Les principaux soucis de la femme enceinte

Le 3 août 2017
7f4eaf16bf64d4421dd3ccd3f506da57 - Les principaux soucis de la femme enceinte

Attendre un enfant est ce qu’il y a de plus merveilleux. C’est un cadeau de la vie, unique et formidable. Sentir ce petit bout grandir peu à peu en soi est une chose qu’envient de nombreux hommes. Et pourtant, si toutes les grossesses s’accompagnent d’une bonne nouvelle au bout de 9 mois, elles peuvent être jalonnées de petits maux. Certaines femmes enceintes ont de la chance mais pour d’autres, la grossesse s’accompagne de diverses perturbations corporelles. Tour d’horizon des principaux désagréments accompagnés de quelques conseils pour qu’ils deviennent moins incommodants. Dans tous les cas, il convient d’avoir un suivi régulier par des professionnels de la santé – gynécologue et/ou sage-femme – et ce, pour chaque grossesse. Être accompagnée tout au long de la grossesse c’est être diagnostiqué avec précision en fonction de la nature des tracas auxquels on peut être confrontée pendant cette période.

Les troubles circulatoires

Fourmillement dans les mains, gonflement des pieds, jambes lourdes ou encore problèmes circulatoires, des symptômes très courants notamment le soir lors du dernier trimestre, accrus lorsqu’il fait chaud. Ces derniers ne sont pas à prendre à la légère. Et pour cause, ils peuvent devenir plus gênant. Les vaisseaux et les veines peuvent alors se dilater de manière anormale et des hémorroïdes – avec ou sans pertes de sang – peuvent apparaître. La femme enceinte peut également être sujette à la thrombose veineuse profonde encore appelée phlébite.

Pour atténuer voire remédier aux troubles circulatoires, mieux vaut adopter les bons gestes. Pour cela, il convient d’éviter la position debout ou assise de manière prolongée, de croiser les jambes, de préférer des chaussures confortables et avec un tout petit talon, de surélever ses pieds dans le lit, de s’allonger pendant la journée. Au-delà de ces gestes de prévention, le port de bas, de collant de contention de grossesse est indispensable. En parallèle, mieux vaut adopter un régime alimentaire adapté.

Le mal de dos

Même minime, la prise de poids liée à la grossesse entraîne une modification de la structure osseuse. Le développement du fœtus entraîne des transformations au niveau du corps de la femme qui modifie malgré elle sa posture. Le poids du ventre courbe alors la colonne vertébrale au niveau des lombaires entraînant une lordose plus ou moins accentuée. Les disques inter vertébraux et les nerfs sont alors compressés. Lombalgie, sciatique et cruralgie notamment peuvent apparaître.

En adoptant une bonne hygiène de vie – marche régulière à son rythme 30 minutes par jour associée à une alimentation équilibrée adaptée – permet de toute évidence de réduire la prise de poids. Mais il arrive que ces actions soient vaines. De ce fait, mieux vaut bannir le port de charges, opter là encore pour des chaussures confortables avec une talonnette, préférer un matelas ferme et dormir sur le côté gauche pour éviter la compression de la veine cave. En parallèle, des séances de kinésithérapie et le port d’une ceinture lombaire de grossesse peuvent atténuer les douleurs.

Les nausées et autres troubles digestifs

Trouble number one le plus fréquent de la grossesse. Nausées, brûlures d’estomac, vomissements, constipation, notamment peuvent durer toute ou partie de la grossesse.

Pour limiter cet inconfort, il peut être nécessaire de faire des repas plus petits et plus fréquents. Ensuite, mieux vaut éviter de boire dès le lever du lit. Tout en préférant des sucres lents, mieux vaut opter pour des aliments qui donnent envie. La prise d’anti*nausées peut être efficace. Quelle que soit l’option choisie mieux vaut en référer à son praticien pour trouver la solution la plus adaptée à sa situation, à sa grossesse.

Les vergetures

Le tissu élastique du ventre en particulier est élastique jusqu’à un certain point. Dépassé son point de rupture, la peau s’étire de trop et finie par se déchirer. Les vergetures apparaissent alors.

Malheureusement, il n’existe pas de solution miracle car cela dépend du patrimoine génétique de chacune. Cependant, la formation de vergetures lors de la grossesse peut être atténuée. Pour limiter l’effet peau zébrée, mieux vaut adopter une bonne hygiène de vie pour éviter au maximum la prise de poids. Ensuite, il convient de bien s’hydrater en buvant beaucoup d’eau et en se massant avec une crème spéciale – que l’on trouve en pharmacie et en parapharmacie – ou de l’huile d’amande douce. Après la grossesse, selon les cas, grâce au laser ou à la microdermabrasion notamment, un dermatologue peut résorber ces dernières.