Rencontre avec un artiste aux pouvoirs magiques : un elficologue

Le 18 juin 2016
70 coiffures parfaites de longueur moyenne pour les cheveux fins 5e414a836c53e - Rencontre avec un artiste aux pouvoirs magiques : un elficologue

7d94ff270ca07620df57f3c782e4fbe7 - Rencontre avec un artiste aux pouvoirs magiques : un elficologue
Julien

Julien est un elfe né dans un corps d’homme. On sait une chose sur la fée qui s’est posée sur son berceau : tout son imaginaire se nourrit des légendes et des fées depuis sa plus tendre enfance. Pourtant, son parcours chaotique ne le prédestine pas à une carrière artistique. Dans la vie active, il devient opérateur en impression numérique dans une imprimerie et le soir, il prend plaisir à fabriquer des fossiles de fée. Après plusieurs années de salariat où il ne s’épanouit pas, ce jeune artiste décide de se donner une chance en créant son cabinet de curiosités que l’on pourrait appeler aussi « chambre des merveilles ». C’est une expérience mystérieuse où émergent l’étrange et le bizarre, le fantastique et une vision onirique du monde qui nous entoure.

 

Un peu de magie dans la vie..

Connu aussi sous le nom  d’ Elric Rondepierre, Julien se demande s’il ne regrette pas de ne pas avoir de cornes sur la tête et les oreilles pointues. Aventureux, il nous emmène dans la magie de l’enfance. Grâce à ses créations insolites, ses objets excentriques et originaux, ce passionné d’elficologie suscite de nombreux regards et ouvre de nouveaux horizons. La singularité de son cabinet de curiosités impacte l’imaginaire et le fantastique de chacun. Propice à la rêverie et à la féerie, les êtres fantastiques n’ont plus de secret pour lui. Devenu elficologue apprécié, l’artiste nous guide sur le chemin des contes et des forêts imaginaires. Que le voyage commence…

76aa - Rencontre avec un artiste aux pouvoirs magiques : un elficologue

 

 

 

Un voyage imaginaire et philosophique au cœur du monde merveilleux

Rencontrer Julien, c’est replonger en enfance. De sa voix chaude, il sait raconter les éléments qu’il personnifie, la nature et ses petits habitants. Il réenchante le monde à travers ses étrangetés. Des créatures aux formes bizarres momifiées, des œufs de dragon, des cornes de licorne, des moulages de zone de boue séchée avec des empreintes de fées, des mandragores accompagnées de légendes surprenantes. C’est ainsi que j’ai appris avec étonnement que les fées vertes (ou fées de l’absinthe) vivent là où pousse la plante. A la base ce sont des fées comme les autres, mais leur addiction pour cette plante leur a donné de nouvelles formes. Ne se nourrissant que de ça, elles finissent par changer de couleur et leur peau suinte de l’alcool d’absinthe le plus pur qui soit, et aux effets bien plus puissants que l’alcool industriel; Elle fut abondamment capturée par le passé. Elles étaient des proies faciles car toujours ivres mortes ! Certains les mettaient en cage et les nourrissaient de la plante, l’alcool qu’elles produisaient tombait directement dans un réservoir prévu a cet effet. D’autres léchaient directement la peau de la fée afin de se donner l’illusion d’un monde meilleur…..à chacun sa poésie….

efjp - Rencontre avec un artiste aux pouvoirs magiques : un elficologue

h5zs - Rencontre avec un artiste aux pouvoirs magiques : un elficologue

6c13 - Rencontre avec un artiste aux pouvoirs magiques : un elficologue

 

A qui veut croire….

La démarche de Julien n’est pas de faire croire mais plutôt donner envie de croire à la dimension fantastique tout en éveillant une certaine sensibilité par rapport au monde où nous vivons. L’elficologie consiste, en effet, à sensibiliser le public sur des sujets écologiques et sociaux par le biais des créatures imaginaires. Par exemple, Julien construit un fossile de dragon Midas et explique que cette espèce de dragon qui transformait les choses en or, n’existe plus à cause de la cupidité des hommes.

C’est pourquoi son cabinet de curiosités porte le nom « à qui veut croire » d’autant que les créatures du petit peuple ne peuvent être vues que par celles et ceux qui veulent bien y croire. Respectueux de la vie, Julien ne collecte pas les fées vivantes et se contente de les utiliser à l’état de cadavre qu’il trouve lors de ses promenades . Sa clientèle oscille entre amateurs de curiosités et de fantastique. L’artiste sait aussi travailler sur commande pour des expositions scolaires à thème, des sorties au musée et des spectacles de magie. Quant aux prix de ses oeuvres, les prix commencent à 20 euros. Chacun y trouve assurément son bonheur.

 

Depuis 3 ans, Julien gagne en popularité dans le milieu onirique. Talentueux, apprécié, il se produit de festival en festival comme dernièrement le festival médiéval de Provins les 11 et 12 juin qui reste l’un des points incontournables pour les marchands venus de l’Europe Entière. Les festivités avec les ménestrels, les troubadours, les saltimbanques et les amuseurs de foules font le bonheur de cet artiste audacieux de 34 ans. Que ce soit les marchés, les salons, les expositions, Julien marque les esprits et ne laisse pas indifférent. Que vous le croyez ou non, il a marqué mon esprit…et vous ?

 

Si vous souhaitez retrouver son cabinet de curiosités, vous pouvez retrouver son univers sur le site Etsy ou via facebook.

 

Pour ne rien rater de notre actualité, suivez-nous sur Facebook, Twitter et Google + et abonnez-vous à notre Newsletter

Crédits photos : Julien Hurtrez/Eric Tahou