Les bonnes raisons de consulter une sage femme pendant sa grossesse

Le 16 septembre 2020
sage femme grossesse e1600239737471 - Les bonnes raisons de consulter une sage femme pendant sa grossesse

Passés les premiers moments de joie qui suivent la découverte d’un test de grossesse positif, arrive souvent tout un tas de questions pour les futurs parents, surtout s’il s’agit d’une première grossesse. Quelles sont les démarches à suivre ? À quel professionnel de santé faut-il s’adresser ? Plusieurs examens sont, en effet, obligatoires au cours d’une grossesse. Pour le suivi, il est tout à fait possible de se tourner vers un gynécologue-obstétricien, mais aussi vers une sage-femme libérale. Quelles sont ses compétences et quelles sont les bonnes raisons de la choisir ? 

Quelles sont les compétences d’une sage-femme libérale ? 

Très souvent vécue comme une bonne nouvelle, une grossesse arrive toujours avec son lot de questions. L’une des plus importantes est celle du choix du professionnel de santé qui effectuera le suivi de grossesse. Ce sont principalement deux possibilités qui s’offrent à la femme enceinte : le gynécologue obstétricien ou la sage-femme. 

La sage-femme à domicile peut procéder à un suivi de grossesse dit “physiologique”. Il est tout à fait possible de se tourner vers elle dans le cadre d’une grossesse “normale“. Dès lors que la grossesse est à risque, ou que des complications apparaissent, la future maman devra se tourner vers un gynécologue obstétricien pour réaliser le suivi. 

Concrètement, une sage-femme à domicile est tout à fait habilitée à effectuer un suivi de grossesse. Son champ d’intervention est vaste. Par exemple, elle peut prescrire les différents examens et tests biologiques nécessaires au début d’une grossesse. Elle est également en mesure d’attester de l’état de la grossesse via le formulaire de déclaration de grossesse. L’ensemble des visites mensuelles peuvent être réalisées chez une sage-femme libérale. 

Quant aux échographies, elles peuvent, en théorie, être menées par une sage-femme libérale. Néanmoins, peu de professionnelles possèdent le matériel nécessaire, et ce, principalement pour des raisons économiques. Dans ce cas, la sage-femme libérale peut adresser sa patiente à l’hôpital, ou encore en cabinet de radiologie. 

Par ailleurs, pour profiter d’une grossesse aussi paisible que possible, on peut consulter quelques conseils piochés sur une-maman.fr. 

Les cours de préparation à la naissance 

La préparation à la naissance est une autre étape importante de la grossesse. S’ils ne sont pas obligatoires, ces cours de préparation à la naissance sont néanmoins vivement recommandés. En effet, ces séances peuvent être prodigués par une sage-femme à domicile. 

Ces moments permettent aux jeunes parents d’appréhender le mieux possible le moment de l’accouchement, mais aussi les premiers mois de vie du nourrisson ainsi que le retour à la maison après la sortie de la maternité. 

Ils portent sur de nombreux aspects, comme les positions adoptées pour soulager les contractions, la manière de souffler et de pousser pendant l’accouchement, les soins au nourrisson, ou encore l’allaitement. 

L’accouchement, et après ? 

Lorsque la grossesse s’est bien déroulée, la sage-femme peut également orchestrer l’accouchement de la femme enceinte. Bien entendu, ce dernier ne doit présenter aucune complication, auquel cas, c’est un gynécologue obstétricien qui prendra le relais. 

Après l’accouchement, la sage-femme prodigue les soins nécessaires à la jeune maman. Au cours des premières heures de vie du nourrisson, elle peut également apporter un soutien indéfectible aux parents. En cas d’allaitement, une sage-femme à domicile peut aussi apporter de précieux conseils. 

C’est une réalité : un accouchement est un moment qui met à rude épreuve le corps d’une femme, mais aussi son mental. Après ce dernier, la jeune maman peut se tourner vers une sage-femme à domicile pour réaliser le suivi de sa santé ainsi que celui du jeune bébé, en tout cas, une fois de retour à la maison. 

Mais ce n’est pas tout. En effet, suite à l’accouchement, la nouvelle maman peut profiter de l’intervention d’une sage-femme à domicile afin de réaliser sa rééducation périnéale. La première séance permettra d’établir le nombre de rendez-vous nécessaire pour que le périnée retrouve son tonus initial. Ce muscle a, en effet, été mis à rude épreuve au cours de l’accouchement. 

Pour conclure, il faut garder à l’esprit que c’est aux jeunes parents, et plus particulièrement à la future maman, de choisir vers quel professionnel de santé se tourner. Si la grossesse doit se passer sans aucune complication, et si c’est une approche physiologique qui est désirée, alors, il est tout à fait envisageable de se tourner vers une sage-femme à domicile.