Trouver une complémentaire santé

Par Jade Tran , le 19 décembre 2012 , mis à jour le 7 mai 2018 - 4 minutes de lecture
novia

noviaTrouver une complémentaire santé : oui, mais pas à n’importe quel prix !

J’ai été interloquée, voire même choquée, il y a quelques jours par un reportage sur la mise en place d’un prêt pour « frais de santé » par le Crédit Municipal de Paris.

Je suis tombée des nues (oui je suis une naïve). Privilégiée par mon statut de «conjoint de salarié dont la mutuelle est imposée par l’entreprise », je pensais qu’il suffisait de souscrire à une complémentaire santé indépendante, mais je ne m’étais jamais posé la question de savoir combien il en coûtait. Et surtout, je n’imaginais pas que certains devaient renoncer à avoir des dents saines et à y voir clair, faute de pouvoir se payer ces soins.

On peut déjà se demander : une mutuelle à quoi ça sert ? Est-ce bien utile ?

Une complémentaire santé, ce n’est rien d’autre qu’une assurance, sous un autre nom… La plupart des assurances, on les paie de mauvaise grâce, souvent parce qu’elles sont obligatoires, et espérant ne jamais en avoir besoin. Sauf que là, si vous en souscrivez une, c’est bien parce que vous avez l’intention de vous en servir pour payer vos lunettes, vos implants, l’orthodontie du petit dernier, les risques d’hospitalisation etc…

Et du coup, c’est cher, très cher !

Comment trouver une mutuelle santé alors ? Si vous êtes salarié, et si c’est prévu par accord de branche, votre employeur doit vous en proposer une. Si votre conjoint et vous avez chacun une mutuelle, sachez que, vous pouvez demander à la seconde de compléter les remboursements incomplets de la première, sans jamais pouvoir dépasser les frais réels bien sûr. Après tout, vous payez tous les mois…

Si vous n’êtes pas salarié et que vous ne voulez pas vous retrouver avec un prêt sur le dos pour payer vos lunettes, il vous faut trouver une mutuelle. Vous êtes indépendant, étudiant, retraité, sans emploi, bref vous n’avez peut-être pas de gros moyens.

Comment choisir alors ?

Et bien puisqu’une mutuelle santé est une assurance, on fait comme pour toutes les assurances, on compare.

Le comparateur vous permet de renseigner quelles sont vos priorités et vous propose des tarifs. Bien entendu, comme toujours, ils sont fonction de votre âge, de la composition de votre famille, de la qualité de votre couverture…

Classique me direz-vous ? Le petit truc en plus, ce sont tous les articles conseils, qui vous permettent de mieux comprendre comment fonctionne le système, le rôle de la Sécu vs celui de la Mutuelle etc. Du coup, il est plus facile de faire un choix éclairé.

Bémol : vous ne pouvez pas lancer l’étude sans renseigner vos informations personnelles.

Bémol 2 : par qui ce site est-il édité ? S’il ne propose que des complémentaires santé du même groupe, est-ce vraiment intéressant ?

Demandez ensuite des devis sur des bases identiques : il faut comparer ce qui est comparable.

Et surtout : faîtes jouer la concurrence. Comme je vous l’ai dit plus haut, ce sont des assureurs. Donc des sous ils en ont, et une baisse de quelques euros est toujours possible pour eux et pourra alléger votre budget.

De même : on note sa date d’échéance. Si vous choisissez de résilier, il vous faut envoyer un courrier en recommandé avec avis de réception trois mois avant cette date. Il faut donc, environ quatre mois avant, repasser par l’étape comparaison et renégociation ! C’est le seul moyen de réussir à maintenir des prix raisonnables. Idéalement, il faudrait le faire tous les ans pour toutes ses assurances.

Trouver une mutuelle peut s’avérer un casse-tête, mais n’oubliez pas que sans complémentaire santé, la facture peut très vite grimper et vous mettre dans l’embarras ! Une fois que vous aurez trouvé la vôtre, vous ne vivrez plus dans l’angoisse de la carie ou de la maladie !

Avez-vous déjà utilisé un comparateur de mutuelles sur Internet ?