Moustache féminine : la fin du duvet disgracieux

Le 14 mars 2017
moustache feminine fin duvet disgracieux - Moustache féminine : la fin du duvet disgracieux

Loin d’être une tendance, la pilosité au-dessus des lèvres n’est pas très glam, surtout chez la femme. Alors que la pilosité sous les bras, aux jambes ou encore au pubis peut se cacher facilement, cette zone de l’anatomie féminine n’est pas facile à masquer voire impossible. Pire, cette visibilité peut devenir source d’angoisse et de mal être. Même si à la base les poils sur le corps jouent un rôle important dans le réchauffement de ce dernier, faute d’avoir une star qui ait lancée la mode, quelles sont les astuces pour s’en débarrasser et arborer un visage resplendissant ?

L’épilation de la moustache à la cire

Mieux vaut privilégier une épilation en institut de beauté. Le professionnel esthétique vous garantira précision et efficacité. La lèvre supérieure sera badigeonnée d’une cire à base de sucre, de miel voire de cire d’abeilles. Une fois la bande sèche, elle sera retirée d’un coup.

Idéale pour les moustaches sombres et les poils épais, votre lèvre supérieure sera dénuée de poils. Rapide et efficace, la repousse n’est visible qu’à compter de deux à trois semaines selon les cas et au bout de quatre séances, les poils repoussent moins épais et moins nombreux.

Le recours à des crèmes dépilatoires

Les crèmes dépilatoires contiennent des principes actifs qui pénètrent jusqu’à la racine du poil pour le dégrader en dissolvant la kératine. Leur recours demande de suivre scrupuleusement les instructions et les précautions d’utilisation. Il faut notamment faire attention de ne pas faire couler le produit dans la bouche et d’éviter le contour des lèvres au moment de l’application. Attention, aux peaux délicates où une réaction allergique peut avoir lieu.

Mais voilà, les produits chimiques contenus dans ces crèmes sont trop agressifs pour cette zone délicate et fragile du visage. De plus, l’épilation n’est pas optimum – le bulbe et la racine du poil étant restés intacts – la repousse est malheureusement trop rapide. Elle peut survenir deux jours après l’épilation. Cette méthode s’avère donc peu efficace pour lutter contre ces poils disgracieux.

L’épilation au fil

Egalement appelée épilation indienne, turque ou libanaise, cette technique ancestrale – née au Moyen-Orient – est devenue tendance. Concrètement comment cela fonctionne ? Le poil coincé entre deux fils en coton fins est retiré, arraché avec une extrême précision bulbe compris.

L’épilation au fil peut être douloureuse. Mais, elle s’adapte parfaitement à la lèvre supérieure et à tous les poils quelle que soit sa taille. Par ce biais, la repousse est plus lente et est 100% naturelle. Aucun risque de brûlure voire d’irritation de la peau et, le rendu est impeccable. Elle se répète toutes les deux à trois semaines seulement.

La décoloration

Destinée principalement aux poils fins et clairs, la décoloration peut se faire chez soi. Le but est tout simplement de blanchir le poil. Les produits se trouvent facilement et contiennent de l’eau oxygénée et un activateur qui permet d’atteindre le cœur du poil à savoir les pigments.

Attention au dosage. Le résultat peut devenir désastreux et les poils devenir plus visibles encore voire changer de couleur. Il est donc préférable de faire un test avant de se lancer et de suivre exactement la notice d’utilisation. Par ailleurs, cette technique demande du temps. En effet, il convient d’appliquer le produit sur le duvet à décolorer un certain temps, puis d’appliquer des soins. Par ailleurs, cette méthode ne fait que masquer l’existant, les poils sont toujours là. Ils sont juste moins perceptibles au regard.

La traditionnelle pince à épiler

La pince à épiler requiert des gestes précis de la part de son utilisateur. Il est utile de désinfecter la pince avant usage. Puis, il faut saisir le poil au plus près de la racine et l’arracher avec son bulbe d’un coup. Le tout, dans un espace lumineux.

L’épilation est totale et dure longtemps, pour autant que le geste soit d’une minutie sans faille. De plus, il est préférable d’opter pour une petite pince à épiler et en biseau, pour mieux attraper et arracher le poil. Cette méthode est l’une des plus longue et peut s’avérer douloureuse.

L’épilation longue durée définitive

L’épilation dite définitive s’adresse principalement à celles qui ont une vraie moustache. En général, quelques séances se suffisent pour que le poil disparaître et ne repousse jamais. Il existe trois principales techniques.

L’épilation au laser. Dans ce cas, le laser utilise l’énergie du faisceau pour traiter la zone. La lumière passe dans le follicule pileux et le détériore. Tout ce qui se trouve sous la surface de la peau est alors détruit et il est alors impossible au bulbe de fabriquer de nouveau un poil. Il faut environ compter une dizaine de séances. Inconvénient, cette technique ne s’adresse pas aux poils très blonds voire blancs. Cette technique doit impérativement être pratiquée chez un médecin, habituellement un dermatologue.

L’épilation à la lumière pulsée dispense aussi une lumière qui va détruire le poil. Moins puissante que le laser, elle peut être proposée dans un institut de beauté. Les séances sont plus nombreuses, le recours à la lampe dite « flash » doit se faire mensuellement.

L’épilation électrique consiste à faire pénétrer une aiguille le long du poil pour atteindre son bulbe afin de le cautériser. Cette technique est longue, douloureuse – raison pour laquelle on applique au préalable une crème anesthésiante – et visible. Il faut en effet après chaque séance appliquer une protection solaire.