La ferveur est toujours présente à Lourdes !

Le 2 avril 2020
toujours presente lourdes ferveur est - La ferveur est toujours présente à Lourdes !

Les maladies et la crainte pour l’avenir renforcent la ferveur religieuse des croyants, et malgré la fermeture temporaire du Sanctuaire, les mois suivants la sortie du confinement seront l’occasion pour des milliers de Français de cheminer jusqu’à Lourdes pour manifester leur dévotion à la Vierge Marie. Cependant, la semaine sainte sera tout de même maintenue et les chapelains prient en continu à la Grotte. La retransmission en direct sur TV Lourdes permet aux familles et aux malades de contempler la statue de la Vierge couronnée d’étoiles. Et en ces périodes où les croyances sont mises à rude épreuve, la ferveur est toujours au rendez-vous à Lourdes.

Le pèlerinage de Lourdes, un moment de dévotion intense

media toujours presente - La ferveur est toujours présente à Lourdes !

Chaque année, le pèlerinage national de Lourdes est organisé pour partager des temps forts en communauté et pour rappeler aux Français les merveilles de la Vierge Marie. Il est orchestré par la famille religieuse de l’assomption composée des Religieuses de l’Assomption, des Petites Sœurs de l’Assomption, de la Congrégation des Pères assomptionnistes, des Oblates de l’Assomption et des Orantes de l’Assomption.

C’est du 21 au 25 juillet 1873 que le premier pèlerinage a vu le jour, soit 15 ans après les apparitions à Bernadette Soubirous. Les pèlerins du monde entier sont amenés chaque année à méditer sur un sujet différent et à visiter divers lieux afin de commémorer la vie de la Vierge Marie et surtout ses apparitions. Pendant le séjour, ils présentent leurs supplications, se recueillent auprès de la Vierge et prient. Ils peuvent aussi faire bénir de l’eau ou des objets religieux comme la statue de la Vierge Marie en résine, afin de continuer ce parcours de dévotion une fois rentré chez eux.

Cette année 2020, le pèlerinage national de Lourdes se déroulera sur le thème pastoral, « Je suis l’Immaculée Conception ». Tous les pèlerins devront se recueillir dans la Grotte où la Vierge a fait sa 16e apparition à la jeune Bernadette. Cette apparition est celle au cours de laquelle elle a enfin pu dire à Bernadette qui elle était. Ainsi, trois gestes à effectuer durant le séjour ont été proposés par les organisateurs : faire le geste de l’eau à la grotte, allumer un cierge et se confesser. Ces derniers sont parfaits pour rappeler le moment passé par Bernadette avec la Vierge et surtout pour le vivre.

Lourdes et la ferveur de nombreux Français envers la Vierge

Si le pèlerinage de Lourdes est si important, c’est bien parce que la croyance l’est tout autant pour de nombreux Français. La Vierge Marie est le symbole de la paix, de l’amour de Dieu et de l’amour pour Dieu. Elle est le signe de l’espérance. Grâce à ses apparitions à Lourdes, la ville est devenue pour les Français le moyen de faire croître leur croyance au travers des enseignements, des révélations, des témoignages et surtout de la grotte mystique qui commémore les révélations de la Vierge. Au fil des années, leur ferveur est devenue de plus en plus forte. Le nombre de pèlerins augmente et la foi en la guérison ou la reconnaissance pour la guérison apportée par la Vierge a rallié à la cause de Lourdes des milliers de personnes.

Un autre aspect qui fait la grandeur du pèlerinage de Lourdes, ce sont les différentes statues de la Vierge qui rappellent ses apparitions et surtout ses attributs. En effet, témoins des nombreuses manifestations de la Vierge en 1858 au travers de Bernadette, les Lourdais ont inauguré une représentation de la Vierge au moment où elle dit qui elle est à la jeune fille, sur la base des témoignages de cette dernière.

Ainsi, être aujourd’hui en face de la statue de Notre Dame de Lourdes dans la grotte de Massabielle est un moment d’intenses émotions pour tous les pèlerins. Ces derniers se sentent proches de l’Immaculée Conception et attendent grâces et guérison de sa part. Dire ses prières devant la vierge couronnée d’étoiles au sanctuaire ou en face des différentes statues de Notre Dame de Lourdes, notamment celle de la grotte, est la raison pour laquelle certains Français prennent toujours le rendez-vous pour la période de l’assomption.

La croyance ne décline pas en ces périodes délicates

Cette année, la durée du pèlerinage national va s’étendre du 5 avril à la fin du mois d’octobre pour cause de la pandémie qui secoue le monde. Certes, certains fidèles par crainte pour leur vie ont d’ores et déjà annulé leur inscription au pèlerinage. Mais le fait est que les autorités religieuses maintiennent les activités tout en prenant leurs précautions. Des personnels du SAMU (près de 700) ont été mobilisés pour renforcer les équipes et les organisateurs ont prolongé la saison du pèlerinage.

Lourdes prend comme tout le monde ses précautions et pendant que des dizaines d’Églises sont vides, la semaine sainte est tout de même célébrée par les chapelains et retransmise à la télévision. Les organisateurs sont confiants et savent que la ferveur des pèlerins n’est pas près de disparaître. Certains groupes, notamment ceux venus de l’Italie, sont attendus beaucoup plus tard dans les mois d’août et d’octobre, mais une chose est sûre, la croyance n’ayant fait jamais défaut aux pèlerins, les activités se poursuivront, lentement, avec plus de précautions et peut-être de légers changements, mais elles se poursuivront.

En attendant, les fidèles peuvent se recueillir chez eux

En attendant de se rendre au pèlerinage, les fidèles ont la possibilité, comme pour tout actuellement, de rester chez eux et de vivre les mystères de la vierge Marie. Les prêtes encouragent d’ailleurs à vivre la messe à la maison, à effectuer des neuvaines et à se recueillir. Il n’est pas exclu de prier devant sa statue de la Vierge en résine et de lui demander d’accroître sa foi en cette période délicate. Qu’il s’agisse de la statue de l’Immaculée Conception, de celle de Notre Dame de Lourdes, ou encore de celle de la Vierge couronnée d’étoiles, il est tout à fait possible de commencer son pèlerinage personnel chez soi, avec sa famille, et de méditer sur la situation. Ne dit-on pas que la foi réside avant tout dans le cœur ?