Pourquoi faut-il contacter sa mutuelle pour la naissance d’un enfant ?

Activé 2 juin 2021
6da310e52c47ae0bd0cffc386f7c8261 1200x675 - Pourquoi faut-il contacter sa mutuelle pour la naissance d’un enfant ?

L’arrivée d’un nouveau-né dans la famille implique aussi de remplir de nombreuses formalités. Parmi celles-ci, il y a celles qui concernent l’inscription de l’enfant auprès des organismes de santé. Pour commencer, il faut enregistrer son enfant auprès de la sécurité sociale. Ensuite, il faut aussi rattacher son enfant à sa mutuelle pour bénéficier d’un certain nombre de prestations, dont la prime de naissance.

Comprendre le remboursement des frais de grossesse par l’assurance maladie

Tout au long de sa grossesse, la femme enceinte ne bénéficie pas des mêmes taux de remboursement. Durant les deux premiers trimestres, les frais médicaux et les frais de médicaments sont remboursés aux tarifs habituels calculés à partir de la base de remboursement de la sécurité sociale (BRSS). Cela signifie que le remboursement du ticket modérateur, des éventuels dépassements d’honoraires ou encore de tout ou partie du reste à charge de certaines consultations ou de certains actes médicaux relève de l’assurance complémentaire de santé, autrement appelée la mutuelle. À partir du troisième trimestre de grossesse (1er jour du sixième mois) et jusqu’à 12 jours après l’accouchement, l’assurance maladie couvre 100 % des frais médicaux liés ou non à la grossesse, ainsi que les frais de médicaments (y compris les médicaments à vignette bleue et orange). Pour obtenir ce remboursement, il faut faire une déclaration auprès de l’assurance maladie dès les premiers mois de grossesse en remplissant un formulaire en ligne.

Quand faut-il contacter l’assurance et la mutuelle pour la naissance d’un enfant ?

Comme nous venons de le dire plus haut, la couverture des frais médicaux à 100 % au titre de l’assurance maternité est assurée jusqu’à 12 jours après l’accouchement. Cela laisse du temps aux parents pour effectuer toutes les formalités déclaratives liées à la naissance de l’enfant, à commencer par la déclaration d’état civil. Ensuite vient le moment d’inscrire son ou ses enfants auprès de l’assurance maladie afin qu’il figure sur la carte vitale des parents. Ensuite, il est indispensable de contacter sa mutuelle. En effet, après 12 jours à la suite de l’accouchement, la mère passe de nouveau au régime normal, et si l’on veut obtenir le remboursement des frais de santé pour son enfant, il faut l’inscrire comme ayant-droit et adapter éventuellement ses garanties.

Pourquoi est-il important de contacter sa mutuelle ?

C’est important pour deux raisons. La première c’est qu’il est possible d’obtenir une prime de naissance. Attention ! celle-ci est différente de celle de la CAF. Pour demander la prime de naissance à votre mutuelle, il faut généralement se connecter à son espace personnel et remplir un formulaire de demande. Le montant varie selon les mutuelles, d’où l’intérêt de bien choisir sa complémentaire de santé.

La deuxième raison de contacter sa mutuelle pour la naissance de son enfant c’est parce que de nombreux soins du nourrisson sont peu ou mal remboursés par l’assurance maladie. C’est le cas de certains médicaments, de certaines analyses médicales, de certains vaccins, des dépassements d’honoraires chez les médecins spécialistes ou encore des frais d’ostéopathie. Il est donc très important d’avoir une mutuelle qui prend en charge ce type de frais afin de limiter ses frais de santé.