Biovancia avis : Comment prendre soin de sa peau à la ménopause

Par Jade Tran , le 8 décembre 2022 , mis à jour le 10 décembre 2022 - 5 minutes de lecture

Des changements notables au niveau de la peau peuvent apparaître avec la ménopause, nous rappelle avis Biovancia. Officiellement, celle-ci commence un an après les dernières règles.

Il est possible, en prodiguant les soins appropriés, d’atténuer les effets de l’effondrement des taux d’hormones –– peau sèche, terne, fissurée, etc.

Il est difficile pour une femme de ne pas être préoccupée par ce sujet, car de grands changements se manifestent au niveau de la peau une fois ce moment arrivé.

Alors comment faire pour prendre soin de sa peau ?

Les principales recommandations des dermatologues et des professionnels sont indiquées ci-dessous.

 

 

Comprendre le rôle des œstrogènes pour prendre soin de sa peau

La périménopause – cette période qui englobe la préménopause et l’année suivant l’arrêt des règles – amène avec elle de nombreux désagréments tels que bouffées de chaleur, brouillard cérébral et baisse de libido…

Ces désagréments peuvent inclure des phénomènes se produisant habituellement durant l’adolescence, tels que des éruptions cutanées inopinées, ou durant la vieillesse, avec une peau qui devient très sèche.

Toutes ces manifestations proviennent de la baisse des niveaux d’hormones sexuelles féminines : les œstrogènes.

Ceux-ci sont essentiels à la santé des vaisseaux sanguins et ils interviennent dans la production du collagène, une protéine responsable de l’hydratation de la peau, de son élasticité et de son épaisseur.

La baisse des niveaux d’oestrogènes

Cette baisse peut s’amorcer chez certaines femmes dès que le cap de la quarantaine est franchi. De façon plus habituelle, la production d’œstrogènes commence à décliner pendant la périménopause – entre cinq et dix ans avant l’arrêt des menstruations.

Néanmoins, cette baisse intervient de manière fluctuante ce qui soumet la peau à de fortes contraintes et l’amène à réagir de diverses façons.

Ce déclin des taux d’œstrogènes va persister jusqu’à la ménopause, caractérisée par une absence de règles pendant au moins 12 mois consécutifs.

Cependant, il est possible d’opter pour une routine de soins qui atténuera et même inversera certains des changements cutanés en rapport avec la ménopause.

Hydrater la peau sèche est absolument indispensable

Lorsque la peau s’assèche, des microdéchirures peuvent se former et permettre alors aux allergènes et aux produits irritants de pénétrer, tout en augmentant la déshydratation.

De ce fait, la peau s’irrite plus vite, il peut y avoir également une augmentation des affections cutanées inflammatoires.

Appliquez une crème hydratante sur une peau encore humide et évitez de prendre des douches trop longues et/ou trop chaudes.

Redonner de l’éclat à un teint terne

La technique de l’exfoliation chimique ou mécanique qui consiste à éliminer les cellules mortes de l’épiderme, permet de retrouver un teint éclatant et lumineux. De plus, grâce à elle, les autres produits de soins corporels pourront mieux pénétrer dans l’épiderme.

Ne pas négliger l’apparition des rides

À la ménopause, à mesure que les réserves de collagène diminuent, l’apparition des rides s’accélère. On estime que l’organisme perd environ 1 % de collagène par an dès la trentaine et un pourcentage encore plus important pendant la post-ménopause.

Les produits à recommander pour favoriser la production de collagène sont ceux contenant du rétinol – qui favorise aussi le renouvellement cellulaire, rendant ainsi la peau plus lisse – et de la vitamine C, antioxydante, qui, elle aussi, participe à la production de collagène.

Empêcher le relâchement cutané

Le soleil peut causer des dommages qui sont, en partie, responsables de la perte d’élasticité de la peau du cou et autour de la mâchoire.

Il est important de s’en prémunir en appliquant de la crème solaire et en prenant des antioxydants (vitamines C, E, Co-Q10).

Ménopause et acné

A la ménopause, la peau s’affine et s’assèche, ce qui limite l’efficacité de certains traitements locaux et, par exemple, certaines éruptions cutanées se produisant au cours de cette période peuvent s’avérer difficiles à traiter.

Pour éviter ce type d’acné, il ne faut pas utiliser de produits nettoyants irritants et il faut choisir d’appliquer quotidiennement des soins à base d’actifs hydratants – acide hyaluronique par exemple, anti-inflammatoires – comme la niacinamide et légèrement kératolytiques tels que le LHA ou encore l’acide salicylique.

Les conseils à retenir à l’approche de la périménopause sont donc :

  • bien hydrater la peau et l’exfolier en douceur
  • opter pour le rétinol pour booster la production de collagène et prendre également des antioxydants

privilégier des cosmétiques doux et apaisants en cas d’acné