Les meilleurs mangas des années 90

Par Jade Tran , le 3 août 2022 , mis à jour le 5 août 2022
manga girl femme - Les meilleurs mangas des années 90

Les mangas, dans les années 90, se répandent à travers le monde et gagnent en popularité. Bien que cela soit déjà une institution dans le pays du soleil levant, il est mal perçu en France, par exemple. Le Club Dorothée permit heureusement de répandre et populariser la culture nippone en France, afin de faire profiter les jeunes de leurs animés favoris. Voici la liste des meilleurs mangas des années 90. 

Les meilleurs shōnens des années 90

 

 

Le shōnen est le genre dominant dans la bande dessinée japonaise. En effet, depuis le début et encore de nos jours, il séduit toutes les tranches d’âges et tous les genres. Certains shōnens ont donc marqué leur époque et sont, encore aujourd’hui, considérés comme certains des meilleurs mangas de la bande dessinée japonaise.

Dragon Ball 

Le manga qui reste le plus célèbre est certainement Dragon Ball. L’œuvre iconique d’Akira Toriyama a su séduire les générations qui furent introduites au manga, tout autant que celles qui sont plus jeunes. 

dragon ball manga - Les meilleurs mangas des années 90

Dans l’œuvre nippone, on suit la vie de Sangoku, un être pas tout à fait terrien, puisqu’il provient d’une planète de guerriers de l’espace. Leur spécificité est qu’ils ont tous une queue de singe au-dessus des fesses. Celle-ci peut être coupée. Végéta est, lui aussi, un saiyan. Goku cherche tout d’abord, avec ses amis, à collecter et réunir les sept boules de cristal magique. Elles permettent d’invoquer le dragon Shenron, qui peut réaliser un vœu. Dans ce manga, on retrouve des personnages attachants qui ont intégré la culture populaire, tels que : 

  • Piccolo ;
  • Végéta ;
  • Sangohan ; 
  • Trunk ;
  • Krilin ;
  • Bulma ; 
  • Tortue géniale. 

Cette bande dessinée fut aussi un succès en animé. Si vous souhaitez lire des mangas liés à Dragon Ball, il est possible de lire Dragon Ball Super, une suite directe à l’histoire originale. Akira Toriyama en est toujours à la tête. 

GTO 

Great Teacher Onizuka, qui est très souvent abrégé en GTO, est un shōnen qui raconte l’histoire d’Eikichi Onizuka, un voyou qui devient professeur d’une école. Le manga est un succès et il connut divers spin-offs, tels que Bad Company ou encore Young GTO. 

Toru Fujisawa dessine un jeune homme, ancien motard au passé douteux, célibataire. Sa conception de l’enseignement est particulière. Alors qu’il est nommé professeur d’une classe difficile, il va s’y intégrer et évoluer avec ses élèves. Ce manga se concentre sur l’axe de l’humour : les élèves vont essayer de faire craquer le professeur. Onizuka se retrouve ainsi dans des situations très inconfortables, mais adopte des réactions anticonformistes à mourir de rire. 

Le meilleur seinen des années 90

Le seinen est un genre qui convient aux adultes adeptes de lectures plutôt sombres. En effet, les thèmes abordés sont parfois très durs, et les pages et dessins sont bien plus violents que dans un shōnen. 

Berserk 

Le manga de Kentaro Miura affiche un univers tout à fait innovant dans le milieu de la bande dessinée japonaise. Il est, de manière quasiment unanime, considéré comme l’un des piliers du genre du seinen. Son œuvre relève de la dark fantasy et s’inspire de l’Europe médiévale. Dès les premières pages, vous êtes plongés dans la noirceur de cette œuvre, qui exploite des thèmes souvent laissés de côté. Parmi ces sujets, on retrouve le sexe et la notion de désir, la quête du bonheur et les envies de réaliser le bien. 

La violence figure également parmi les thèmes abordés, et se présente sous tous les angles possibles. Le viol, l’inceste, la religion ainsi que la pédophilie et les massacres sont donc des thèmes récurrents dans l’histoire de ce manga. Guts, le personnage principal, subit la violence desdits thèmes. Tous les deux sont des mercenaires qui se retrouvent opposés.