DIS-MOI, CHANTE-MOI D’OÙ TU VIENS une soirée exceptionnelle le 30 juin au Théâtre de l’Atelier

Le 25 juin 2016
80 coupes de cheveux sensationnelles de longueur moyenne pour les cheveux epais 5e414aba3feb4 - DIS-MOI, CHANTE-MOI D'OÙ TU VIENS une soirée exceptionnelle le 30 juin au Théâtre de l'Atelier

97570b1315a96c3f4a203c16a45c2b14 - DIS-MOI, CHANTE-MOI D'OÙ TU VIENS une soirée exceptionnelle le 30 juin au Théâtre de l'Atelier
Dis moi, chante moi d’où tu viens soirée du 30 juin au théâtre de l’Atelier

Les soirées culturelles liées à des projets humanitaires me touchent énormément. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi de vous présenter aujourd’hui une soirée exceptionnelle qui se tiendra le 30 juin à 21h au Théâtre de l’Atelier au profit de France terre d’Asile.

 

La première partie de cette soirée Lampedusa beach nous présente l’odyssée d’une jeune migrante qui se livre dans un monologue poignant et poétique avant de sombrer…

 

La jeune migrante c’est Romane Bohringer, mise en scène par Irina Brook, qui déclamera un magnifique texte de Lina Prosa traduit par Jean-Paul Manganaro.
 
« Une charrette de la mer pleine de réfugiés coule dans le détroit en face de Lampedusa. Les réfugiés dans l’obscurité de la nuit se débattent dans l’eau. La plupart d’entre eux se noient, meurent, on le comprend en raison du silence qui descend graduellement sur l’endroit du désastre. Une jeune femme réussit à s’accrocher à ses lunettes de soleil tombées dans l’eau. Pendant quelques instants, Shauba parvient à rester à la surface comme si ses lunettes étaient une bouée de sauvetage. Puis, comme une bouée de sauvetage percée, elles la font aller lentement vers le bas, toujours, plus bas, lentement, si lentement… »
Lina Prosa,  extrait de Lampedusa Beach

Un texte magnifique auquel aucun de nous ne saurait rester insensible…

 

Changement total de décor et d’ambiance pour la seconde partie du spectacle : Le Choeur des Faitouch’ de l’Association les Musi’terriens et les apprenants de l’ENS interprètent des chants de fête du monde entier.

« Chant de fête, c’est le chant qui me donne de l’espoir et que je partage avec toi, qui nous réunit au-delà de toutes frontières, nous fait vibrer, chanter, danser, s’essouffler au même tempo par-delà nos différences. » Marianne Feder, directrice artistique du projet.

Les Musi’terriens, c’est le nom d’une association de musiques Actuelles du Monde située dans le 11ème arrondissement à Paris dont les adhérents chantent et jouent les musiques du monde entier depuis des années. Il était temps pour eux d’aller à la source de ces chants qui les enrichissent et surtout à la rencontre des personnes qui les chantent.

 

« Aller à la rencontre de nouvelles cultures voulait dire faire un projet commun, chanter, danser, parler, apprendre ensemble. Ne pas juste observer la culture de l’autre mais interagir, vivre ensemble le temps d’un projet et se comprendre un peu mieux à travers la musique… »
 

 

 

Les Musi’Terriens et l’ENS* (École Normale Sociale) ont décidé de se réunir autour d’une création née d’une collecte de Chants de fête du monde entier.

« Nous avons tous des identités multiples liées à nos origines diverses, mais aussi à notre environnement social et culturel et aux passions qui nous animent; et à défaut d’en choisir une et de cacher l’autre, nous sommes fiers de partager toutes les cultures qui nous habitent et font de nous cet être complexe[…]
Aller à la rencontre de nouvelles cultures voulait dire faire un
projet commun, chanter, danser, parler, apprendre ensemble. Ne pas juste observer la culture de l’autre mais interagir, vivre ensemble le temps d’un projet et se comprendre un peu mieux à travers la musique …

Avec un groupe d’adultes volontaires venant apprendre le français en cours du soir à l’ENS, nous avons partagé un patrimoine musical de chants de fête français et découvert les cultures qui nous entourent à travers des chants du Bangladesh, du Congo, d’Egypte, d’Inde, du Maroc, du Pakistan, du Soudan, du Tchad, du Tibet…pays d’origine des apprenants. »
 
*
L’ENS (Ecole Normale Sociale) gère et anime un centre de formation en travail social et un centre social, l’Espace Torcy dans le 18ème, qui dispense des cours de français dans des ateliers sociolinguistiques à destination de migrants. Elle anticipe et accompagne l’évolution des métiers de l’intervention sociale et de la solidarité.

 

 

Moi je vous avoue que je suis intimement persuadée que c’est grâce à des projets comme celui-là que les situations (sociales, économiques, humaines…) pourront connaître une évolution sereine, tangible, pérenne et profitable à tous.

 

Les bénéfices de cette soirée seront reversés à l’association FRANCE TERRE D’ASILE et pour réserver vos places il vous suffit de cliquer ICI. Le placement est libre et c’est vous qui choisissez le montant de votre don (22€, 42€ ou 80€). Une soirée plaisante et symbolique à la fois, portée par un beau projet.

On se retrouve là-bas ?

Et pour ne rien rater de notre actualité, je vous invite vivement à nous suivre sur FacebookTwitter et Google + et à vous abonner à notre Newsletter

Crédits photos : Théâtre de l’Atelier