Voyager au Cambodge : 8 conseils pour profiter au mieux de votre voyage

Le 30 juin 2020
visa cambodge 800x450 - Voyager au Cambodge : 8 conseils pour profiter au mieux de votre voyage

Des rues pleines de voitures et de vélos, des étals où l’on peut goûter à la cuisine locale, des marchés surpeuplés où chaque vendeur est plus bruyant que son voisin, voilà l’image que la plupart des gens ont du Cambodge. Le pays offre de nombreuses possibilités pour découvrir la culture locale effectivement, mais il possède également de nombreux sites magnifiques qu’il ne faut pas manquer. Voici 8 conseils pour un voyage sans encombre.

1. Partez entre novembre et avril

Pour commencer, il convient de choisir le meilleur moment pour se rendre au Cambodge. Les connaisseurs conseillent de réserver son voyage entre le mois de novembre et le mois d’avril, pour éviter la saison des pluies. Pendant la saison des pluies, non seulement il pleut beaucoup, mais l’air est aussi souvent très humide, ce qui ne convient souvent pas à beaucoup de voyageurs.

2. N’oubliez pas votre visa !

Une fois que vous avez planifié votre voyage, vous pouvez demander votre visa. Le visa Cambodge peut être demandé en ligne. Assurez-vous que votre passeport soit valide encore au moins six mois au moment de votre voyage, sinon le visa ne peut pas être demandé en ligne. Après son octroi, le visa vous sera envoyé par courrier électronique. Imprimez-le et conservez-le dans votre bagage à main, afin de pouvoir le présenter à tout moment. Avec le visa en poche, le voyage peut commencer !

3. Phnom Penh est l’endroit idéal pour vous

La plupart des touristes qui se rendent au Cambodge séjournent à Phnom Penh. C’est la capitale du Cambodge, considérée par beaucoup comme la ville la plus dynamique du pays. Pour ne donner que quelques exemples : vous y trouverez des cafés et des bars très fréquentés, des hôtels de luxe, mais également de petits restaurants locaux servant les meilleurs repas. Attention : la ville de Phnom Penh est très bruyante et très fréquentée. Mais pour beaucoup de touristes, c’est précisément la raison pour y séjourner.

4. À Phnom Penh, prenez le « tuk-tuk », le bus ou louez une voiture

Le trafic au Cambodge est chaotique et intimidant, le code de la route ne semble pas exister. Pour les habitants locaux, ce n’est pas un problème, ils y sont habitués, mais pour les touristes, le trafic peut rapidement devenir envahissant. C’est pourquoi il est conseillé de se déplacer en prenant le plus possible les bus et les « tuk-tuk ». Ces façons de se déplacer sont moins chères que la location d’une voiture, et les tickets de bus souvent disponibles à l’hôtel. Bien sûr, vous pouvez également louer une voiture avec ou sans chauffeur.

5. Visitez le temple Bayon ou le Musée national

Le Cambodge héberge un grand nombre de temples, mais selon beaucoup, le temple Bayon est de loin le plus beau. Ce temple date du 12ème siècle et est situé à Angkor Thom, à environ deux heures d’avion de Phnom Penh. Une autre attraction de cette région est le Musée national. Construit en 1920, il est relativement récent. Dans ce musée, vous pouvez tout apprendre sur l’histoire des Khmers. Le musée est tombé en ruine sous le régime des Khmers rouges, mais a été restauré depuis.

6. La « street food », est-elle sûre ?

Le Cambodge est connu pour sa cuisine de rue, ses étals de « street food ». Cependant, bon nombre de gens se demandent s’il est sûr d’essayer ce genre d’aliments. Un bon conseil est de vous assurer que vous pouvez voir où les aliments sont préparés. Tant que la nourriture est fraîchement préparée dans un environnement que vous pouvez voir et juger par vous-même, elle est probablement sans danger. Si vous n’avez pas confiance, allez plutôt dans un étal qui attire beaucoup de clients ; vous pouvez ainsi être plus sûre d’une nourriture fraîche.

7. Payer en riels ou en dollars américains

La monnaie du Cambodge est le riel (KHR), mais les magasins et les restaurants acceptent également les dollars américains. Vous pouvez même obtenir des dollars aux distributeurs automatiques cambodgiens ! De nombreux touristes occidentaux emportent avec eux des riels et des dollars.

8. Faut-il laisser des pourboires au Cambodge ?

Chaque pays a sa propre culture en matière de pourboires. En France c’est courant, mais aux États-Unis par exemple, c’est même indispensable si l’on ne veut pas être regardé de travers. Heureusement, au Cambodge vous pouvez choisir. On ne s’attend pas à un pourboire, mais si vous décidez d’en donner un, il est bien apprécié !