Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu

Le 5 mai 2016

24fb46ab7924cc300b90baed653c38bb - Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu
Journal d’un vampire en pyjama

« Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’ai jamais vécue.

Journal d’un vampire en pyjama

Ce livre est le vaisseau spécial que j’ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d’amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n’ai rien eu à inventer. Si ce n’est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon cœur. »

Mathias Malzieu a très souvent utilisé son vécu pour écrire ses histoires, la mort de sa mère, une rupture douloureuse, la redécouverte de l’amour.
Des thèmes touchants, forts, qui font de ses textes des fables remplies de personnages fantastiques.

Sauf qu’ici pas de conte, pas de chimère, le pyjama est celui de l’hôpital où il s’est retrouvé coincé et le vampire c’est lui, maintenu en vie par les transfusions.

Il a été confronté à la maladie pratiquement du jour au lendemain, en effet en plein marathon de tournage du film d’animation tiré de la mécanique du cœur, il se sent fatigué, il a des saignements de nez.

Alors qu’il pense juste à du surmenage, son quotidien se brise à la vue des résultats des analyses de sang. Aplasie médullaire, sa moelle osseuse ne fonctionne presque plus.

Ce journal nous raconte donc les jours et les mois d’angoisse qui ont suivi la découverte, les traitements qui ne fonctionnent pas, la vie à l’hôpital, la sensation que la mort est quotidiennement à ses côtés.
Malgré cela il n’allait pas simplement raconter sa maladie de façon classique, on retrouve son style, sa façon inimitable de nous raconter une histoire. Ses métaphores si poétiques qui rendent le récit peut-être encore plus touchant que s’il avait simplement décrit les faits.

On va donc croiser la Dame Oclés qui le suit partout, qui tente de lui gâcher le moindre moment d’insouciance. On va suivre son combat contre la maladie où malgré tout il va tenter de garder un semblant de vie normale.

On y découvre l’importance d’avoir quelqu’un que l’on aime à ses côtés quand on apprend une telle nouvelle.

Mon avis

Mathias Malzieu est un grand écrivain, il a su utiliser ses angoisses et cette épreuve pour livrer un livre touchant, plein de finesse. Ce Journal d’un vampire en pyjama est un beau témoignage de tout ce qui peut traverser la tête d’une personne qui fait face à la maladie. Et quand cette personne a un tel talent pour les mots cela donne une œuvre magnifique.

 

Ma note : 9/10

Comme souvent chez Malzieu ce projet prend plusieurs formes, et en plus du livre il a réalisé un album éponyme avec son groupe Dionysos que je vous recommande aussi !

Pour ne rien rater de notre actualité, suivez-nous sur FacebookTwitter et Google + et abonnez-vous à notre Newsletter.

Crédits photos : Éditions Albin Michel