Maison : comment réduire la consommation énergétique ?

Le 30 octobre 2021
consommation energetique reduire comment - Maison : comment réduire la consommation énergétique ?

Réduire sa consommation d’énergie est l’objectif de tout propriétaire. Évidemment, il n’est pas toujours facile de trouver une solution efficace pour vivre confortablement en utilisant différents appareils électroménagers tout en minimisant la consommation énergétique. Cependant, il suffit parfois de réaliser quelques travaux d’isolation pour obtenir un résultat satisfaisant. Voici quelques opérations à réaliser dans votre maison pour économiser de l’énergie.

Limiter simplement sa consommation avec le calorifugeage

Le calorifugeage consiste à mettre en place une isolation des installations de circulation ou de stockage de fluides. Il peut s’agir de fluides caloporteurs (fluides transporteurs de chaleur), ou plutôt de fluides frigorigènes ou réfrigérants. On peut citer comme exemple : l’eau, l’air, les gaz liquéfiés, la vapeur d’eau ou les produits chimiques. L’opération de calorifugeage permet de réduire ou de supprimer les déperditions thermiques causées par le phénomène de convection. Ci-dessous, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir sur le calorifugeage, une opération importante dans la transition énergétique pour une croissance verte.

La facilité de mise en œuvre

Contrairement à ce que l’on pourrait penser à première impression, le calorifugeage n’est pas une opération complexe. Selon la configuration du réseau de canalisation, il est même plus simple à mettre en œuvre qu’une isolation des combles, des murs ou de la toiture. Certains propriétaires font le choix de le réaliser eux-mêmes. Cependant, il est toujours plus judicieux de faire appel à des professionnels, car le coût de réalisation est modéré et l’opération est plus réussie. De plus, vous bénéficiez à coup sûr d’un bon retour sur investissement.

img consommation energetique - Maison : comment réduire la consommation énergétique ?

Faire des économies d’énergie

Si l’on réalise une opération de calorifugeage, c’est avant tout pour faire des économies d’énergie. Vous ne le saviez peut-être pas, mais une tuyauterie non calorifugée peut occasionner la perte de près de 20% de l’énergie produite par l’eau chaude. Le gaspillage énergétique est encore plus important si la tuyauterie est située dans des pièces non chauffées.

Selon les estimations, le calorifugeage des canalisations à lui seul peut permettre de diviser par six les déperditions thermiques par mètre linéaire. Vous pourrez ainsi réaliser des économies de l’ordre de 5 à 10 % sur vos factures énergétiques. De plus, votre consommation en eau sera réduite parce qu’il faudra moins de temps pour que vous puissiez obtenir une eau à bonne température à la sortie du robinet. Le calorifugeage vous offre également une meilleure maîtrise des températures au sein de votre habitation. Vos besoins en eau chaude sanitaire et de chauffage sont comblés de façon fluide et constante. Le confort thermique est donc sensiblement amélioré.

Un projet d’intérêt écologique

Calorifuger ses canalisations, c’est faire un geste en faveur de l’environnement. Lorsque la consommation de gaz ou d’électricité qui sert à produire de l’eau chaude baisse, cela induit un autre effet bénéfique qui est la diminution des émissions de gaz à effet de serre. Selon une étude réalisée par McKinsey il y a quelques années, l’isolation thermique est l’une des solutions les plus économiques pour limiter les rejets de CO2. Le calorifugeage de vos installations s’inscrit dans une logique écologique de préservation de l’environnement, une démarche portée par les politiques publiques de l’énergie, du climat et de l’air.

Protéger ses installations

L’isolation thermique de vos équipements protège les tuyauteries des dégradations éventuelles que provoque le gel ou le givre. En réalité, le froid de l’hiver peut geler l’eau dans les conduits non isolés et ainsi les déformer. Au moment du dégel, il y a un risque réel de fuite, car les soudures des tuyaux sont fragilisées.

Le calorifugeage limite les phénomènes de condensation sur vos équipements de froid, ce phénomène étant à la base des infiltrations et favorisant l’effritement de vos canalisations. C’est une opération de sécurité qui offre une protection mécanique aux installations en cas de chocs éventuels et protège également les individus contre les brûlures. Un autre avantage de taille que l’on connaît au calorifugeage est qu’il limite la prolifération des légionelles (des bactéries toxiques qui causent la légionellose) en maintenant la température à un niveau constant.

Renforcer l’isolation de sa maison pour faire des économies

En dehors de l’isolation de la tuyauterie, il faut penser à isoler le toit et les murs. L’isolation thermique est en effet la meilleure solution pour faire d’importantes économies sur la consommation d’eau. De plus, c’est un projet qui permet de bénéficier de certaines aides qui ont pour but d’encourager la transition énergétique.

Isoler le toit

L’isolation thermique du toit doit être une priorité si vous désirez éviter les variations de température. Parce qu’il est en contact avec l’extérieur, un toit mal isolé totalise une perte thermique d’environ 30%. À l’intérieur de votre maison, vous ressentirez beaucoup de chaleur en été et de fraîcheur en hiver, ce qui vous amènera à surexploiter le chauffage et la ventilation. Cependant, avec une bonne isolation thermique du toit, vous bénéficiez d’une température idéale, quelle que soit la saison, sans utiliser beaucoup d’énergie. D’importantes économies sont possibles sur le court et le long terme, ce qui permet de rentabiliser rapidement les travaux.

Isoler les murs

Les murs sont responsables de 25% des pertes de chaleur de votre maison. Après la toiture, la rénovation des murs est donc la deuxième étape importante dans le cadre d’une rénovation énergétique. Vous minimiserez ainsi votre consommation d’énergie et ferez des économies importantes. Il est important de choisir les bons matériaux pour optimiser l’isolation des murs et faire baisser la facture d’énergie. N’hésitez donc pas à vous informer sur les différents isolants qui existent pour faire un choix judicieux.

Adapter la puissance électrique aux besoins de la maison

La puissance électrique correspond au nombre maximum d’appareils électriques qui peuvent fonctionner simultanément sans faire sauter les plombs. Pour une grande maison avec des installations très consommatrices par exemple, il faut prévoir une puissance de compteur de 12 kVA. Adapter la puissance électrique aux habitudes de consommation permet de ne pas dépenser de l’énergie inutilement.

Choisir des appareils électriques peu énergivores

Le choix du type d’appareils électriques et d’électroménager à utiliser dans une maison doit être bien fait pour que les factures d’énergie puissent être réduites. Par exemple, les frigos et lave-vaisselle anciens, même s’ils ne sont pas chers à l’achat, sont souvent très gourmands en électricité et font grimper la facture d’électricité. Pour cela, avant d’acheter vos appareils électroménagers, vérifiez leur étiquette énergie.

Les appareils connectés, le téléviseur, les ordinateurs et les accessoires gaming consomment assez d’énergie quand ils sont allumés. Prenez donc l’habitude de les éteindre durant la nuit. Pour rendre cela plus simple, branchez tous vos écrans sur une même multiprise à interrupteur que vous éteindrez d’un geste avant de vous coucher.

media consommation energetique - Maison : comment réduire la consommation énergétique ?

Opter pour un autre type de chauffage

Chauffer entièrement une maison avec des radiateurs électriques anciens peut consommer beaucoup d’énergie. Vous pouvez opter pour un chauffage à l’électricité à travers une pompe à chaleur géothermique ou une P.A.C air/eau. Ce sont des installations qui représentent un investissement de départ relativement important, mais permettent d’économiser de l’énergie sur le long terme.

Si vous habitez dans une région méridionale, les radiateurs modernes connectés constituent des solutions d’appoint pour l’hiver. Vous pouvez également vous tourner vers des panneaux solaires si l’ensoleillement est suffisant. Le chauffage au bois est une autre solution qui gagne en notoriété. Un poêle bois est un équipement peu nocif pour la planète, car le bois est une énergie renouvelable contrairement au fioul et au GPL qui sont des énergies fossiles.

Penser à changer de fournisseur d’énergie si nécessaire

Il existe beaucoup de fournisseurs d’électricité et de gaz sur le marché de l’énergie. N’hésitez donc pas à comparer annuellement votre contrat avec des produits concurrents pour savoir quand il est temps d’agir. Dès que vous constatez que votre contrat est trop cher par rapport à un autre acteur du marché, vous pouvez changer de fournisseur. Le changement de fournisseur est gratuit, quel que soit le type de contrat. Vous avez la possibilité de changer de fournisseur autant de fois que vous le souhaitez et même de revenir chez votre ancien fournisseur quand vous le souhaitez.