Allergies et asthme : aspirez !

Le 19 novembre 2021
media allergies aspirez - Allergies et asthme : aspirez !

Tout comme l’asthme, les allergies sont provoquées par la présence d’acariens, d’animaux domestiques, de moisissure, etc. dans l’air intérieur. Pour remédier aux effets de ces allergènes sur votre santé, vous devez les éliminer en aspirant régulièrement votre intérieur. Si vous êtes sensibles aux allergènes, découvrez l’importance d’aspirer fréquemment vos locaux ou votre logement et l’origine des allergies dues aux animaux.

Pourquoi aspirer régulièrement l’intérieur de vos locaux ?

Aspirer l’intérieur de votre logement ou bureau est un moyen efficace de prévenir l’asthme ou les allergies. Voyons ensemble son importance et les caractéristiques que doit posséder un aspirateur efficace.

Importance d’aspirer fréquemment votre habitat

L’action de l’aspirateur permet de réduire : poussière, acariens, moisissure, pollen, poils d’animaux présents dans votre environnement. En plus de rendre votre intérieur propre, cet outil vous débarrasse de tout allergène susceptible d’agir sur votre santé. Pour une action efficace, il est cependant conseillé de passer l’aspirateur deux à trois fois par semaine. Cela est encore plus important lorsque vous avez des animaux domestiques dont vous ne souhaitez pas vous séparer. Les poils de ces animaux de compagnie constituent en effet des allergènes permanents dans votre intérieur. Ce sont de véritables déclencheurs d’allergies. À défaut de s’en séparer, il est donc impérieux de les nettoyer régulièrement avec l’aspirateur.

D’où l’importance de rendre l’aspiration fréquente. En dehors du sol, des tapis et moquettes, il est par ailleurs conseillé d’aspirer tout support susceptible de conserver des allergènes. En cela, les draps de lit, les housses doivent recevoir régulièrement des coups d’aspirateur.

allergies aspirez asthme et - Allergies et asthme : aspirez !

Caractéristiques d’un aspirateur efficace

Les aspirateurs sont disponibles en de nombreux modèles selon vos besoins. Afin d’effectuer un choix judicieux, vous pouvez par exemple découvrir les aspirateurs Thomas qui constituent une référence dans le domaine. Cette marque commercialise des modèles spécifiquement équipés d’accessoires spéciaux et d’un système de filtration d’eau, ils éliminent efficacement les poils d’animaux de votre logement. En plus de nettoyer parfaitement vos surfaces, ils permettent également de rafraîchir votre intérieur. Les aspirateurs équipés de filtre HEPA (haute efficacité pour particules aériennes) sont par ailleurs recommandés pour leur grande capacité d’absorption. Certains traitements acaricides en granules pour aspirateur renforcent l’action de l’appareil.

Disponible en sachets, leur action immédiate permet de détruire puces, poux et acariens emprisonnés dans le sac de l’aspirateur. Précisons également que ces granulés éliminent aussi bien les larves que les adultes. Ils remplacent également l’odeur désagréable de la poussière brassée par un parfum frais et captivant. Il est enfin conseillé de changer régulièrement vos sacs d’aspirateurs pour renforcer le pouvoir d’action de l’appareil.

D’où proviennent les allergies dues aux poils d’animaux ?

Les animaux constituent la troisième cause d’allergie après celle due au pollen et aux acariens. La France à elle seule regroupe la plus grande population d’animaux de compagnie de l’Union européenne, soit 61,6 millions. Les poils sont généralement les principaux allergisants chez les animaux domestiques. Or, en réalité, le véritable allergène est une protéine contenue dans leur salive, urine, sueur ou sébum. Ces substances liquides s’imprègnent dans les poils des animaux.

Ces poils s’accumulent et se disséminent ainsi dans l’air intérieur, sur les tapis, lits, canapés, vêtements, moquettes, rideaux, etc. L’allergie peut alors se déclencher chez une personne allergique après inhalation de ces particules présentes dans l’environnement. La réaction allergique est également possible lorsque vous touchez ou entrez en contact avec l’animal. Rappelons que le premier contact avec l’allergène n’est pas perceptible. Seuls les contacts suivants sont la cause des symptômes observés. Ces réactions peuvent survenir plusieurs mois après le premier contact avec le poil « allergisé ».