61a85d2bdf904059cd9d5c4fe8b1a49c - 5 BD, 5 styles !
La légèreté

Pour cette sélection j’ai choisi de vous faire découvrir 5 BD aux styles très différents.

 

Western, politique ou même érotique, la Bd couvre tous les genres et chaque lecteur peut y trouver son compte. Cette sélection est un bon exemple de cette diversité et de cette richesse.

L’odeur des garçons affamés

 

odeur ce702 - 5 BD, 5 styles !Cliquez sur l’image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

 

Texas, 1872. Oscar Forrest, photographe, répertorie les paysages de l’Ouest pour le compte du géologue Stingley. Entre Oscar et Milton, jeune garçon à tout faire du groupe, s’installe une relation ambiguë… Alors qu’autour de l’expédition, rôdent un inquiétant homme en noir et un Indien mutique. Stingley a conduit la mission aux portes d’une région hostile, dernier bastion de résistance des redoutables Comanches. Sur cette frontière lointaine, les limites entre civilisation et sauvagerie s’estompent. Un western intense où la Nature révèle les secrets les plus troubles.

C’est un de mes coups de cœur de cette année, ce western est passionnant, cette opposition entre l’homme blanc dit « civilisé » et les indiens est déjà à la base passionnante mais tout ce qui l’entoure, ce mystère qui plane lui donne encore plus de profondeur.Le dessin de Frederik Peeters est juste magnifique, les paysages, les expressions, tout est parfait.

Une très grande BD !

Ma note 10/10

 

 

Frankenstein Underground

 

frankenstein 23add - 5 BD, 5 styles !Cliquez sur l’image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

Après avoir affronté Hellboy en combat singulier, le monstre de Frankenstein s’échappe d’un horrible laboratoire mexicain où il était retenu prisonnier, et rencontre des créatures étranges dans le désert, où il découvrira certains des plus grands secrets du monde mystérieux de l’univers de Hellboy !

Mike Mignola adore s’emparer des mythes et des histoires pour les transposer dans son univers. Un univers riche, fou et complexe, construit autour de son personnage le plus connu : Hellboy.

En revisitant le destin du monstre de Frankenstein il lui donne un côté plus mystique, la créature n’est pas juste un assemblage de cadavres, elle est aussi la réponse à bien des questions.
Je connais l’univers de Hellboy, mais je suis loin d’avoir tout lu, cela ne m’a pas posé de problème pour découvrir ce tome qui, à mon avis, peut se lire sans connaître la série principale.

Si vous le lisez en tout cas, vu sa qualité, il est certain que vous aurez envie de découvrir les autres séries de cet univers. Le récit est dense, le dessin magnifique, cette réappropriation du mythe est un succès !

Ma note : 8,5/10

 

 

Politique Qualité

 

politique c5b14 - 5 BD, 5 styles !Cliquez sur l’image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

Il existait à Brest, depuis 1971, une usine portant les doux noms d’Ericsson, Thomson, Alcatel puis enfin Jabil. Mais les enjeux économiques, la recherche du profit et les avancées technologiques ont fini par avoir raison de ce bassin d’emplois que chacun aspirait à préserver. Le 30 septembre 2015, l’usine brestoise de matériel électronique Jabil fermait définitivement ses portes.

Cinq femmes ouvrières et licenciées ont voulu la maintenir vivante en écrivant et jouant elles-mêmes une pièce de théâtre.

Ce récit est très actuel, les fermetures d’usines se multipliant. Ce que j’ai le plus aimé dans cette histoire c’est la faculté de ces femmes à rebondir, cette envie de parler de leur histoire, pour que personne n’oublie.

Une BD nécessaire.

Ma note : 8/10

 

 

La Déesse

 

deesse 9e3ed - 5 BD, 5 styles !Cliquez sur l’image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

Nana consacre sa vie à ses études en calligraphie sans se soucier des rencontres coquines dont ses deux copines sont friandes. Elle prépare une exposition pour son diplôme de fin d’études sur la déesse celte de la sexualité, Anann, surveillée par l’œil mystique de Madame Swyn. Mais la prof connaît l’enluminure autant que l’amour, et par l’entremise de la déesse, elle va initier la jeune étudiante à la sensualité sous toutes ses formes : Nana va se laisser aller à des plaisirs insoupçonnés, épicés par des hommes immatériels. Enluminer Anann peut vous envahir l’esprit. Et le corps… Comme la soirée du vernissage arrive, sera-t-il alors l’heure pour Nana de mettre l’initiation de la déesse en pratique ?

A part les classiques de Manara et quelques albums, je ne lis pas beaucoup de BD érotique. Je dois dire que j’ai été agréablement surpris par ce tome, j’ai beaucoup aimé le dessin de Nephyla tout en rondeur, elle met bien en valeur les corps de ses personnages sans jamais tomber dans la vulgarité.
Le scénario est lui aussi assez soft, pas de quoi choquer avec cette histoire (ce n’est de toute façon pas le but).

Une bonne surprise de lecture, à découvrir !

Ma note 7/10

 

 

la Légèreté

 

legerete a49c6 - 5 BD, 5 styles !Cliquez sur l’image pour découvrir la BD dans la boutique de notre partenaire

Dessinatrice à Charlie Hebdo depuis plus de dix ans, Catherine Meurisse a vécu le 7 janvier 2015 comme une tragédie personnelle, dans laquelle elle a perdu des amis, des mentors, le goût de dessiner et la légèreté.

Après la violence des faits, une nécessité lui est apparue : s’extirper du chaos et de l’aridité intellectuelle et esthétique qui ont suivi en cherchant leur opposé – la beauté.
Afin de trouver l’apaisement, elle consigne les moments d’émotion vécus après l’attentat sur le chemin de l’océan, du Louvre ou de la Villa Médicis, à Rome, entre autres lieux de renaissance.

L’attentat contre Charlie nous a tous marqué durablement, il n’est même pas imaginable de se mettre à la place de ceux qui l’ont vécu de l’intérieur ou de ceux qui ont perdu des amis, des proches.
Pour eux s’est posé la question de l’après, comment repartir, comment vivre ? Certains ont continué au journal, d’autres se sont éloignés.

Catherine Meurisse a choisi de lutter contre l’obscurantisme en se plongeant dans l’art, la culture.

Ce volume est simplement magnifique. Le traumatisme qui l’a empêchée de dessiner jusqu’au renouveau, tout y est décrit avec justesse.

Un livre bouleversant.

Ma note 10/10

 

Et vous quel est votre style de BD préféré ?

Pour ne rien rater de notre actualité, suivez-nous sur FacebookTwitter et Google + et abonnez-vous à notre Newsletter.

 

Crédits photos : Éditions Delcourt, Casterman, Tabou, Futuropolis, Dargaud