Hiver : Quelques astuces pour se chauffer sans se ruiner

Le 20 janvier 2017
hiver quelques astuces chauffer sans ruiner 800x450 - Hiver : Quelques astuces pour se chauffer sans se ruiner

Afin de gérer au mieux les finances du foyer tout assurant un confort à toute la famille, il est essentiel de connaître quelques astuces en matière de chauffage. Cet hiver est particulièrement rude, et, l’objectif est clairement de ne pas vider son compte bancaire pour se chauffer.

Quelques conseils basiques pour éviter de refroidir la maison

Ne trouvez-vous pas qu’il n’y a rien de pire qu’un courant d’air glacial qui se glisse dans vos pénates? Dans ce cas, établissez des règles strictes concernant l’ouverture des portes et des fenêtres. Par exemple, évitez que celles-ci soient ouvertes de longues secondes, il suffit de 2 à 4 secondes pour entrer et sortir, pas plus!

Concernant les radiateurs et tous les autres points de chauffage, votre objectif est d’optimiser leur rendement. À ce titre, pensez à retirer tous les obstacles entre le point chaud et vous. Il peut s’agir d’une table, d’une chaise, voire d’un appareil électroménager. Cela est essentiel pour que le chauffage rayonne dans toute la pièce.

Dernier conseil de base, pensez à chauffer à la bonne température. Nombreux sont les foyers qui sont trop chauffés! Concrètement, la température idéale est de 20 degrés dans les pièces à vivre et 17 à 18 degrés dans les chambres (pendant la nuit). Chauffer plus n’est pas nécessaire et cela serait même mauvais pour la santé…

Chauffage : pour aller plus loin

Si vous souhaitez régler une facture pas trop salée, il est recommandé d’opter pour la programmation de son chauffage. Il s’agit donc de définir une température pour chaque pièce et pour chaque moment de la journée. Par exemple, s’il n’y a personne à la maison en journée, évitez de la chauffer et programmez une « montée » en température pour votre arrivée. D’ailleurs, les pompes à chaleur Daikin Altherma peuvent être d’excellentes alliées pour optimiser votre confort domestique. Elles sont modernes et adaptées à tous les territoires.

Également, un bilan thermique peut être un plus pour identifier les zones de déperditions. Il s’agit de failles dans vos murs, vos parois, votre toit ou votre sol qui refroidissent « discrètement » la température de la maison. Ainsi, il vous sera possible de réaliser des travaux adéquats pour mieux isoler votre nid douillet (isolation du toit ou des combles, changement des fenêtres, etc…).