Troubles du comportement alimentaire : quelles en sont les causes ?

Par Jade Tran , le 8 décembre 2022 - 3 minutes de lecture
Anorexie mentale, boulimie, hyperphagie boulimique… Ces pathologies psychiatriques sont encore taboues et passent souvent inaperçues. Pourtant, elles engendrent une grande souffrance, des répercussions importantes sur la santé physique et altèrent significativement la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Les causes des troubles du comportement alimentaire sont nombreuses et encore nébuleuses, ce qui complexifie leur traitement.

Qu’est-ce qu’un trouble du comportement alimentaire (TCA) ?

 

 

 

Un trouble du comportement alimentaire (TCA) est une pratique alimentaire « anormale » qui s’installe progressivement et durablement. Celui-ci peut être passager ou chronique. Il peut se développer seul ou être associé à d’autres pathologies. Médicalement reconnus, les troubles du comportement alimentaires sont potentiellement mortels et nécessitent une prise en charge multidisciplinaire adaptée.

Dans la grande majorité des cas, les troubles du comportement alimentaire (TCA) surviennent à l’adolescence et touchent les femmes. Toutefois, les hommes peuvent être également concernés et ce type de pathologie peut apparaître pendant l’enfance ou plus tard, à l’âge adulte.

Nous pouvons identifier quatre types de troubles alimentaires médicalement définis : l’anorexie mentale, la boulimie, l’hyperphagie boulimique et les troubles alimentaires non spécifiés (mérycisme, potomanie, orthorexie, Pica…).

Comprendre les origines des troubles du comportement alimentaire (TCA)

Les causes des troubles du comportement alimentaire sont multiples et encore mal connues. Les TCA se déclencheraient du fait de l’interaction entre des facteurs biologiques, psychologiques et sociaux.

 

Femme souffrant de troubles de l'alimentation

 

Des facteurs psychologiques

Chez les personnes qui souffrent de troubles du comportement alimentaire, certains profils psychologiques et traits de personnalité vont favoriser l’apparition de ces troubles, combinés à d’autres facteurs de vulnérabilité. Il s’agit notamment :

  • d’un état dépressif ;
  • de troubles de la personnalité ;
  • d’une mauvaise estime de soi ;
  • d’un perfectionnisme et d’un souci de performance ;
  • d’un manque d’affirmation de soi ;
  • d’une très forte sensibilité, avec difficulté à gérer ses émotions.

L’influence de la société

Le cadre culturel et social joue un grand rôle et fait partie des causes des troubles du comportement alimentaire. En effet, dans les sociétés modernes, la nourriture est abondante, mais la minceur est paradoxalement survalorisée. Le contrôle de son apparence et de son poids est associé à un idéal de beauté, tout particulièrement chez les femmes.

Dans certains milieux où le corps idéalisé est au centre de l’activité professionnelle (danseurs, mannequins, sportifs de haut niveau…), l’apparition de ces troubles est par ailleurs plus fréquente.

Des facteurs interpersonnels

La puberté et l’adolescence sont deux périodes de développement pendant lesquelles le risque que débute un TCA est particulièrement accru. Le corps change, ce qui peut générer des angoisses, et les rapports à l’autre se complexifient.

L’adolescent est en recherche d’indépendance et demande plus d’autonomie dans sa relation avec ses parents… Cette période sensible marque le point de départ d’une grande partie des troubles du comportement alimentaire.

Enfin, des événements de vie vécus difficilement (séparation, deuil, déménagement, perte d’un emploi, violence, agression sexuelle, maltraitances…) sont souvent constatés dans les facteurs de déclenchement des troubles du comportement alimentaire. Ceux-ci nécessitent une prise en charge multidisciplinaire adaptée. Pour sortir de la maladie, il faut parfois des mois, voire des années.