Purgatoire des innocents de Karine Giebel

Le 24 juin 2013
Fleuve noir

37952a4aa3490f6f35837c1e20350501 - Purgatoire des innocents de Karine Giebel
Purgatoire

Résumé du livre « Purgatoire des innocents » de Karine Giebel – Editions Fleuve Noir

« Raphaël a passé des années en prison pour vols à main armée puis pour récidive. Pendant son absence son jeune frère William prenait le même chemin que lui. Raphaël, à sa libération, entraîne celui-ci dans leur premier braquage en commun. L’affaire tourne mal, un policier et une passante sont tués, et William est grièvement blessé. Leur cavale devient pour Raphaël une véritable course contre la montre : il faut sauver son frère. Les fuyards atterrissent à quelques heures de Paris, et trouvent le numéro d’une vétérinaire, Sandra, qu’ils prennent en otage chez elle, dans sa ferme isolée. Sa vie contre celle du braqueur. Ce qu’ils ignorent, c’est qu’ils sont dans la demeure d’un monstre. »

Critique sur le livre « Purgatoire des innocents » de Karine Giebel – Editions Fleuve Noir

 J’ai eu la chance de rencontrer Karine Giebel lors d’une séance de dédicace, c’est une femme agréable et surtout c’est une femme qui semble parfaitement équilibrée. Ce dont on peut douter à juste titre en lisant ses livres. Sa bibliographie est remplie de thrillers ficelés à la perfection où se mêlent l’horreur et le suspense. Elle fait d’ailleurs partie de mes auteurs préférés et j’attends toujours avec impatience ses nouveaux livres.

Après Les morsures de l’ombre, Chiens de sang ou encore Meurtres pour rédemption, la barre était haute.

Et une nouvelle fois je ne suis pas déçu. Le purgatoire des innocents se dévore de la première à la dernière page. L’ambiance y est étouffante, parfois dérangeante, mais toujours prenante.

Le style de Karine Giebel est sans fioritures : elle va droit au but ce qui donne une histoire très dynamique. Les chapitres s’enchaînent sans temps mort et quand arrive la fin on n’a pas vu passer les six cent pages.

Pour ceux qui sont familiers de son univers il y a la même intensité dans ce livre que dans Meurtres pour rédemption mais avec encore plus de rythme. Livre après livre Karine Giebel repousse les limites. Elle joue parfaitement avec le lecteur qui ne peut jamais décrocher avant de savoir la suite et elle joue aussi avec nos nerfs, ne nous épargnant rien de l’horreur que vivent les personnages. C’est peut-être son livre le plus noir.

Le livre est en effet pour un public averti, la violence y est très présente. Sans surenchère puisqu’elle sert l’histoire mais certaines scènes peuvent choquer.

Le purgatoire des innocents vient grossir la liste des succès de Karine Giebel qui s’impose comme la meilleure spécialiste du thriller en France. Ce nouveau livre tient toutes ses promesses en nous tenant en haleine jusqu’au dernier chapitre.

Ma note : 10/10

David Rémack – Critique Littéraire Partenaire

« Article relu et corrigé par Virginie Bourquin de Passion Plume, notre partenaire correctrice ».

Source de l’image : Fleuve Noir