Transition écologique : comment franchir le pas dans son quotidien ?

Par Jade Tran , le 10 février 2022
plante qui pousse dans la terre et entouree dune ampoule 1200x746 - Transition écologique : comment franchir le pas dans son quotidien ?

Depuis le 1er janvier, les emballages en plastique pour les fruits et légumes sont interdits en France et, dès 2025, le pays recyclera à 100 % cette matière. Avec la crise climatique, il devient nécessaire de mieux consommer. On vous explique donc comment intégrer la transition écologique à son quotidien.

​Qu’est-ce que l’écoresponsabilité ?

Principe né dans les années 1970, l’écoresponsabilité représente l’ensemble des actions visant à limiter les impacts des activités quotidiennes sur l’environnement. Elle s’applique dans les domaines de la consommation, de la production, mais aussi dans les interactions sociales.

Aujourd’hui, les classes moyennes apparaissent comme les figures de proue de l’écoresponsabilité. Mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, leur objectif n’est pas seulement écologique. Ils chercheraient surtout à améliorer leur quotidien, en ayant accès à un mode de vie plus qualitatif et en phase avec leurs valeurs. Diminuer la consommation marchande au profit d’une alimentation bio, par exemple, met en avant la volonté de laisser de côté le matériel au profit de l’immatériel.

​LE SALAIRE, INDICATEUR DES PRATIQUES DE CONSOMMATION

En matière d’écoresponsabilité, le salaire est un facteur qui entre largement en compte. Ce n’est pas parce qu’on consomme local que l’empreinte écologique est forcément réduite. Car plus les revenus sont élevés, plus on est amené à consommer. Au contraire, les ménages modestes bien qu’ils consomment dans les grandes surfaces, ont tendance à moins se laisser tenter et ont donc une empreinte écologique plus faible. Mais alors, comment est-il possible de franchir le pas de la transition écologique et de l’instaurer dans son quotidien ?

​Une cuisine sans plastique, c’est possible

L’aventure de la transition écologique débute dans votre cuisine. Passer au zéro plastique est simple, contrairement à ce que l’on peut penser. Il suffit de repenser votre intérieur, en y installant des contenants et des objets qui seront plus durables. Par exemple, optez pour des emballages compostables. Il peut s’agir de sacs de collecte des déchets organiques ou des emballages pour les sachets de thé.

​STOP AUX SACS PLASTIQUE AVEC LES FILETS À PROVISIONS

Depuis le début de l’année, les fruits et légumes ne doivent plus être vendus dans un emballage plastique, sauf quelques exceptions. Alors pour ne pas vous retrouver sans sac, pourquoi ne pas investir dans des filets à provisions ? Ce contenant écologique vous facilitera la vie lors de vos courses et vous aidera à relooker votre cuisine. Il pourra être transformé en rangement pour vos oranges et l’avantage reste que vous pourrez le laver lorsqu’il sera sale. Et pour les fruits plus petits, le sac en papier sera votre nouvel allié.

​LES BOCAUX POUR ACHETER EN VRAC

Pour dire adieu au plastique dans votre cuisine, investissez dans des bocaux. Éléments de décoration, il vous permettront de mettre en avant vos différentes variétés de pâtes. Le bocal pourra aussi servir comme terrarium et vous pourrez y faire pousser vos plantes aromatiques préférées, à l’exemple du thym ou du basilic. Les plus petits formats seront parfaits pour stocker vos épices et apporter une touche gourmande à votre pièce.

​OPTER POUR DES USTENSILES EN BOIS

Si vous appréciez le vintage, faites le tri dans vos ustensiles et investissez dans le bois. Plus écologiques et durables, il apporteront une touche supplémentaire à votre décoration et ne laisseront pas un goût de métal à vos aliments lorsque vous cuisinerez de bons petits plats. Le seul inconvénient reste le prix, plutôt élevé. Mais rien ne vous empêche de trouver ce qu’il vous faut dans les placards de votre mamie ou de trouver des ustensiles de seconde main. Vous recyclerez ainsi des ustensiles et éviterez qu’ils ne soient gaspillés.

​Recycler du côté de la chambre des enfants

La transition écologique ne se déroule pas seulement du côté de la cuisine. Il peut être intéressant de regarder du côté de la chambre de vos enfants, où vous trouverez forcément des objets et jouets à recycler. Si certains sont laissés de côté, car jugés trop enfantins par vos ados, la première solution est de les donner à une association. Elles sont nombreuses à accepter les dons de ce type et vous prolongerez ainsi leur durée de vie, tout en permettant à un autre enfant d’en profiter. Par exemple, l’association Rejoué répare des jeux grâce au travail de personnes accompagnées vers un emploi durable et l’inclusion sociale. Ils sont ensuite revendus à petits prix.

​RÉPARER SOI-MÊME POUR OFFRIR UNE SECONDE VIE AUX JOUETS

Plutôt que de jeter des jouets cassés et d’en racheter à vos enfants, pourquoi ne pas opter pour la réparation ? Si vous avez peur de ne pas savoir le faire tout seul, il est parfois possible de s’entourer d’experts bénévoles. Une autre vision de la consommation qui sensibilisera aussi votre famille. Et n’oubliez pas non plus que les tutos sont nombreux sur Internet.

​RENVOYER LES OBJETS CHEZ LE FABRICANT

Même les grandes entreprises se franchissent le pas de la transition écologique en proposant de recycler ou de réparer les jouets de vos enfants. Des programmes de récupération sont mis en place afin de réutiliser les poupées usagées pour en fabriquer de nouvelles. Des SAV permettant de réparer des jeux soi-même sont aussi créés. Les initiatives sont donc multiples et il vous suffira de chercher un peu pour trouver.

​Franchir le pas du tri sélectif, enjeu majeur de la transition écologique

La transition écologique passe aussi par le tri de vos déchets. Une démarche indispensable pour diminuer l’impact de nos modes de vie sur la planète. Car même s’il st en place partout en France, le tri sélectif n’est pas toujours appliqué de façon optimale. De la salle de bain à la cuisine, voici des exemples de ce qui peut être trié et recyclé au sein de votre maison :

  • Le carton et les papiers. Il peut s’agir de journaux, de publicités ou d’emballages. En règle générale, le papier est collecté à part.
  • Le plastique. Bouteilles, flacons, pots de yaourt ou encore barquettes, qu’on se le dise, il arrive que l’on jette dans la poubelle certains de ces composants. Une erreur puisqu’ils peuvent être mis à part pour être recyclés.
  • Le verre. Avant de le jeter dans la poubelle dédiée, n’oubliez pas que des pots de moutarde pourraient bénéficier d’une seconde vie après avoir été nettoyés. Attention également aux ampoules qui doivent être déposées directement dans un bac de recyclage en magasin ou en déchetterie.

LE COMPOST, UN OUTIL BÉNÉFIQUE À L’ENVIRONNEMENT

Si vous avez de l’espace non utilisé dans votre jardin, y installer un composteur pourrait être une bonne idée. Composter ses déchets organiques comme des épluchures de légumes, limite la pollution et est bon pour la planète. En plus de réduire le volume de vos poubelles, vous aurez un engrais tout trouvé pour votre potager. Il s’agit donc d’une solution propre de fin de vie pour les biodéchets.

​Pour conclure

Les solutions pour franchir le pas de la transition écologique chez vous sont donc nombreuses. L’objectif est donc d’évoluer petit à petit et à son échelle vers un modèle de développement durable qui renouvelle les manières de consommer, de produire, mais aussi de vivre ensemble. La transition écologique permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre, la consommation énergétique ou encore d’augmenter la part des énergies renouvelables dans notre quotidien.