Les soldes ont-elles encore une pertinence face aux ventes privées ?

Le 28 février 2019
fb292a0d8d5fb031d2af6446df97d4f5 - Les soldes ont-elles encore une pertinence face aux ventes privées ?

Les ventes privées étaient à l’origine réservées aux clients les plus fidèles à une marque. Force est de reconnaître que ce principe a progressivement évolué vu l’extension de ces ventes au plus grand nombre qui peuvent ainsi bénéficier presque en tout temps de remises intéressantes dès lors que ces personnes détiennent une carte de fidélité de la marque. C’est à se demander si les soldes conservent toujours leur raison d’être quand on sait que par exemple durant la période des vacances de Noël précédant les soldes d’hiver, les clients ont pu bénéficier de réductions importantes grâce aux ventes privées. Même s’il y a un effet de cannibalisation des soldes par les ventes privées, certains arguments permettent de défendre l’idée selon laquelle les soldes ne sont pas totalement appelées à disparaître avec les ventes privées.

Les soldes, seul moyen légal de procéder à des ventes à perte

C’est pendant la période des soldes, d’hiver ou d’été, que l’on observe les taux de rabais les plus élevés. En principe, les ventes privées ne peuvent pas proposer des remises aussi fortes qu’en période de soldes car c’est uniquement en période de soldes (hormis les ventes en liquidation) que les marques sont autorisées à vendre à perte. En effet, durant les soldes, les commerçants ont le droit de vendre à perte ; cette faculté leur est accordée par la loi pour leur permettre d’engranger de la trésorerie et de vider leurs stocks afin de pouvoir accueillir de nouvelles collections.

Les ventes privées qui seraient tentées au mépris de la loi de proposer des remises impliquant des ventes à pertes peuvent faire l’objet de sanctions de la part de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Découvrez toute l’actu des ventes privées en consultant des blogs spécialisés.

Pas de discrimination à l’accès au niveau des soldes

Généralement pour accéder aux remises offertes à travers les ventes privées, il faut montrer patte blanche ; la mode est en particulier aux cartes de fidélité sans lesquelles vous ne pouvez pas bénéficier des réductions. En effet, pour les ventes privées, lorsque vous passez à la caisse, on vous demandera immanquablement votre carte de fidélité, si vous n’en disposez, on vous en fera une sur place. 

Avec les soldes, cette exigence disparaît, il suffit de franchir le seuil du magasin et de choisir ses articles pour se voir automatiquement appliquer les taux de réduction. Notons également que pour les petits commerçants, les soldes permettent de concurrencer les grandes marques nationales qui disposent de moyens plus conséquents.

Un traitement différent au niveau de la gestion des retours

Une des différences fondamentales entre les ventes privées et les soldes réside dans la gestion des retours et les modalités de remboursement. Pour les ventes privées en ligne, la loi Hamon de 2014 prévoit la possibilité de se rétracter au bout de 14 jours avec obligation de remboursement. En revanche, pour les soldes, les commerçants ont la latitude de pratiquer la politique qu’ils souhaitent même s’ils ont tendance à favoriser la politique de non reprise. Cependant en cas de vice caché ou de problème de conformité le vendeur est obligé de vous reprendre l’article.