Comment bien choisir sa médaille de baptême ?

Le 13 juillet 2020

S’il était coutume autrefois de fixer sur les vêtements et les accessoires des amulettes chrétiennes lors de la cérémonie du baptême, aujourd’hui il est d’usage d’opter pour une médaille de baptême. Bien loin d’être un objet de piété, la médaille de baptême est sortie du cadre religieux. Véritable création artistique, issue d’un savoir-faire artisanal, la médaille de baptême s’est largement démocratisée aussi bien pour les offices religieux que civils. Même si traditionnellement c’est au parrain que revient la tâche d’offrir la médaille, elle peut être offerte par la marraine, un membre de la famille aussi. Que vous vous apprêtiez à être le parrain, la marraine ou que vous soyez un membre de la famille dans le cadre d’un baptême à l’église ou en mairie, une tradition demeure : le fait de choisir avec soin la médaille. Et pour cause, la médaille de baptême participe à la bénédiction de l’enfant, marque une étape importante dans la vie du baptisé, lui rappelle sa foi en Dieu et/ou son appartenance à une famille. Parce qu’elle est gardée par la personne tout au long de sa vie, on fait le point afin de vous aider à choisir la médaille de baptême.

Médaille de baptême : quelle matière choisir ?

Or 18 carats ou 9 carats, l’or est le métal le plus prisé lorsqu’il s’agit d’une médaille de baptême. Bien entendu, vous pouvez aussi opter pour de l’or blanc ou de l’argent, qui sont aussi très demandés. Certains modèles de médailles sont aussi faits d’un mélange de métaux précieux, ce qui permet de jouer sur les contrastes et de mettre en avant certains détails de la médaille. Vous pouvez aussi vous tourner vers des matières plus originales et contemporaines à l’image du nacre, de l’émail qui laissent passer la lumière comme un vitrail. Ces dernières peuvent alors être serties d’or pour plus de raffinement. En somme, côté matière si vous êtes plutôt conventionnel misez sur de l’or, dans les autres cas, vous pouvez miser sur l’originalité en optant pour une matière moins classique. 

Médaille de baptême : quelle taille choisir ?

Là encore, la tradition veut que la médaille de baptême soit de 18 mm de diamètre. Cette taille correspond à une pièce de 2 centimes d’euro pour vous donner un ordre d’idée. Bien qu’il s’agisse là de la taille standard pour une médaille de baptême, vous pouvez aussi vous tourner pour une médaille de 16 mm. De la taille d’une pièce de 1 centime d’euro, cette taille est parfaite si vous voulez un bijou discret ou si vous souhaitez l’offrir à un enfant. Si votre optique est d’offrir une médaille de baptême qui deviendra bijoux, privilégiez une médaille de 20 ou de 22 mm. En somme, l’idée est de suivre vos envies côté taille. 

Médaille de baptême : quelle forme choisir ?

Traditionnellement, la médaille de baptême est un pendentif de forme circulaire. Sa forme ronde se prête d’ailleurs à tous les types de gravure. En optant pour une forme ronde, vous serez sûr(e) de ne pas vous tromper. Pour autant, sachez que les médailles de baptêmes adoptent bien d’autres formes géométriques. Carré, losange, rectangle, ovale … souvent il est d’usage d’offrir un modèle arrondi à une fille, une femme et de préférer les formes plus anguleuses pour un garçon, un homme. Si vous souhaitez sortir de l’ordinaire, vous pouvez choisir une médaille plus originale en forme de cœur, de parchemin, de nuage notamment (modèles qui sont très souvent offerts lors des baptêmes civils). En somme, en fonction de l’âge du futur baptisé, privilégiez une forme par rapport à une autre en vous laissant guider par vos envies, vos goûts. 

Médaille de baptême : quelle gravure choisir ?

Pour les offices religieux, la médaille a automatiquement un motif religieux (vierge, Christ, poisson notamment). Pour les offices civils, le motif peut être laïque. Le dos de la médaille peut rester vierge ou être gravé. En général, il est inscrit les informations suivantes : prénom, date de naissance ou du baptême de l’enfant. Le choix de la police d’écriture dépend des goûts de celle ou de celui qui offre la médaille. Cependant classiquement, il est préféré les écritures de caractère ou rectilignes par exemple pour les garçons. Pour les filles, il est d’usage de préférer les polices rondes et calligraphiées. En somme, au verso se trouve la représentation religieuse ou un symbole et au dos du médaillon les informations de la personne baptisée. 

Médaille de baptême : quelle chaîne choisir ?

Qui dit « médaille » dit « chaîne ». La première des choses est d’avoir en tête le poids de la médaille. En effet, si la chaîne est trop légère par rapport à la médaille, elle ne durera pas dans le temps et créera un déséquilibre. Côté taille, une chaîne de 40 cm correspond à un ras du cou adulte pour femme et 50 cm est l’équivalent pour un homme adulte. Pour un enfant, mieux vaut veiller à ce qu’elle ne soit pas trop grande. Côté matière, mieux vaut opter pour une chaîne du même métal que la médaille pour plus d’harmonie (ou du métal dominant). Bien entendu, l’or est l’idéal tant il passe avec succès les affres du temps et des usages (port quotidien, douches, sueurs). Pour la forme, la chaîne de type maille gourmette et forçat sont les plus plébiscités. Les maillons sont tressés de façon très rapprochée. Il est possible de vous tourner vers des mailles plus travaillées à l’image de la maille Singapour ou vénitiennes, idéales s’il s’agit d’une fille ou une femme. Des mailles comme la maille cheval ou figaro sont plus épurées et sont parfaites pour un garçon ou un homme. Modèles plus raffinés, les maille grain de café, marine ou serpent sont à réserver aux adultes. En somme, ne négligez pas les détails de la chaîne, qui est aussi un maillon fort pour le baptême.