Grossesse et bio cosmétique, attention aux huiles essentielles

Le 2 août 2015
huile essentielle grossesse - Grossesse et bio cosmétique, attention aux huiles essentielles

Certains ingrédients contenus dans les cosmétiques, qu’ils soient bio ou issus de la pétrochimie, peuvent être nocifs pour le fœtus.

huile essentielle grossesse - Grossesse et bio cosmétique, attention aux huiles essentielles

Ainsi, éthers de glycol, muscs synthétiques, parabènes et phtalates sont plus ou moins suspectés d’avoir des effets sur le système hormonal et/ ou reproductif.

Une étude menée par l’université de Pittsburgh a également jeté un froid en 2004 en accusant le methylisothiazolinone, un conservateur utilisé notamment dans les shampoings, de ralentir la formation des neurones lors du développement du fœtus. Les risques concerneraient les femmes exposées à très long terme. Alors que l’industrie cosmétique nie tout effet nocif, des études complémentaires sont en cours…

Attention aux huiles essentielles

huile essentielle 150x150 - Grossesse et bio cosmétique, attention aux huiles essentiellesPour certains, ce ne sont que des rumeurs, mais il faut savoir que certaines huiles essentielles, comme celles riches en cétones (sauge officinale, menthe poivrée), peuvent avoir des effets abortifs. Celles-ci sont donc évidemment à proscrire pendant toute la durée de la grossesse.

Les huiles riches en aldéhydes (eucalyptus citronné, lemon grass) sont également déconseillées, surtout pendant les trois premiers mois de la grossesse. Les huiles riches en phénols (cannelle de Ceylan, clou de girofle, thym à thymol, origan) ne doivent jamais être appliquées sur la peau.

Mais le plus sûr reste de proscrire toute utilisation d’huile essentielle tout au long de la grossesse et de l’allaitement. Par ailleurs, la prudence la plus élémentaire recommanderait d’utiliser le moins de cosmétiques possible pendant ces neuf mois.

En effet, ce n’est pas parce que nos mères ont utilisé des cosmétiques sans aucun effet sur leurs bébés qu’il faut en conclure que tous sont inoffensifs. Encore une fois, c’est la dose qui fait le poison et les ingrédients cités plus haut ont tendance à se retrouver dans de nombreux éléments de notre quotidien, dont notre alimentation. Évitons d’ajouter des sources non vitales !