etats-Unis, en juin 1969, où un groupe de personnes homosexuelles, bisexuelles et transgenres se sont opposées aux forces de police venues faire une descente dans un bar gay de New-York, le Stonewall Inn.

A l’occasion de la Gay Pride, des créateurs de mode lancent des marques capsules pour soutenir les membres de cette communauté. On peut citer notamment :

  • Victoria Beckham et son t-shirt portant l’inscription « Listen without prejudice », en référence à l’album de George Michael. La créatrice britannique s’est d’ailleurs engagée à reverser 25% des ventes à l’association The Albert Kennedy Trust (akt) qui accompagne les jeunes LGBTQ+ ;
  • Levi’s qui reversera 100% des bénéfices de vente des vêtements estampillés « Use your voice » à l’organisation Outright Action International ;
  • Donatella Versace et sa collection Versace x Pride 2020 dont les bénéfices seront ainsi reversés au profit de Pride Live et d’Arcygay, deux associations qui soutiennent la communauté LGBTQ+ aux Etats-Unis et en Europe ;

ou encore

  • Burberry, qui a lancé une collection « Rainbow ». Les associations UK Black Pride, Stonewall et The Albert Kennedy Trust toucheront les bénéfices des ventes.