Histoires inavouables de Ovidie et Jérôme D’Aviau

Le 9 mars 2014
Delcourt

d9bdb14eb0a9b1023a46137e4aceaf72 - Histoires inavouables de Ovidie et Jérôme D’Aviau
Histoires inavouables

 

Dix histoires de sexe pour avouer l’inavouable.

Un homme et une femme ne se connaissant pas, se donnent rendez-vous dans un train pour s’adonner à des jeux sexuels. Brandon, le serial dragueur de boîte de nuit, emmène deux filles chez lui en pensant que la nuit sera chaude. Jolène, étudiante américaine se procure du plaisir en se frottant contre tout ce qu’elle trouve dans la rame de métro jusqu’au jour où…
Des récits érotiques recueillis par Ovidie auprès de son entourage mais aussi tirés de ses expériences.

La démarche d’Ovidie, que ce soit en temps qu’actrice, réalisatrice ou écrivain a toujours été une lutte contre le sexisme et l’homophobie. Avec une vraie réflexion sur le féminisme.
Pour sa première BD en tant que scénariste elle a donc choisi de nous raconter ces histoires, que l’on garde souvent pour soi et où, pour une fois, on a oublié notre pudeur et nos conventions.

Hormis de rares récits de Manara c’est une des premières BD érotiques que je lis. L’intérêt principal ici est l’angle choisi par Ovidie. La femme n’est ici pas un accessoire ou un trophée.
Mature et responsable de ses actes elle est partie prenante de ces histoires. Ces moments d’abandon sont choisis même s’ils ne sont parfois pas assumés.
Cela donne une vraie crédibilité à ces histoires qui en deviennent de fait, plus intéressantes et même parfois assez drôles, certains fantasmes devenant parfois des situations ridicules.

Dix histoires donc, assez différentes pour plus de cent pages d’indiscrétions.
Même si l’album est destiné à un public adulte à aucun moment le dessin ne tombe dans la vulgarité gratuite.
Le dessin justement est très fin, très beau. Il se dégage une belle sensualité de ces planches sobrement présentées en noir et blanc.
Le seul petit reproche que je ferai à ces représentations serait la standardisation des corps. Les différentes femmes et les différents hommes semblant en effet avoir tous la même corpulence. Mais ce n’est ici qu’un détail qui n’altère en rien la qualité du trait.

Histoires inavouables, est une BD érotique certes, mais pas que. Ovidie présente intelligemment et avec humour ces récits inavouables, superbement mis en dessin par Jerôme D’Aviau. Un ouvrage pour lecteurs avertis qui offrira un moment de lecture agréable à celui qui osera s’y plonger.

Ma note 7,5/10

histoires inavouables planche01 - Histoires inavouables de Ovidie et Jérôme D’Aviau 

Crédits photos : Editions Delcourt