Comment faire de votre passion une activité secondaire ?

Par Jade Tran , le 7 mars 2022 , mis à jour le 20 août 2022 - 5 minutes de lecture
femme activite secondaire passion - Comment faire de votre passion une activité secondaire ?

Si vous avez une passion, comme le jardinage, la pâtisserie ou encore le graphisme, mais que vous avez déjà une activité professionnelle que vous ne souhaitez pas stopper, vous pouvez utiliser le statut d’auto-entrepreneur pour faire de votre passion une activité secondaire et, ainsi, une source de revenus complémentaires. Nous vous expliquons ici brièvement l’essentiel à savoir sur le statut d’auto-entrepreneur avant de vous lancer.

Enregistrez votre auto-entreprise

Vous pourrez remplir tous les documents et formulaires nécessaires pour enregistrer votre auto-entreprise en ligne, cette démarche ne prenant qu’une dizaine de minutes. En quelques jours, vous recevrez votre numéro de SIRET, ce qui vous autorisera à exercer votre passion à titre professionnel et à facturer vos clients. Pour faciliter vos démarches administratives et la communication avec vos clients, faites l’acquisition d’un tampon encreur dès l’obtention de votre numéro de SIRET.

Pour que votre tampon vous soit le plus utile possible au quotidien, faites-y figurer votre nom, votre numéro de SIRET, l’intitulé de votre activité, votre adresse email et votre numéro de téléphone. Votre tampon ainsi personnalisé vous permettra de gagner un temps précieux lors de l’émission de devis ou de factures, ou de toute autre communication avec les administrations ou vos clients. De plus, il limite le risque d’erreurs puisque vous n’aurez pas à copier ces informations. Une fois votre activité bien installée, vous pourrez aussi faire l’acquisition d’un tampon dateur, signature ou d’un autre tampon Trodat, dont vous pourrez personnaliser les lignes en fonction de vos besoins.

Prospectez vos clients

Quel que soit votre domaine d’activité, vous devrez trouver des clients pour votre auto-entreprise. Peut-être les connaissez-vous déjà, ou peut-être aurez-vous besoin de prospecter. Auquel cas, n’hésitez pas à faire marcher le bouche à oreilles et à mettre des annonces dans les boutiques de votre région. Ouvrez aussi des réseaux sociaux pour faire connaître votre auto-entreprise. En tant qu’auto-entrepreneur, vous n’avez pas le droit de donner un nom commercial à votre entreprise et ne pouvez exercer que sous votre nom propre. Toutefois, vous pouvez ouvrir des réseaux sociaux à des noms plus évocateurs, incluant l’intitulé de votre activité.

Sur vos réseaux sociaux, indiquez votre localisation et donnez le plus de détails possible sur votre activité et les produits ou services que vous proposez afin que vos prospects soient attirés par votre offre. Publiez régulièrement et organisez des jeux-concours pour susciter l’engouement de vos abonnés. N’hésitez pas à faire un usage intensif des réseaux sociaux, car plus vous publierez, plus l’algorithme vous mettra en avant pour laisser votre empreinte sur le fil d’actualité des utilisateurs. Pensez aussi à publier les avis de vos clients satisfaits.

Si vous souhaitez allouer un budget publicité à votre activité, vous pouvez utiliser l’offre de publicité d’Instagram qui mettra en avant vos publications pour une durée de campagne que vous choisirez. Facebook propose aussi un service de publicité similaire, alors que Google vous permettra de faire apparaître votre site internet en tête des recherches via son service Google Ads. Nous vous conseillons de faire des essais avec chacune de ces options, l’une après l’autre, et d’évaluer les répercussions sur votre activité avant de choisir celle qui vous conviendra de façon plus pérenne.

Remplissez vos obligations administratives

En tant qu’auto-entrepreneur, vos obligations comptables et administratives sont très simplifiées par rapport à ce qui est imposé à une entreprise classique. Ainsi, votre compatibilité peut être gérée sans l’assistance d’un comptable et les déclarations peuvent être remplies simplement et rapidement. Il vous faudra trouver un rythme, hebdomadaire ou mensuel, et vous y tenir pour que cela ne devienne pas trop contraignant.

De nombreux outils sont disponibles en ligne pour vous aider à tenir votre comptabilité simplifiée. Certains sont gratuits ou sont accessibles avec un abonnement mensuel abordable, et vous permettent même d’éditer des factures et des devis. Il peut être pratique pour vous de centraliser tous vos documents administratifs, surtout au début de votre activité, et si vous n’avez pas l’habitude de telles démarches.

Quant aux charges, impôts et aux cotisations, ils sont aussi simplifiés et allégés, tant administrativement que financièrement, par rapport à une société classique. Toutefois, nous vous conseillons de faire des simulations, car, en fonction de votre situation personnelle, les régimes proposés peuvent vous être plus ou moins favorables.

Si votre activité secondaire en tant qu’auto-entrepreneur devient florissante, ce que nous vous souhaitons, et que vous dépassez les plafonds de revenus autorisés pour rester sous ce statut, vous devrez ouvrir une société comme une société à responsabilité limitée (SARL) ou une société anonyme (SA).