Petit guide de la parentalité écoresponsable

Par Jasmine Mansouri , le 14 janvier 2022
image ecoresponsable parentalite petit guide la - Petit guide de la parentalité écoresponsable

Selon une étude, faire un enfant en moins serait le geste le plus écolo qui soit. Il permettrait d’éviter à une personne de produire 58 tonnes de CO2 par an. Un chiffre incroyable étant donné que renoncer à la voiture ne réduirait cette production que de 2,4 tonnes par an. Une douche froide pour ceux qui sont engagés dans la protection de l’environnement et qui sont ou veulent être parents. Faut-il ainsi renoncer à la parentalité pour le bien de l’environnement ? Pas forcément ! Bien que la tâche soit assez rude, il n’est pas impossible d’être des parents écoresponsables. Comment être parent tout en préservant l’environnement ?

Adopter les couches lavables pour bébé

Jusqu’à ce qu’il sache utiliser le pot, un bébé aura besoin d’environ 4 500 couches jetables. Chaque année en France, les couches jetables produisent en moyenne 750 000 tonnes de déchets. Si elles sont pratiques, il faut dire qu’elles sont loin d’être en faveur de l’environnement. Peut-être est-il temps de s’orienter vers les couches lavables.

Pour quelle couche lavable opter ?

Les couches lavables ne sont plus celles qu’elles étaient. Aujourd’hui, elles sont tout aussi pratiques et efficaces que des couches jetables. Il en existe différentes sortes : classique, à poche, TE1, TE2… elles s’adaptent en fonction des besoins. Hygiéniques et surtout écologiques, ces couches lavables seront les meilleures amies des parents écoresponsables.

Ainsi, grâce aux couches lavables TE2, vous pouvez notamment réaliser de grandes économies et préserver l’environnement. Ce type de couche lavable est le plus répandu dans le commerce. Il séduit par les deux parties qui le composent : une imperméable et une absorbante. Cette dernière peut être changée une fois pleine, tandis que la première peut être utilisée tant qu’elle n’est pas mouillée. Vous direz adieu aux couches jetables et vous aurez ainsi moins de lessive à faire contrairement à une couche classique ou une TE1. Pour ces deux types, il faudra mettre la couche à laver après chaque change.

Il existe aussi des couches lavables TE3 qui comprennent une couche imperméable, une couche absorbante et une culotte pour maintenir l’ensemble. Toutefois, elles demandent plusieurs manipulations, ce qui pourrait rebuter certains parents. C’est la raison pour laquelle la TE2 est la plus appréciée.

ecoresponsable parentalite petit guide - Petit guide de la parentalité écoresponsable

Comment entretenir une couche lavable ?

Contrairement aux couches jetables, celles lavables peuvent servir près d’une centaine de fois. Comme leur nom l’indique, il suffit de les laver pour pouvoir les utiliser à nouveau. Comme un vêtement, une couche lavable peut s’user à force de souillures et de lavages. Pour garder le plus proche possible sa forme originale, il est nécessaire de l’entretenir correctement.

Avant la première utilisation, prenez le temps de laver la couche pour rendre le tissu plus absorbant. Faites-le deux fois. Plus elle sera lavée, plus sa capacité d’absorption sera grande. Il est conseillé de laver les couches à 40 °C et de les rincer à l’eau froide. Aucun prélavage n’est requis. Veillez juste à enlever au maximum les selles avant de laver.

Pour le choix de lessive, préférez une poudre écolabel. N’utilisez surtout pas d’assouplissant ni d’autres produits pouvant détériorer les fibres de la partie absorbante de la couche. Pour que cette dernière dure longtemps, mieux vaut la sécher à l’air libre. Vous pouvez tout aussi bien utiliser un sèche-linge, sans en abuser. Évitez également les essorages à la main, cela pourrait déformer les fibres. Enfin, on ne repasse pas les couches TE1 ou encore les voiles et les absorbants.

Faire une liste de naissance pour éviter de recevoir des objets qui ne serviront pas

La liste de naissance est une pratique de plus en plus répandue. Elle consiste pour les parents à dresser une liste des produits, équipements et accessoires utiles pour accueillir leur futur bébé. À partir de celle-ci, les proches pourront choisir des idées de cadeaux de naissance.

Le premier avantage de la liste de naissance est que vous serez sûr d’avoir des cadeaux qui vous sont réellement utiles. Souvent, les gens offrent des accessoires qu’ils trouvent mignons, mais qui finalement ne sont pas pratiques, voire inutiles. Ils vont ainsi finir au fond d’un placard, sur une étagère ou dans le grenier. Avec une liste de naissance, vous orientez vos proches vers le cadeau idéal, ils n’auront plus à se casser la tête. Mieux encore, vous pourrez détailler votre liste en indiquant les boutiques dans lesquelles on peut acheter les produits de la liste. Cela facilitera davantage la recherche.

Ce qui est le plus important, c’est que cette pratique est écoresponsable. Comment ? D’abord parce que cela permet de faire des achats réfléchis. Il n’y aura pas de risque de doublons ou encore d’achats inutiles. Ensuite, vous aurez l’occasion de « commander » des produits conformes à votre mode de vie zéro déchet par exemple. Veillez alors à lister de manière écoresponsable les affaires dont vous avez besoin. Ne demandez que le strict nécessaire, tournez-vous vers des produits écolo et bio, privilégiez les vêtements de seconde main…

picture petit guide de la parentalite ecoresponsable - Petit guide de la parentalité écoresponsable

Soigner ce qu’il y a dans les assiettes des enfants

La cuisine est l’une des principales sources de déchets de notre quotidien. Nous les produisons tant au niveau des aliments que de leurs contenants. Alors quand il faut nourrir des enfants, il faut dire que la production est importante. Chips, céréales, compotes… autant de nourritures comportant des emballages.

Pour y remédier, instaurez des habitudes alimentaires écoresponsables dans votre foyer. Commencez par ne plus acheter ou le moins possible des aliments en conserve. Cela vous évitera de jeter ou de conserver leurs boîtes. Faites de même pour les aliments contenus dans des emballages plastiques et autres. Pensez à faire vos courses dans des commerces faisant de la vente en vrac. Cela vous permettra de réutiliser des emballages, des boîtes en verre ou des Tupperwares.

Privilégiez également le circuit court pour savoir ce que vous mettez dans vos assiettes et pour soutenir les producteurs du coin. Vous mangerez ainsi frais, bio et surtout, vous n’achèterez que le strict nécessaire.

Si vous n’êtes pas à votre premier enfant, vous saurez que nourrir un bébé de 18 mois et un ado de 16 ans n’est pas la même chose. Plus l’âge avance, plus les demandes augmentent et les envies diffèrent. Il est important d’initier son enfant à consommer écoresponsable dès son plus jeune âge.

Prenez le temps de préparer vous-même les repas. C’est plus économique, mais surtout, vous êtes sûr de ce que vous donnez à vos enfants. Ce sera l’occasion de l’habituer aux bonnes habitudes alimentaires afin de l’éloigner de la malbouffe et de la nourriture industrielle. Compotes, purées, soupes… prenez en main l’alimentation de vos enfants, et autant que possible, ne jetez pas vos restes : réutilisez-les pour concocter de nouveaux plats.

Recycler les vêtements ou opter pour la seconde main

Ce n’est plus une nouvelle, l’industrie textile est un important pollueur. Pollution de l’eau, de l’air, production de déchets… on pourrait l’accuser de tous les maux. C’est la raison pour laquelle il est important de repenser son mode de consommation en matière d’habillement, d’autant plus s’agissant des enfants.

Cet effort doit commencer par le nombre de vêtements. N’achetez que ce dont votre enfant a réellement besoin. Il est vrai que l’on puisse craquer pour des mignonneries de temps à temps, mais que cela ne devienne pas une habitude. Votre enfant n’a pas besoin de vingt pantalons ou d’une trentaine de t-shirts. Optez plutôt pour la qualité que pour la quantité, sachant que l’enfant grandira et délaissera vite ses vêtements.

visu ecoresponsable parentalite - Petit guide de la parentalité écoresponsable

Si vous souhaitez absolument remplir le placard de votre enfant, orientez-vous vers les vêtements de seconde main. Cela vous permettra d’avoir de beaux vêtements à prix raisonnables et surtout de leur donner une seconde vie. De nos jours, les boutiques proposant des vêtements et des chaussures de seconde main se font nombreuses. Vous n’aurez aucun mal à vous fournir.

En plus de la seconde main, pensez également au recyclage. Tant que les habits ne sont pas usés, ne les jetez pas. Vous pourrez les conserver pour un autre enfant ou les donner à des associations. Vous pourrez aussi les recycler en créant de nouveaux vêtements. Ils peuvent aussi être transformés en linge de maison, en coussins, en tapis… les possibilités sont infinies. Bien sûr, il faudra y consacrer un certain temps et avoir un certain talent de couturier, mais les tutoriels sont divers sur le net si vous n’êtes pas très habile en couture.

Entretenir la maison de manière écologique

Lorsque bébé commence à ramper ou à marcher, il a tendance à toucher à tout, à se rouler par terre et même à lécher des objets. Quand on est parent, surtout d’un enfant en bas âge, la propreté est donc de mise. Quand on est un parent écoresponsable, on ne fait pas le ménage comme tout le monde. On privilégiera les produits ménagers ne contenant pas de produits chimiques. Pour ce faire, il est conseillé de se tourner vers les marques écolabellisées. Vous serez sûr d’utiliser des produits bio et sécurisés pour votre famille.

Si vous êtes plutôt DIY, vous pourrez fabriquer vos propres produits pour les carreaux, les vitres, la lessive… De nombreux sites et chaînes vidéo proposent des recettes de grand-mère, infaillibles pour venir à bout des saletés.