Quid de la naturopathie ?

Le 2 février 2012

La naturopathie, on en entend de plus en plus parler mais qu'est ce que c'est exactement ?

Elle puise ses racines dans la médecine Hippocratique.
L'origine du mot « naturopathie » vient de deux mots anglais "nature" et "path" qui signifient « le chemin de la Nature » ou la « voie de la Nature ».

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé "la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l'organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques'' comme l'alimentation, l'hygiène de vie, la phytothérapie, l'aromathérapie, les massages, les exercices,  la gestion du stress, etc…

Pour cela, le naturopathe tient compte dans ses interventions de la vitalité et du tempérament de son patient, de l'état de ses organes, de son émtabolisme, de son environnement social, professionnel et familial.
C'est une pratique de santé naturelle globale, parce que nous ne sommes pas qu'un corps !

Elle se différencie des autres médecines en ce sens :
• Qu'elle ne traite pas les symptômes, c'est à dire les manifestations de la maladie, mais elle recherche et agit sur les causes.
• Qu'elle se préoccupe de la qualité de vie de la personne sur ses différents plans d'existence (physique, énergétique, psychologique et émotionnelle).
• Qu'elle est adaptée et personnalisée, il n'y a pas de conseil type.

Pour ceux qui sont en bonne santé, la naturopathie est une médecine préventive fondée sur l'hygiène de vie ; elle vise dans ce cas à maintenir le potentiel vital de l'individu à un haut niveau.
En revanche, pour ceux qui vivent la maladie, elle est une médecine de mobilisation et de renforcement des défenses naturelles de l'organisme visant à aider le corps à se ré équilibrer par lui-même  et à reconstituer sa vitalité.

En résumé, le rôle de la naturopathie n'est pas de guérir mais d'aider l'organisme à maintenir ou rétablir son équilibre et à stimuler ses capacités, à se guérir par lui-même, en utilisant des moyens naturels.

Le naturopathe est un éducateur de santé.
En effet, il explique à son patient le fonctionnement du corps, ce qu'est la santé et pourquoi l'organisme se dérègle.
Celui-ci apprend donc que la maladie a des causes sur lesquelles il peut agir en toute autonomie et acquière les connaissances qui lui permettent une meilleure qualité de vie.

                                                                           
Le « patient » n'est plus passif : il devient ainsi responsable et pleinement acteur de sa santé.