Racket à l’école : les signes et les bons gestes à adopter pour faire face

Par Aïda B.
Modifié le
Lecture: 5 minutes
© DepositPhotos
Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Le racket est une situation assez fréquente dans certains établissements et écoles. Les enfants subissent des chantages, vivent sous les menaces et toutes sortes de harcèlements scolaires. Une situation qui crée une sensation d’insécurité pour l’enfant victime. Découvrez dans ce billet les signes pour savoir si votre enfant est victime de harcèlement scolaire, accompagné des gestes que les parents doivent adopter pour le protéger.



 

Comment aider nos enfants face au harcèlement scolaire ? – La Maison des Maternelles

Les signes observés chez un enfant victime de harcèlement scolaire à l’école

Il faut que les parents restent attentifs face aux comportements de leur enfant. En effet, des signes peuvent montrer et prouver que l’enfant est victime de harcèlements dans son école.

L’enfant est toujours réticent pour aller à l’école

Un enfant victime de harcèlement et de violence scolaire voudra se tenir loin de ses agresseurs, que ce soit venant de l’établissement, des enseignants ou des autres enfants. Dans ce cas, il ne voudra plus sortir de la maison. En plus de cela, l’enfant présentera des symptômes sur le plan physique comme :

  • Des maux de ventre dus au stress ;
  • De maux de tête fréquents ;
  • Des gestes prouvant son mal d’être. 

L’enfant va inventer des excuses pour pouvoir rester à la maison, et ne pas aller en classe pour pouvoir s’éloigner de la communauté ou de la personne qui le martyrise.

 

Court-métrage contre le harcélement scolaire (JBJ Augustin St Dié)

VotCourt-métrage contre le harcélement scolaire (JBJ Augustin St Dié)

re enfant rentre de l’école avec des affaires détruites, avec des blessures

C’est l’indice le plus visible montrant que votre enfant est victime d’un harcèlement scolaire. Vous allez forcément lui demander ce qu’il s’est passé à l’école, mais il se renfermera sur lui-même et inventera une excuse pour expliquer la situation. Toutefois, remarquez que les affaires détruites de votre enfant peuvent indiquer qu’il est victime d’un harcèlement, ou même d’une violence au sein de son établissement scolaire.

Votre enfant se fait souvent voler ses argents de poche

Le harcèlement scolaire ne se limite pas seulement sur la destruction des affaires de la victime. Le groupe de harceleurs peut aussi se comporter comme des voleurs et dépouiller votre enfant des objets qu’ils jugent avoir de la valeur. Si votre enfant a alors perdu son téléphone portable, il a potentiellement été harcelé et volé au sein même de son établissement scolaire.

Les notes scolaires de votre enfant dégringolent

Un enfant victime de harcèlement et de violence à l’école ne peut plus se concentrer sur sa vie scolaire. Son travail en classe va en être perturbé et cela aura un impact négatif sur ses notes et ses résultats scolaires. Notez que si le harcèlement persiste d’année en année, du collège jusqu’au lycée, la vie de l’enfant pourrait en être affectée.



L’enfant se comporte bizarrement à la maison

Même si les comportements des enfants ont tendance à changer du jour au lendemain, il faut que les parents sachent distinguer les comportements normaux et les comportements découlant des harcèlements scolaires :

  • L’enfant se renferme sur lui-même ;
  • L’enfant perd son appétit ;
  • L’enfant ne veut plus sortir avec d’autres enfants ; 
  • L’enfant installe petit à petit une distance entre lui et ses parents.

Les enfants victimes de harcèlement et de violence scolaires présentent souvent ces signes pour se protéger de la violence de la communauté. Les parents doivent alors prendre des mesures pour le bien de leurs enfants et pour que ses années d’études se déroulent dans de meilleures conditions dans l’établissement scolaire.

Les gestes que les parents doivent adopter face au harcèlement de leurs enfants

Enfants-se-moquant-un-petit-garçon

C’est aux parents de prendre leur responsabilité pour que le harcèlement envers leurs enfants cesse.

Demander un entretien avec le responsable de l’établissement de votre enfant

Que ce soit au collège ou au lycée, les parents doivent solliciter un entretien avec les responsables, notamment le directeur de l’établissement et les enseignants, pour discuter de la situation et trouver l’auteur des harcèlements.

Demandez aux enseignants de vous briefer sur la vie scolaire de votre enfant : en classe, dans la cour, et demandez-leur si des adultes peuvent le harceler. Si jamais les enseignants ne savent rien, vous pouvez faire appel à l’autorité compétente et signaler un harcèlement scolaire au sein de l’établissement. 

Parler avec votre enfant

Ne laissez pas votre petit s’enfermer sur lui-même en commençant par lui parler et discuter avec lui de ses journées à l’école. Dialoguer au sujet de son éducation et des gestes qu’il faut faire s’il est victime de violences scolaires. Il faut le rassurer et lui dire qu’il peut compter sur le soutien de sa famille pour faire face à la situation.

 

Parler avec les personnes qui l’entourent

Il faut aussi prendre en compte le témoignage des amis de votre enfant. Il est possible que les camarades de classe de votre fille ou fils connaissent le groupe de personnes, l’auteur des harcèlements dont votre enfant est victime. Dans les meilleurs cas, vous aurez la chance de connaitre le(s) vrai(s) coupable(s).

Dénoncer les harcèlements

Les filles sont généralement plus susceptibles de subir les actes de harcèlements et de violence à l’école, mais ils concernent également les petits garçons. En effet, une fille en âge de puberté peut être victime de moquerie si elle est d’un tempérament solitaire. Les harcèlements sexuels sont aussi probables dans certains établissements, que ce soit en classe ou dans les cours. Prenez l’habitude de parler avec votre enfant, prenez de ses nouvelles en vous entretenant régulièrement avec ses enseignants pour savoir ce qu’il se passe dans sa vie scolaire.

Les enfants victimes de harcèlements dans les établissements scolaires sont très difficiles à aborder. C’est pourquoi les parents doivent faire preuve de tact et de délicatesse pour parler de ce sujet. Commencez par lui montrer les gestes à adopter lorsqu’il est violenté ou harcelé. C’est valable tant pour son milieu scolaire que pour les autres endroits dans lesquels il devra se rendre.

Aïda B.