Quel e-liquide choisir pour votre cigarette électronique ?

Par Nadia Belkacem , le 9 janvier 2018 , mis à jour le 30 octobre 2018 - 2 minutes de lecture

La cigarette électronique est une alternative au tabac. Elle permet de réduire les risques liés au tabagisme. Cet outil est une révolution, elle a permis à plus d'un million de fumeurs de se sevrer de la cigarette traditionnelle selon certaines études. 

Découvrez la cigarette électronique 

Les signes comme l'essoufflement, la toux matinale, la mauvaise haleine disparaissent petit à petit grâce au vapotage. La cigarette électronique est composée d'une batterie, d'un atomiseur qui sous l'impulsion d'un courant électrique va chauffer une résistance qui pulvérisera un liquide. De nombreux fumeurs ont été séduits par le vapotage. Les e-liquides utilisés sont composés principalement de propylène glycol, de glycérine végétale additionnée d'eau, d'arômes et parfois de nicotine. 

La cigarette électronique n'est pas un dispositif médical

Les e-liquides ne sont pas des produits à ingérer, cela peut causer de sérieux désagréments. Il ne faut pas les laisser à la portée des enfants, des animaux. Aujourd'hui, il est interdit de vapoter dans les établissements scolaires, ceux destinés à l'accueil, à l'hébergement des mineurs, dans les moyens de transports collectifs fermés, les lieux de travail clos. Les connaissances scientifiques ne permettent pas d'établir avec certitude la dangerosité ou non de l'e-cigarette.

Les e- liquides sont au coeur d'un vaste choix

Il est difficile d'arrêter son choix, car il existe une grande variété d'e-liquides sur le marché. La nicotine est capitale pour les fumeurs. Celle contenue dans les e-liquides va compenser la frustration. Pour tous ceux qui veulent arrêter de fumer, la transition avec la cigarette électronique va être de ne plus utiliser de nicotine. Les arômes sont multiples. Il existe des e-liquides gourmands, festifs, fruités… Afin de pouvoir passer d'une saveur à l'autre, il est vivement conseillé de bien nettoyer l'atomiseur. La Chine reste le plus gros producteur d'e-liquides, il faut se montrer vigilant, les garanties sanitaires et les conditions de fabrication restent floues.