Opération des yeux : est-ce un privilège ?

Activé 26 août 2021
privilege operation yeux - Opération des yeux : est-ce un privilège ?

Grâce aux avancées dans les domaines médical et technologique, en particulier l’arrivée du laser, la chirurgie réfractive a connu un véritable essor. En mai 2021, on estimait à près de 120 000, le nombre de personnes qui se font opérer chaque année en France. Aujourd’hui, se faire opérer des yeux au laser est devenu très courant même si pour certains cette intervention représente toujours un luxe. Aujourd’hui, il est possible de corriger presque tous les défauts visuels (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie), c’est pourquoi bénéficier de cette intervention n’est plus considéré comme un privilège. Combien coûte l’intervention ? Qui peut être opéré ? Comment se déroule l’opération ? Nous répondons à toutes vos préoccupations sur la chirurgie des yeux.

Combien coûte une chirurgie des yeux ?

Le tarif d’une opération des yeux varie relativement d’un hôpital à un autre et d’un chirurgien à un autre. La technique utilisée et la qualité du plateau technique déployé sont des paramètres qui influent grandement sur ce coût. Par exemple, la chirurgie des yeux au lasik coûte plus cher que le PKR. Le devis de cette chirurgie comprend en général les frais de préparation, ceux de l’intervention chirurgicale et de la prise en charge postopératoire y compris les frais de contrôle. Le prix d’une opération des yeux peut ainsi varier entre 800 et 1500 euros par œil opéré soit en moyenne 3000 euros pour les deux yeux. Un budget est donc à prévoir si l’on envisage de se faire opérer.

D’autant plus que la chirurgie réfractive ne fait pas partie des actes remboursés par la sécurité sociale. Et pour cause, les anomalies de la vision ne sont pas encore catégorisées comme une maladie. Subir une intervention pour corriger les problèmes d’yeux est donc considérée comme un acte de confort qui n’est pas pris en charge par l’assurance maladie.

Toutefois, les mutuelles fonctionnent au cas par cas. Certaines d’entre elles ont d’ailleurs commencé par prendre en charge une partie et parfois même la totalité des frais selon le type d’intervention subi. Il leur revient en effet moins cher de subventionner une opération des yeux que de rembourser des lunettes optiques ou des lentilles chaque année. Le remboursement peut aller jusqu’à 350 euros par œil pour certaines, selon l’offre que vous avez souscrite. Pour avoir plus de détails sur ce remboursement, il suffit de se rapprocher de sa mutuelle.

media privilege operation yeux est des - Opération des yeux : est-ce un privilège ?

Qui peut bénéficier d’une chirurgie réfractive ?

L’opération des yeux au laser est une chirurgie de plus en plus courante qui ne cesse d’être révolutionnée. Néanmoins, tous les malvoyants ne peuvent pas bénéficier de ces nouvelles avancées. Elle s’adresse aux personnes souffrant de myopie, d’astigmatisme, d’hypermétropie et de presbytie légère à modérée. Dans le cas de la myopie, la vision est d’ailleurs stabilisée au préalable avant d’entreprendre toute intervention. La barre de l’âge est alors mise à 21 ans minimum. Dans certains cas particuliers, on peut opérer en dessous de cet âge, mais jamais avant l’âge de la majorité soit à partir de 18 ans.

De plus, certaines maladies oculaires qui fragilisent ou endommagent la cornée constituent une contre-indication à cette chirurgie. Il s’agit du glaucome, du kératocône (déformation en cône de la cornée), de l’herpès oculaire, de la cataracte et des lésions oculaires occasionnées par les rayons UV… Une femme enceinte ou une personne dont le système immunitaire est défaillant ne pourront pas non plus bénéficier de cette intervention. De façon globale, trois critères doivent être réunis pour qu’un œil soit opérable :

  • œil sain,
  • vision stable depuis 1 an,
  • cornée épaisse.

Lorsque l’on est admissible au traitement, la technique du laser dépend de notre profil oculaire. Dans la majorité des cas, les patients sont compatibles avec différentes techniques. Cependant certains pourront uniquement bénéficier d’un PKR ou d’un lasik selon leur profil. Les éléments pris en compte pour choisir la technique la plus adaptée sont : le degré de la correction, l’épaisseur cornéenne, les caractéristiques topographiques de la cornée…

Comment se déroule l’intervention ?

Une fois les bilans effectués, l’éligibilité au traitement confirmé et la technique choisie, l’intervention peut être programmée. L’opération des yeux est simple, indolore et ne nécessite pas une hospitalisation. Elle se fait en ambulatoire et dure moins d’une heure au total pour les deux yeux quelle que soit la technique employée.

En général, un délai de sécurité est respecté entre chaque œil même si dans certains pays, il est autorisé d’opérer les deux yeux simultanément. L’intervention commence par une anesthésie locale à l’aide de gouttes oculaires. L’œil est maintenu par un écarteur ou blépharostat durant toute la durée de la chirurgie et une ventouse est posée sur la cornée afin de l’aplatir. Selon la technique de laser effectuée, les étapes sont différentes, mais la finalité est le remodelage de la cornée à l’aide du laser. Les principales techniques employées sont :

  • le lasik,
  • le PKR ou photokératectomie réfractive,
  • le Smile ou Small Manual Lenticular Extraction.

operation des yeux est ce un privilege - Opération des yeux : est-ce un privilège ?

Le lasik

Le lasik est utilisé pour corriger toutes les anomalies visuelles : myopie, presbytie, astigmatisme, et hypermétropie. Pour procéder au lasik, le chirurgien découpe en premier un volet dans la cornée à l’aide du laser femtoseconde. Ce volet cornéen est ensuite soulevé puis le laser excimer est employé pour la photoablation.

Elle consiste à remodeler le stroma cornéen en le sculptant. La cornée est modifiée dans son épaisseur grâce à une découpe lamellaire. L’épithélium cornéen est quant à lui préservé. À la fin, le volet cornéen est repositionné à sa place. Le tracé des découpes est facilité par une programmation numérique. Le chirurgien est en effet assisté par l’ordinateur. Il en est de même avec les autres techniques. Le lasik est l’une des techniques dont les suites opératoires sont les plus simples avec un délai de récupération rapide, soit quelques heures. Un délai d’une semaine maximum sépare l’opération de chaque œil.

Le PKR

Avec le PKR, seul le laser excimer est employé. Il est indiqué dans la correction de la myopie et/ou de l’astigmatisme. Cette technique ne nécessite pas de découpe de capot comparativement au lasik. Ici, les deux yeux peuvent être opérés le même jour.

L’épithélium est d’abord débridé au moyen du laser ou plutôt de façon manuelle grâce à une éponge imbibée de solution diluée. Il s’agit du PKR-transépithéliale dans le premier cas. L’épithélium séparé du stroma, la photoablation est entreprise. Le laser excimer est utilisé pour remodeler le stroma superficiel situé juste en dessous de l’épithélium cornéen. Des lentilles de contact sont placées en fin d’intervention pour soulager les douleurs dues à l’ablation de l’épithélium et stimuler sa repousse rapide. Elles sont retirées au bout de 4 jours. La récupération est plus longue et les douleurs postopératoires durent 48 à 72h.

Le smile

C’est la technique de laser qui procure le plus de confort en postopératoire. Dès le lendemain de l’opération, vous pouvez reprendre vos activités. Elle est employée en alternative au lasik pour corriger la myopie et l’astigmatisme. C’est la moins invasive de toutes. Comme dans le lasik, une découpe est effectuée dans l’épaisseur de la cornée. Le volume de cette prédécoupe en forme de smile correspond au degré de myopie ou d’astigmatisme à corriger.

À l’aide du laser excimer le chirurgien fait une incision à travers laquelle la lenticule prédécoupée est extraite. L’avantage de cette technique est que contrairement aux précédentes techniques il n’y a pas de précautions à prendre en postopératoire. Pas besoin d’éviter le frottement des yeux dans les premiers jours après l’opération ou d’éviter de maquiller les yeux. Il s’agit d’ailleurs de la technique la plus appropriée pour les sports de combat ou activités qui exposent les yeux. Elle présente également peu de complications postopératoires et d’effets secondaires. La méthode utilisée dans le smile est telle que, la surface cornéenne reste intacte et les nerfs préservés. Cependant, la récupération visuelle est particulièrement lente.

image privilege operation - Opération des yeux : est-ce un privilège ?

Quelles sont les suites opératoires ?

Qu’il s’agisse du lasik, du PKR ou du smile, vous ressentirez un certain inconfort après l’opération, mais de degré variable pour chaque intervention. Des sensations de grain de sable dans les yeux, une vision floue, un halo, des éblouissements ainsi qu’une sécheresse oculaire sont notamment possibles dans les premières heures après la chirurgie. Ces désagréments s’estompent vite dans le cas du lasik et du smile. Des traitements sont prescrits pour accélérer le processus de cicatrisation : collyres antibiotiques, collyres anti-inflammatoires et collyres lubrifiants sur plusieurs semaines.

Les lunettes de soleil sont recommandées à la sortie pour éviter d’exposer les yeux à la lumière. Elles sont préconisées le soir au coucher également. Déjà le lendemain, un contrôle est effectué puis quatre mois plus tard ou avant selon la fréquence jugée par le chirurgien. L’opération des yeux n’est pas un privilège réservé à une certaine catégorie de personnes. Les techniques existent et ont été éprouvées. En faisant de bonnes recherches, vous pouvez trouver une mutuelle pour vous accompagner.

Ne pas en trouver ne devrait toutefois pas constituer un frein au vu des bénéfices offerts. En plus d’augmenter votre acuité visuelle, la chirurgie laser des yeux représente un coût en moins, en termes de frais annuels de lunettes optiques et de lentilles cornéennes.